Amazon : les blessures de livreurs ont augmenté de 40% en 2021

 

Amazon est accusé de mettre ses livreurs en danger. D'après un nouveau rapport, les blessures de livreurs américains ont grimpé de 40% en 2021. Les associations de défense estiment que ce sont les exigences irréalistes du groupe de Jeff Bezos qui provoquent cette hausse des accidents de travail. 

livraison amazon
Crédits : Unsplash

D'après une nouvelle étude du Strategic Organizing Center, une coalition d'organismes de défense des travailleurs américains, de plus en plus de livreurs Amazon se blessent pendant leur travail. La coalition assure que les accidents de travail ont augmenté de 40% entre 2020 et 2021.

Ce n'est pas la première fois qu'un rapport du Strategic Organizing Center pointe du doigt les conditions de travail chez Amazon. L'an dernier, une étude montrait que les livreurs Amazon ont 50 % plus de risques de se blesser que les autres pendant les livraisons. L'organisme de défense fustigeait les conditions de travail infernales imposées par la firme de Jeff Bezos.

Amazon se défend face aux accusations

Comme le souligne le groupe de défense, le taux d'incidence chez les livreurs qui travaillent directement ou indirectement, via des partenaires, pour Amazon est de 18,3 sur 100. Il y a eu “près d'une blessure pour cinq travailleurs équivalents temps plein” en 2021, avance le rapport.

En avril, une entreprise spécialisée dans la livraison de colis a d'ailleurs déposé une plainte à l'encontre d'Amazon. En miroir de plusieurs autres partenaires, la firme basée au Wyoming accuse Amazon “de fixer des attentes irréalistes – et dangereuses – pour les conducteurs, de contrôler la plupart des aspects des opérations des entreprises indépendantes et de surestimer les bénéfices potentiels pour chaque propriétaire d'entreprise”.

D'après plusieurs gérants d'entreprises, ce sont les exigences élevées du groupe américain qui sont à l'origine de la plupart des blessures au travail. Selon un chauffeur américain interrogé par le Strategic Organizing Center, Amazon impose un système de scores qui classe les conducteurs par rapport à leurs propres collègues en termes de vitesse de livraison et de réussite.

Selon le chauffeur, 15 conducteurs auraient été licenciés pour ne pas avoir tenu la cadence. Ce système pousserait donc les livreurs à se montrer imprudents sur la route. De plus, le géant du e-commerce négligerait de fournir les “mesures de protection requises” à ses prestataires.

Lire aussi : Amazon punit ses livreurs à cause de l’IA défaillante de ses caméras

Accusé de négligence, Amazon se défend dans un communiqué : “la sécurité est une priorité dans l'ensemble de notre réseau, c'est pourquoi nous avons déployé des technologies telles que des systèmes de caméras innovantes qui ont contribué à une réduction globale des taux d'accidents de près de 50 %, et nous continuerons à investir dans de nouveaux outils de sécurité pour essayer de nous améliorer chaque jour”.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !