Amazon : le site reste ouvert en France, les commandes seront honorées par les entrepôts européens

Suite à la réunion du comité social et économique qui s’est tenue le 15 avril en début d’après-midi, Amazon a confirmé, par le biais d’un communiqué de presse, la fermeture de tous ses centres de distribution en France pendant 5 jours minimum. En revanche, le site reste ouvert et les commandes seront honorées.

amazon entrepots coronavirus

Au lendemain de la décision du tribunal judiciaire de Nanterre, Amazon se doit de ne traiter que les produits essentiels qui relèvent de trois secteurs d’activité : santé, alimentaire et hygiène. À compter du 15 avril et jusqu’au 15 mai prochain, il est donc interdit à Amazon de distribuer d’autres produits, sous peine d’une amende de 1 million d’euros par jour et par infraction constatée. Une ordonnance qui tombe évidemment assez mal, suite à l’annonce du gouvernement de la prolongation jusqu’au 11 mai minimum du confinement imposé au Français. Amazon a donc décidé de fermer ses entrepôts français, mais a finalement trouvé une solution pour satisfaire ses clients.

Le site d’Amazon reste ouvert et continue à assurer les commandes

Le but de cette fermeture est « d’évaluer les risques sanitaires » liés à l’épidémie de coronavirus et de « prendre les mesures nécessaires pour garantir la santé et la sécurité des salariés ». La fermeture a lieu à compter d’aujourd’hui jeudi 16 avril après le service de l’équipe du matin, au plus tard, et durera jusqu’au 20 avril inclus. Comme attendu, les salariés des centres de distribution seront placés en chômage partiel.

En revanche, le site d’Amazon France continue à fonctionner et il est toujours possible de passer commande. Comme l’indique le géant du e-commerce, les clients seront servis en France « au travers des entreprises indépendantes qui vendent sur Amazon, et grâce à la solidité du réseau de distribution mondial. » En outre, Amazon explique que le service d’expédition sera également assuré par ses autres centres de distribution européens.

Lire aussi : Amazon assouplit sa politique de retours pendant le confinement du coronavirus

Le cas Amazon fait débat depuis le début du confinement

Au lendemain de la publication de l’ordonnance du tribunal de Nanterre, Amazon avait publié un communiqué de presse, relayé par l’AFP. Dans ce document, l’entreprise se disait perplexe de la décision du Tribunal de Nanterre, « compte tenu des preuves concrètes qui ont été apportées sur les mesures de sécurité mises en place pour protéger nos employés ». Parmi ces mesures, on compte des contrôles de température et la distribution de masques.

Depuis le début de la crise liée au coronavirus, le cas d’Amazon fait débat. Alors que de nombreux foyers français veulent s’équiper de matériels informatiques et s’approvisionner en produits culturels (pas uniquement des jeux vidéo, comme les médias l’ont souvent répété, mais aussi des livres, notamment pour les enfants), la justice française, saisie par des syndicats de salariés, estime qu’un maintien de l’activité met en danger la santé des employés des entrepôts de la firme américaine.

 



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla baisse le prix de la Model Y de 3000 dollars

Tesla a décidé de réduire le prix de la Model Y aux Etats-Unis. Le constructeur automobile propose désormais la version Long Range AWD au tarif de 49 990 dollars, contre 52 990 dollars il y a quelques jours. Dans la…