Instagram : le nouveau filtre de sensibilité énerve les utilisateurs du réseau social

 

Les utilisateurs d'Instagram partagent actuellement une préoccupation majeure : le nouveau filtre de contenu sensible de l'application pourrait faire obstacle à leurs publications et ainsi censurer leur travail.

instagram icones smartphone

Régulièrement, les réseaux sociaux revoient leur politique de sensibilité et retravaille leur fil d’actualité. Récemment, Facebook a par exemple lancé un nouvel outil de filtrage afin de permettre aux utilisateurs de choisir ce qu’ils veulent voir sur leur fil d’actualité. C’est au tour d’Instagram de revoir la gestion de son filtre de sensibilité. Ce dernier a été évoqué en 2019, la même année que l’interdiction de l’accès au réseau pour les moins de 13 ans, et permet de limiter l’exposition non intentionnelle aux images sensibles.

Le filtre de sensibilité, qui a été finalement lancé ce mardi 20 juillet 2021, permet aux utilisateurs de fixer des limites quant à la quantité d’images dites « sensibles » sur leur fil. Ils auront désormais le choix entre «autoriser», «limiter» (l’option cochée par défaut) et «limiter encore plus» les photos et vidéos qui peuvent «perturber ou offenser» et les jeunes de moins de 18 ans n’auront pas accès à l’option «autoriser». Mais le filtre en question n'est pas du goût de tout le monde, et notamment des créateurs de contenu.

Utilisateurs et créateurs de contenu sur Instagram sont inquiets

Dans des messages publiés sur le fil d'actualité et dans les stories, instagrameuses et instragrameurs avertissent leurs abonnés que ce paramètre limite leur portée et qu'ils doivent désactiver le filtre pour s'assurer que leurs posts passent.

“Au cours des dernières 24 heures, j'ai eu de nombreuses conversations avec des artistes et d'autres créateurs qui sont incroyablement contrariés de voir leur travail caché”, a écrit Phillip Miner, artiste et créateur du magazine de loisirs queer Natural Pursuits, dans un post. “Inversement, les gens sont frustrés de ne pas pouvoir trouver le contenu qu'ils veulent voir”. Il souligne toutefois que, quel que soit le filtre, le fait de regrouper tous les contenus sensibles sous une seule et même expression est le plus gros problème. La plateforme devrait permettre aux utilisateurs de personnaliser le filtre en fonction du domaine dit « délicat », afin de s’adapter en fonction des intérêts de chacun.

Un de ses précédents posts alertant les gens sur le filtre a atteint plus de 700 000 personnes et a été partagé 192 000 fois en date de ce matin, dit-il à The Verge. « Des personnes issues de toutes sortes de communautés, y compris le monde de l'art, les travailleurs du sexe, les tatoueurs et l'industrie du cannabis, ont repris l'initiative et partagent les mêmes préoccupations », explique-t-il.

Instagram affirme que les créateurs ne doivent pas avoir peur. L'application limitait déjà la quantité de contenu délicat que les utilisateurs pouvaient voir sur leur page Explorer et les options lancées mardi permettent juste aux utilisateurs « de restreindre ou au contraire autoriser davantage le contenu délicat ». Le changement n'aura “aucun impact” sur ce que les utilisateurs voient dans leur flux ou dans les Stories, “où nous continuerons à leur montrer les posts des personnes qu'ils suivent”, a déclaré le porte-parole.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !