Entre Bouygues Telecom et les députés, ça passe mal à l’Assemblée Nationale

 

Bouygues Telecom est le nouvel opérateur téléphonique officiel de l'Assemblée Nationale. Les députés semblent insatisfaits des prestations de la compagnie, un comble pour une chambre qui légifère aussi souvent sur Internet et les communications.

Crédit : Assemblée Nationale

Si les députés s’écharpent à longueur de journée sous les plafonds de l’Assemblée Nationale, il y a un sujet sur lequel ils semblent tous s’entendre : la mauvaise qualité de leur prestataire de téléphonie officiel, Bouygues Telecom. La qualité de la couverture réseau dans l’enceinte du Palais Bourbon et la lenteur d'intervention du SAV de la compagnie sont en cause. À sa décharge, comme tous les autres opérateurs, Bouygues Telecom est souvent victime de pannes.

À chaque mandat, l’Assemblée fournit des abonnements téléphoniques aux élus et à leurs collaborateurs. Et même si ce contrat avec le Parlement est soumis chaque année à un appel d'offres, c'est, jusqu’à cet été, Orange qui le remportait systématiquement. Tout a basculé en 2022, puisque c’est Bouygues Telecom qui a pour la première fois remporté ce juteux contrat, d’un montant estimé à 8,3 millions d’euros.

Bouygues Telecom n'a pas amélioré la réception téléphonique à l'Assemblée Nationale

Monsieur Roussel s’est donc adressé au nouvel opérateur de l'Assemblée pour présenter des problèmes qui sont, semble-t-il, rencontrés l’ensemble des députés. Tout d’abord, la transition entre Orange et Bouygues ne s’est pas faite sans accroc, loin s’en faut. Le changement d’opérateur n’a pas été notifié à l’ensemble des élus, ce qui a entraîné beaucoup d’incompréhension et d’emails envoyés à de mauvaises adresses : le député communiste affirme ainsi que Bouygues Telecom a mis trois mois à régler un problème technique dans sa permanence.

Le contrat stipule pourtant que le nouveau FAI se doit de d’améliorer la couverture dans les locaux de la permanence par un système de reprise du signal sur l’accès fixe Internet : si cette solution a bien été implémentée, elle se révèle apparemment inefficace.

Pire encore, les problèmes que la compagnie était censée résoudre, l’une des raisons pour lesquelles elle a sans doute été préférée aux autres, n’ont pas été réglés : en d’autres termes, la réception est toujours aussi mauvaise au Palais Bourbon. Le député est un client choyé mais difficile à satisfaire, à l’image du peuple qu’il représente, en définitive. Depuis 2012, il bénéficie d’un forfait tout illimité (voix, SMS et data en France, Union Européenne et à l’étranger), qui pour 20 €, même en 2022, reste très attractif. À titre de comparaison, les tarifs des offres mobiles de B&You, Red By Sfr et Free vont de 16 à 20 € pour environ 100 Go/mois.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !