Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

 

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu'ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d'appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l'Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais autorisées aux Etats-Unis. 

facebook refuse moderer trump

“Aujourd'hui, nous mettons à jour notre réglementation sur les discours de haine pour interdire tout contenu niant ou présentant une vue déformée de l'Holocauste” annonce Monika Bickert, vice présidente de la politique de contenu de Facebook, dans un communiqué de presse publié ce lundi 12 octobre 2020.

Dans un second temps, Facebook redirigera les utilisateurs qui partagent ou recherchent du contenu négationniste vers des sources d'informations fiables sur le sujet. Le réseau social a déjà mis en place un dispositif similaire pour endiguer la prolifération de fake news liées au Covid-19.

Si un internaute like, commente ou partage une publication considérée comme négationniste par les algorithmes de Facebook, un notification va apparaître sur son fil d'actualité. Cette notification va proposer une série de sites montrant la réalité historique de l'Holocauste.

Sur le même sujet : Facebook et Instagram bannissent tous les contenus en lien avec la mouvance QAnon

Mark Zuckerberg change d'avis face à la recrudescence de l'antisémitisme sur Facebook

Jusqu'ici, Mark Zuckerberg, créateur de Facebook, avait toujours refusé de prendre des mesures contre les propos négationnistes. “Je ne crois pas que notre réseau social doive exclure tout ça, parce que je crois qu'il y a des choses que les gens comprennent de travers” déclarait Mark Zuckerberg en 2018.

Dans un statut publié sur Facebook, le milliardaire affirme avoir changé de position face à l'augmentation des propos antisémites. “J'ai bataillé avec un dilemme, entre soutenir la liberté d'expression et les dommages causés par le fait de minimiser ou de nier l'horreur de l'Holocauste” détaille Zuckerberg.

“Notre décision est liée à l'augmentation de l'antisémitisme dans le monde et l'alarmant niveau d'ignorance sur l'Holocauste, notamment chez les plus jeunes” avance Monika Bickert. D'après une étude relayée par Facebook, près de 25% des adultes américains entre 18 et 39 ans sont persuadés que l'Holocauste est un mythe ou “que les faits sont exagérés”. L'annonce de Facebook a rapidement été saluée par plusieurs associations dédiées à la lutte contre l'antisémitisme et le racisme.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
whatsapp
WhatsApp partagera quand même certaines données avec Facebook en France

WhatsApp devrait tout de même partager certaines données personnelles d’utilisateurs en France avec Facebook après l’acceptation des nouvelles conditions d’utilisation. Des représentants du groupe l’ont confirmé à un journaliste de BFM TV. Facebook nous l’a assuré la semaine dernière par…

trump facebook
Facebook bannit indéfiniment le compte de Donald Trump

Facebook a décidé de bannir indéfiniment le compte de Donald Trump. Après les émeutes qui ont eu lieu au Capitol et la mort tragique d’une partisane Pro-Trump au sein même du bâtiment, le réseau social juge que le Président n’est…

facebook pages
Facebook supprime le bouton “like” dans les Pages

Facebook commence dès aujourd’hui à supprimer le bouton “like” dans un nombre non-précisé de pages. Ces dernières profitent au passage d’un nouveau design avec leur newsfeed dédié, FAQ et autres nouveautés qui visent à renforcer leur intérêt pour les entreprises….

Facebook
Covid-19 : Facebook part en guerre contre les fake news des antivaccin

Facebook va accentuer sa lutte contre les antivaccins. Le réseau social promet en effet d’être beaucoup plus attentif à la désinformation sur le sujet, un peu plus d’un mois après avoir banni les publicités militant contre les vaccins. Facebook veut…