Microsoft admet que Sony est le leader du jeu vidéo, Meta vire des milliers d’employés, c’est le récap

 

Face à la Commission européenne, Microsoft admet que Sony est le leader du jeu vidéo, Meta se sépare d’un huitième de ses employés, c’est le récap

La chaise de bureau Volkswagen / Crédit : Volkswagen

Les géants de la Silicon Valley ont décidément la vie dure. Pendant que Microsoft tente de convaincre la Commission européenne que la fusion-acquisition d’Activision Blizzard est un bienfait pour la libre-concurrence, Meta se débarrasse de 11 000 employés pour tenter de sortir de la spirale dépensière dans laquelle Mark Zuckerberg a entraîné la compagnie. Heureusement, il y a des gens qui s’épanouissent sur leur lieu de travail et qui créent des objets aussi farfelus qu’inutiles (donc géniaux), comme cette chaise électrique siglée VW.

Microsoft l’admet devant la Commission européenne, c’est Sony le boss du jeu vidéo

Si elle devait être confirmée, la fusion de Microsoft et de Blizzard créerait un géant incontournable du jeu vidéo qui aurait la liberté de s’accaparer l’exclusivité sur de nombreuses licences à succès. Est-ce un accès de lucidité ou juste une tentative de se faire passer pour un Petit Poucet ? Toujours est-il que Microsoft a admis devant les membres de la Commission européenne que Sony est le véritable leader de l’industrie du jeu vidéo. Découvrez le détail de cette épopée ludico-judiciaire dans l’article.

À lire – Xbox vs PlayStation : Microsoft admet qu’il a perdu la guerre pour pouvoir racheter Activision-Blizzard

Meta licencie 11 000 employés et réduit les budgets de tous ses projets

On ne cesse de le dire depuis cet été. Tout va mal pour Meta/Facebook. Le cours de l’action a véritablement chuté et personne, même au sein de la compagnie, ne semble vouloir suivre Mark Zuckerberg dans son Métavers. Pour limiter cette hémorragie de dollars, le réseau social se sépare de 11 000 collaborateurs, et met en pause l’avancement de nombre de ses projets.

À lire – Meta, la maison mère de Facebook, licencie 11 000 employés et adopte un grand plan d’austérité

Volkswagen invente le siège de bureau le plus rapide du monde, avec klaxon et phares LED intégrés

Le plaisir manifeste que les ingénieurs ont eu à concevoir cette chaise de bureau Volkswagen est réjouissant. Avec ses phares LED et ses bandes flashy sur les côtés, elle a de vagues airs de Golf tunée. De quoi susciter la jalousie des collègues au bureau, à n’en pas douter. Les designers de VW ont mis tout le savoir-faire de la compagnie dans ce concept de siège électrique, mais il n’est malheureusement pas à vendre.

À lire – Volkswagen dévoile un siège de bureau avec des phares, un klaxon et roulant à 20 km/h… Mais pourquoi donc ?

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !