Google : la justice américaine va lancer une action anti-trust contre le géant du web

 

Google va à nouveau faire l’objet d’une plainte. Il ne s’agit pas cette fois-ci de la Commission européenne, mais du Département de la justice américaine. L’institution compte déposer une plainte contre la firme de Mountain View, en raison d’actions portant atteinte à la libre concurrence. 

google justice
Crédits : Unsplash

La justice américaine va-t-elle enfin rattraper Google ? Depuis plus d’un an, le Département de la justice américaine et plusieurs procureurs généraux de différents états tentent de monter un dossier contre le géant du web. L’objectif : mettre en lumière les comportements anticoncurrentiels de la firme de Mountain View et appliquer les sanctions qui s’imposent.

Cette affaire porte principalement sur deux activités majeures de Google : le moteur de recherche et les revenus publicitaires. Après donc de longs mois de travail, le Département de la justice américaine estime avoir assez d’éléments en sa possession pour déposer une plainte contre l’entreprise californienne.

Selon des sources proches du dossier, cette investigation porte en grande partie sur les méthodes pratiquées par Google pour mettre en avant les résultats de son moteur de recherche, au détriment des autres concurrents comme DuckDuckGo, Bing ou Yandex. Pour l’institution américaine, l’enjeu de cette plainte est d’aboutir à la création d’une situation favorable pour la concurrence, et de contraindre Google à la respecter.

À lire également : Google interdit les pubs « pièges à clics » à partir du mois de juillet 2020

Les plaintes contre Google s’enchaînent

Ce n’est pas la première fois que Google est épinglé pour des abus de position dominante, que ce soit sur le marché de la publicité, concernant Android, ou son moteur de recherche. Fin 2019, la justice française avait infligé une amende de 150 millions d’euros à Google. L’Autorité française de la concurrence avait jugé que les règles de Google Ads étaient volontairement « difficilement compréhensibles », et appliquées « de manière inéquitable et aléatoire ». 

Ces conditions d’utilisation « opaques » excluaient certaines entreprises de la plateforme publicitaire de manière injuste d’après l’institution : « Cela conduit à des dommages à la fois pour les clients annonceurs, mais aussi pour les utilisateurs du moteur de recherche », précise l’Autorité.

En 2018, Google a écopé d’une amende de 4,3 milliards d’euros pour abus de position dominante concernant Android. D’après la Commission européenne, la firme de Mountain View « imposé illégalement son moteur de recherche (ndrl : sur les smartphones Android) et a refusé à ses rivaux une chance d’innover et de rivaliser. C’est illégal en vertu des règles antitrust de l’UE ». 

La plainte du Département de la justice américaine pourrait aboutir à une action en justice dans les prochaines semaines, à la mi-octobre au plus tard.

Source : Cnet



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !