Facebook veut s’assurer que vous avez lu les articles avant de les partager

 

Le réseau social Facebook serait en train de tester un nouveau moyen de lutter contre la diffusion de fausses informations sur sa plateforme. En effet, Facebook affichera désormais une fenêtre contextuelle vous demandant de lire les articles avant de les partager.

Facebook
Crédit : Facebook

Depuis quelques mois, Facebook est en guerre contre les fake news sur sa plateforme. Encore aujourd’hui, trop d’internautes partagent des articles sans même les avoir ouverts, ce qui peut contribuer à la diffusion de fausses informations.

Facebook explique dans un tweet qu’à partir d’aujourd’hui, le réseau social « testera un moyen de promouvoir un partage plus éclairé des articles d'actualité. Si vous souhaitez partager le lien d'un article d'actualité que vous n'avez pas ouvert, nous afficherons une fenêtre vous encourageant à l'ouvrir et à le lire avant de le partager avec d'autres personnes ».

Lisez les articles avant de les partager

Si vous souhaitez partager un article que vous n’avez pas encore ouvert, Facebook vous préviendra avec une fenêtre contextuelle que vous avez pu manquer des points clés importants, qui ne se retrouvent pas forcément dans le titre de l’article. Le but de Facebook est d’inciter ses utilisateurs à reconsidérer le partage de liens s’ils n’ont pas connaissance de tout le contenu de l’article, car le réduire à son titre peut parfois être trompeur. Il sera bien sûr toujours possible de partager un article sans l’avoir ouvert, même si le réseau social n’encourage pas cette pratique.

Facebook n’est pas le seul réseau social à avoir pris une telle mesure pour tenter d’enrayer la diffusion de fausses informations, puisque Twitter avait dévoilé une fonctionnalité similaire en juin 2020. Il y a quelques mois, ce dernier a partagé les bienfaits de cette mesure. D’après les données de l’entreprise, elle aurait conduit les utilisateurs à ouvrir les articles 40 % plus souvent et aurait contribué à ralentir la vitesse de propagation des fausses informations. En ce moment, Facebook est engagé dans la lutte contre les antivaccins et les fake news sur la COVID-19, et cette nouvelle fonctionnalité va dans ce sens.

D’après The Verge, un porte-parole de Facebook aurait déclaré que ce test serait déployé auprès de 6 % des utilisateurs d’Android dans le monde. On imagine que si celui-ci est concluant, cette nouvelle fonctionnalité sera déployée plus largement.

Source : Facebook



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !