En Chine, une application permet de géolocaliser et d’humilier les personnes endettées

Le gouvernement chinois est en train de mettre en place un système qui permet aux citoyens d’identifier, de géolocaliser, mais aussi de dénoncer les personnes endettées via une application pour smartphone. Testé pour le moment dans une province chinoise, ce système est prévu pour être fonctionnel dans tout le pays d’ici 2020.

Chine application dette

La Chine travaille depuis un moment sur un projet de notation sociale qui consiste à attribuer à chaque individu un « score social ». Le but selon les autorités est de permettre d’identifier les citoyens ayant de bons ou de mauvais comportements. Mais ce système est vivement critiqué, beaucoup y voyant un outil de surveillance et de contrôle de masse. On peut le considérer comme un badge virtuel associé à chaque individu et qui permet de le catégoriser selon son comportement dans la société. Les dettes font également partie des critères de notation.

Une application chinoise pour traquer les personnes qui ne paient pas leurs dettes

Cette fonctionnalité liée au système de notation social du gouvernement chinois est actuellement testée dans la province de Hebei, nous informe le média China Daily. Le but visé selon les autorités est de faire appliquer la loi et de « créer un environnement socialement fiable ». Concrètement, ce système de délation permet d’identifier les « mauvais payeurs » sur une carte dans un rayon de 500 mètres autour de soi.

L’utilisateur reçoit une alerte sur son smartphone lorsqu’une personne qui ne paie pas ses dettes est située ou circule à proximité. La fonctionnalité permet d’afficher le nom, le numéro d’identification national et la cause de la dette de la personne identifiée. Ce dernier peut également être géolocalisé et dénoncé, surtout si on estime que le profil est en mesure de régler ses dettes. Le principe repose sur l’humiliation des personnes concernées. Ce faisant, les autorités espèrent mettre la pression sur ces derniers pour les forcer à s’acquitter de leurs dettes.

Lire égalementLa Chine force les citoyens musulmans à installer une application de surveillance

Il n’y a pas que les dettes qui fassent partie du système de notation social. Comme l’explique Le Figaro, les citoyens pourraient obtenir des points en cas d’achat de produits nationaux, de bonnes performances au travail ou de publication de messages vantant les mérites de l’économie nationale sur les réseaux sociaux. Au nombre des actes susceptibles d’entacher le profil des individus figurent les opinions politiques dissidentes, les recherches en ligne suspectes ou des actes d’incivisme comme la traversée des passages piétons à la hâte quand le feu est rouge.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !