Date limite du contrôle technique : une tolérance de trois mois est accordée aux véhicules légers

 

Mise à jour mardi 24 mars 2020 – Le ministère de la Transition écologique et solidaire indique qu'une tolérance de trois mois est accordée pour les propriétaires de véhicules légers qui doivent effectuer un contrôle technique. Cette tolérance vaut également pour les contre-visites. “Les centres de contrôle technique peuvent rester ouverts. Toutefois, compte-tenu de la crise sanitaire, une tolérance est prévue sur les délais pour réaliser les contrôles techniques”, indique le ministère.

Les poids-lourds sont, eux, soumis à des obligations différentes : “compte-tenu des enjeux majeurs de sécurité, le contrôle technique des poids lourds et des véhicules employés au transport en commun de personnes doit continuer. Toutefois une tolérance de quinze jours est accordée pour les délais de contrôle technique de ces véhicules lourds”. Et le ministère de préciser que “les centres de contrôles technique ouverts pour les véhicules lourds sont recensés sur le site de Bison Futé”.

Voici ce que nous écrivions dans notre article à l'origine publié lundi 23 mars :


Les dates du contrôle technique pourraient être repoussées à cause des mesures prises pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Les professionnels du secteur demandent la suspension de leur activité pour une durée de 40 jours, dans une lettre ouverte. Certains réseaux ont déjà demandé à leurs centres de fermer.

Contrôle technique voiture
Crédits : Pexels

“SVP aidez-nous à limiter le trafic dans nos centres en officialisant, via notre ministère de tutelle, le ministère de la Transition écologique et solidaire, la suspension des agréments centre et contrôleur pendant la période de confinement et en officialisant le report des dates de contrôle technique et de contre-visite de 40 jours”, écrit Karine Bonnet, responsable du réseau Dekra Automotive dans une lettre ouverte également signée par Autosur, AutoSécurité et Sécuritest.

Les professionnels de ce secteur viennent en effet d'adresser un courrier au ministre de la santé Olivier Véran, dans lequel ils demandent l'autorisation de suspendre leur activité pendant 40 jours pour répondre à la crise sanitaire du coronavirus. Les centres peuvent en effet jusqu'à présent rester ouverts. Même si certains réseaux ont d'ores et déjà demandé à leurs centres de fermer, par crainte pour la sécurité de leur personnels et du public.

“Nous n'avons actuellement clairement pas les moyens de protéger les salariés de nos centres de contrôle technique ni les automobilistes pour lutter contre la propagation du virus : pas de gant, pas de gel et nous devons contrôler des véhicules remplis de germes !”, déplorent les professionnels du contrôle technique. Et le PDG de Securitest cité par BFMTV de souligner que dans le contexte actuel “les centres de contrôle technique ne sont pas essentiels à la continuité de service”.

Lire également : Vers un retrait du permis de conduire en cas d'infraction pendant le confinement coronavirus ?

D'autant qu'aller faire son contrôle technique ne fait pas partie des cas dérogatoires dans lesquels on peut sortir de chez soi en cette période de confinement.

Source : BFMTV



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
tesla model 3
La Tesla Model 3 passe sous la barre des 40 000 euros

La Tesla Model 3 baisse drastiquement de prix en Europe. La firme d’Elon Musk a en effet ajusté le tarif de son véhicule phare. En appliquant le bonus écologique, il est désormais possible de se payer une Model 3 pour…

peugeot 208
Peugeot 208 : la marque ne lancera plus que des modèles 100% électriques

Peugeot compte bien progresser dans l’électrification des gammes, alors que le groupe est en perte de vitesse face à Renault sur l’électrique. Le patron de Peugeot suggère dans une interview l’arrivée d’une nouvelle 208 électrique ainsi que d’un SUV compact…

tesla
Les Tesla espionnent les automobilistes et les piétons selon la Loi Suisse

Les voitures électriques de Tesla sont accusées d’espionner les automobilistes. D’après une enquête réalisée en Suisse, les véhicules de la marque américaine transmettent régulièrement les séquences filmées par ses nombreuses caméras au siège de Tesla aux États-Unis. Cette pratique est contraire à…