CaraMail renaît de ses cendres : un développeur lance une réplique du site d’origine

Maj. le 14 février 2020 à 0 h 04 min

Un développeur français nostalgique de CaraMail a créé la réplique du site d’origine avec les fonctionnalités qui ont fait sa popularité au début des années 2000. Ce projet ambitieux de Nicolas Quenault, un développeur web de 34 ans a été lancé il y plus d’une dizaine d’années avant d’être abandonné en cours de route. L’homme est revenu à la charge en 2017 et a récemment mis en ligne la version finale du site.

Caramail

Au plus fort de sa popularité au début des années 2000, CaraMail était un mélange de Gmail, Facebook et Messenger. Ce portail web rassemblait une large communauté en France. Véritable couteau suisse, il était constitué d’une messagerie web, d’un chat en direct via des salons thématiques, ou encore de différents forums fréquentés par des dizaines de milliers d’internautes.

CaraMail compte encore de nombreux nostalgiques et Nicolas Quenault en fait partie. Le développeur web a passé ces trois dernières années à reconstituer le site d’origine après être reparti à zéro suite à une première tentative avortée.

« J’étais un grand utilisateur de CaraMail entre mes 14 et 16 ans et sa disparition a fait de nombreux nostalgiques. Aucun réseau social ni service de rencontres ne retranscrivait exactement ce qu’était ce site », explique-t-il à BFM Tech. « Je l’ai donc recréé moi-même, en m’appuyant sur des captures écran des différentes pages ou en en recréant certaines dans l’esprit de CaraMail ».

CaraMail : redécouvrez le site d’origine sur le nom de domaine JuneLive.net

Pour des raisons de droits, Nicolas Quenault n’utilise pas le nom CaraMail, mais l’a substitué par JuneLive.net. Le site propose une expérience très proche de l’application web d’origine. Vous pouvez créer un compte avec une adresse @junelive.net, envoyer et recevoir des emails chiffrés participer à des dialogues en direct ou encore poster des messages sur des forums thématiques.

À l’heure où ces lignes sont écrites, le site est encore à ses balbutiements. On est loin des pics de 40.000 connexions simultanées de CaraMail lorsqu’il était au sommet de sa popularité. L’objectif n’est pas de retrouver une gloire passée, mais de permettre aux nostalgiques de revivre tant soit peu des émotions lointaines.

Pour rappel, le service de messagerie de CaraMail vit toujours. Après le rachat de la marque par United Internet en 2009, il a été transformé en GMX CaraMail qui permet aux anciens utilisateurs de conserver leur adresse électronique ou encore à de nouvelles personnes de créer des adresses @caramail.fr.



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Viagogo : l’UFC-Que Choisir accuse le site d’arnaquer les internautes

Viagogo, le site de revente de billets en ligne, est dans le collimateur de l’UFC-Que Choisir. L’association de défense des consommateurs accuse le site web de « pratiques commerciales trompeuses » destinées à arnaquer les internautes. La plateforme est notamment accusée de mettre la…

Google a mis dans Chrome un identifiant unique pour mieux vous pister

Lorsque vous installez Chrome sur ordinateur ou sur Android, un identifiant unique est attribué et sert à suivre les utilisateurs. Développé à l’origine pour gérer le déploiement de nouvelles fonctionnalités dans le navigateur, il est désormais utilisé par tous les…

LastMinute : l’UFC-Que Choisir accuse le site de piéger les consommateurs

LastMinute, le site de réservation de voyages en ligne, est accusé de piéger les internautes. L’UFC-Que Choisir épingle en effet la firme pour pratiques commerciales illicites, agressives et trompeuses devant le Tribunal Judiciaire de Paris. D’après l’association, LastMinute impose des assurances voyage à…