Facebook Live : meurtre en direct devant des milliers d’utilisateurs, personne ne réagit

Maj. le 26 octobre 2018 à 16 h 45 min

Mise à jour : l’auteur du crime a été retrouvé mort par les autorités. Il s’est suicidé.

Facebook Live a été malgré lui la vitrine d’un évènement dramatique aux Etats-Unis. Un homme a commis un meurtre en direct devant des milliers d’utilisateurs. Personne n’a réagi ce qui a permis à l’auteur de ce crime de prendre la fuite avant que la police n’ait pu intervenir.

facebook live meurtre

Il y a quelques temps, Facebook lançait Facebook Live, une fonctionnalité permettant de partager en direct en vidéo un évènement de sa vie. A l’origine, ce service était réservé aux personnes célèbres et aux médias. Puis il a été élargi à tous les utilisateurs.

Aujourd’hui, Facebook Live devient malgré lui la vitrine d’histoires parfois sordides. Ce week-end, une véritable tragédie a eu lieu en direct sur le réseau social.

Un homme commet un meurtre en direct sur Facebook Live

Ce dimanche, à Cleveland, Steve Stephens, 37 ans, a commis l’irréparable. Son téléphone à la main, le jeune homme a lancé un Facebook Live en direct de son véhicule. Visiblement très énervé, il expliquait dans sa vidéo qu’il allait tuer quelqu’un. Pas une personne en particulier, quelqu’un, au hasard.

Il a par ailleurs expliqué avoir déjà tué 13 personne par le passé et qu’il souhaitait ajouter une victime à son compteur. Tous ces propos, il les a tenus en direct alors que des milliers de personnes visionnaient la vidéo. Tout d’un coup, il croise un passant dans la rue et affirme :

J’ai trouvé quelqu’un. Je vais le tuer. Je vais tuer ce vieux type.

Ce pauvre homme choisi au hasard se nommait Robert Godwin Sr. Il avait 74 ans. Alors qu’il marchait dans la rue, il a été assassiné en direct devant des milliers de spectateurs sur Facebook. Aucune personne parmi ces voyeurs (nommons-les comme ils le méritent) n’a cru bon d’avertir la police.

Si Facebook a bien évidemment condamné l’acte infâme commis par l’utilisateur, les personnes ayant assisté au live n’ont pas été pointées du doigt. Or, leur inaction pourrait être qualifiée de non assistance à personne en danger voire complicité de meurtre.

Car grâce à leur inaction, le suspect a réussi à prendre la fuite. Et deux jours après son crime, la police ne l’a toujours pas retrouvé. Vous aussi vous avez la nausée ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !