5G : l’opérateur TIM obtient un débit de 5 Gb/s, record absolu en Europe

 

Le record européen de débit en 5G vient d’être battu par TIM. En combinant des fréquences 3,7 GHz à des ondes millimétriques 26 GHz, l’opérateur italien est parvenu à afficher un débit constant à 5 Gb/s, avec des pics enregistrés à 5,2 Gb/s. Une étape franchie de plus vers la démocratisation du très haut débit mobile, selon le PDG de Qualcomm.

antenne 5G
Crédits : Unsplash

Désormais bien installé dans le parc télécom mondial avec pas moins de 520 millions d’utilisateurs à travers le globe, la 5G n’affiche pourtant pas des résultats uniformes sur l’ensemble des territoires. En France, par exemple, les débits sont relativement décevants, à en cause entre autres du trop petit nombre d’antennes installées et de l’utilisation des bandes 4G améliorées. Pendant ce temps, en Italie, on bat des records.

L’opérateur TIM est en effet parvenu à atteindre un débit constant de 5 Gb/s, des pics ayant même été enregistrés à 5,2 Gb/s. Pour ce faire, l’entreprise aux 30 millions d’abonnés a exploité à la fois des fréquences 3,7 GHz, qu’elle a combinées à des ondes millimétriques de 26 GHz. Ces dernières ne sont pas encore attribuées en France. À ce jour, c’est le plus haut débit atteint en Europe.

Sur le même sujet : La 5G expose autant les consommateurs aux ondes que la 4G selon l’ANFR

En Italie, la 5G affiche des débits de 5 Gb/s

« Avec ce nouveau record européen, qui s’appuie sur les éléments les plus innovants de la technologie 5G — des ondes millimétriques à l’architecture 5G Stand Alone — nous confirmons notre position d’opérateur de référence dans l’évolution des réseaux et des services pour la Gigabit Society », a déclaré Stefano Siragusa le chef du réseau et des opérations de TIM.

Pour obtenir ce résultat impressionnant, l’opérateur s’est fait aider par Ericsson, qui a récemment assuré que la 5 G sera la norme en 2027, et par Qualcomm, dont le patron Enrico Salvatori a souligné que « ce développement marque une autre étape vers le déblocage de la prochaine étape de la 5G qui étendra ses capacités à travers le haut débit mobile, l’IoT industriel, le sans-fil fixe et les applications de réseau privé 5G ».

En 2018, TIM a investi 2,4 milliards d’euros pour mettre la main sur les fréquences 5G nécessaires, une somme deux fois supérieure aux calculs initiaux et qui n’a pas manqué d’en faire tiquer plus d’un. Reste que ce dernier a permis à l’opérateur de pulvériser le précédent record établi à 4 Gb/s, réalisé là encore grâce aux ondes millimétriques.

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !