Amazon s’engage à signaler toutes les contrefaçons sur son site

 

Amazon s'engage à signaler toutes les contrefaçons sur son site. Selon une source proche de l'entreprise, le géant du e-commerce va multiplier les rapports auprès des forces de l'ordre. Désormais, chaque marchand suspecté de vendre des produits contrefaits sera signalé aux autorités compétentes. 

Crédits : Brian Angelo via Unsplash

Selon une source proche de l'entreprise, Amazon s'est engagé à fournir bien plus d'informations aux autorités sur les vendeurs de produits piratés et/ou de contrefaçon. Depuis plusieurs mois, le géant du e-commerce fait face à la méfiance du public, aux Etats-Unis majoritairement, pour plusieurs scandales liés au laxisme de l'entreprise. En octobre 2019, le site CNBC révélait par exemple qu'Amazon vendait de la nourriture périmée depuis deux ans sur son site.

Parmi les autres polémiques, il y avait également cette histoire publiée par le Wall Street Journal qui racontait que certaines personnes revendaient sur Amazon ce qu'ils trouvaient dans les poubelles. L'entreprise américaine a donc de décidé de réagir et de reprendre le contrôle des marchandises proposés sur son site. Par le passé, Amazon informait les autorités uniquement si les équipes du site avaient amassé assez de preuves sur le vendeur fraudeur pour attester à 100% de sa culpabilité.

À lire également : Ring – Amazon confirme avoir viré des employés qui ont abusé de leur accès aux vidéos

Mettre la pression aux vendeurs de contrefaçons

Désormais, Amazon donnera des renseignements aux forces de l'ordre américaines et européennes sur un marchand dès que celui-ci aura vendu un produit suspect à un client. Ainsi, la firme de Seattle fournira les coordonnées téléphoniques, l'adresse, et le nom du vendeur et de son entreprise s'il en a une, ainsi qu'un descriptif détaillé du produit incriminé.

Le but de la manœuvre est de multiplier les signalements pour mettre davantage la pression à ces vendeurs malhonnêtes. Pour rappel, Amazon était dans la tourmente après une action en justice lancée par Apple en 2016. Selon la firme de Cupertino, plusieurs vendeurs d'appareils électroniques écoulaient sur Amazon des centaines de faux produits Apple, parmi des iPhone et des câbles Lightning.

Ce scandale avait motivé Amazon à lancer en 2017 aux Etats-Unis le programme “Project Zero”, qui permet à des marques d'identifier et de supprimer les produits qui leur paraissent être des contrefaçons. Près de 3000 marques aux USA ont adhéré à ce programme et à cet outil, accessibles à tous les vendeurs tiers. En France, “Project Zero” n'a été lancé qu'en août 2019.

Source : CNBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !