Amazon : une IA décide si vous devez renvoyer le produit en cas de remboursement

 

Amazon laisse une intelligence artificielle décider si les internautes doivent renvoyer le produit qu'ils viennent de se faire rembourser. D'après une enquête du Wall Street Journal, de nombreux géants du commerce en ligne s'appuient désormais sur des algorithmes pour trancher. En effet, il est parfois plus économique pour Amazon de laisser l'acheteur garder le produit remboursé plutôt que lui demander de le renvoyer. 

Entrepôt Amazon

Amazon, Walmart et d'autres plateformes de ecommerce utilisent une intelligence artificielle pour déterminer si l'acheteur doit renvoyer un article remboursé, rapporte une enquête du Wall Street Journal publiée ce 10 janvier.

En effet, Amazon et consorts laissent parfois les acheteurs conserver un produit dont ils ont réclamé un remboursement. D'autres fois, les géants du commerce en ligne demandent à l'internaute de renvoyer le produit remboursé par la poste ou via un transporteur. Mais de plus en plus souvent, des groupes comme Amazon préfèrent laisser les acheteurs garder l'article, surtout s'il s'agit d'un produit bon marché.

Sur le même sujet : Amazon supprime 20 000 faux avis 5 étoiles de son site

Une IA gère les retours produits chez Amazon et consorts

Comme le souligne le Wall Street Journal, il est économiquement plus avantageux pour Amazon de ne pas réclamer l'article. Les frais d'expédition de l'article, à charge de la firme et non de l'acheteur, sont parfois plus élevés que le prix du produit. Dans ces conditions, les produits lourds et difficiles à transporter ne sont généralement pas réclamés par les entreprises. Á ces frais, il faut ajouter des frais logistique, parfois élevés pour remettre les articles à la vente.

Pour peser le pour et le contre, les géants du commerce s'en remettent à des algorithmes. Afin de prendre leur décisions, les algorithmes s'appuient sur des données comme “l'historique d'achat des clients, la valeur des produits et le coût de traitement des retours”. Sans surprise, l'intelligence artificielle surveille que les acheteurs n'abusent pas du programme de retours.

En 2020, le nombre d'articles renvoyés par les acheteurs a grimpé de 70% par rapport à 2019, affirme Narvar Inc, une entreprise spécialisée dans la gestion des retours produits. Cette progression est essentiellement due à l'explosion des commandes en ligne pendant la pandémie. Pour rappel, Amazon s'appuie sur des intelligences artificielles pour l'assister dans de nombreux domaines. Par exemple, la firme de Jeff Bezos utilise aussi une IA pour pour veiller à la distanciation sociale dans ses entrepôts.

Source : Wall Street Journal



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Moustache
Amazon rase la moustache d’Hitler sur l’icône de l’application Android

Amazon vient de changer discrètement l’icône de son application mobile. Une modification mineure, mais indispensable, puisqu’elle est destinée à éviter les blagues de mauvais goût. Certains utilisateurs avaient en effet pointé du doigt que l’ancienne charte graphique pouvait faire penser…

windows 10 hack font
Une police de Windows 10 permet aux hackers de pirater des PC à distance

Des pirates se sont servis d’une simple police Windows 10 pour s’introduire à distance dans le PC de leurs victimes. La faille a permis d’autoriser l’accès au noyau par des programmes malveillants, le rendant ainsi vulnérable aux attaques. Microsoft a depuis…

tv remote
TV : l’âge moyen des téléspectateurs a encore augmenté

L’âge moyen des téléspectateurs frôle désormais les 55 ans. Le confinement a tiré les audiences de la TV vers le haut, mais au final ce sont surtout les plus âgés qui sont revenus devant le téléviseur. La SVoD, le cinéma…

batterie etude recyclage
34% des Français ont la phobie de la batterie de smartphone vide

Un tiers des Français souffrent de la phobie de la batterie de smartphone vide, révèle un sondage Opinion Way. D’après l’étude, les Français craignent de ne plus pouvoir consulter les réseaux sociaux, de rater un SMS ou d’être privé de…