Maj. le 29 mai 2020 à 19 h 11 min

La 5GbioShield est une clé USB censée protéger l’utilisateur des ondes 5G. Derrière cette affirmation farfelue se cache en réalité une arnaque bien montée par une société britannique. Vendue 315 euros, c’est en réalité un produit à 5 euros.

La clé 5GBioshield

Non, cette clé USB ne vous protégera pas des ondes 5G. Il y a peu, une société anglaise a commercialisé une clé USB nommée 5GbioShield. Surfant sur la vague de complotisme qui entoure l’arrivée du réseau en Europe, elle veut « protéger » ses acheteurs des ondes en les enfermant dans une sorte de bulle protectrice. Pour en profiter, rien de plus simple ! Il suffit de sortir sa carte bleue et de payer 283 livres sterling, soit 315 euros.

Sur son site, très bien fait il faut l’avouer, le constructeur argue que la clé peut protéger de la 5G même en n’étant pas branchée . Très fort. Dans la présentation du produit, nous pouvons lire que la « clé USB 5GBioShield avec la nano-couche est une technologie de catalyseur holographique quantique pour l’équilibre et l’harmonisation des effets nocifs du rayonnement électrique déséquilibré ». Plus encore, ce produit miracle à la capacité de « rétablir la cohérence des atomes pour une induction parfaite des forces de vie ». Si vous n’avez rien compris, c’est normal, car cela ne veut tout simplement rien dire. Nous allons nous arrêter là pour les âneries, mais il y en a encore beaucoup sur le site.

La 5GbioShield est en réalité une clé USB à 5 euros

Le site britannique Pen Test Partners a décidé de se pencher sur le sujet après qu’un membre du conseil municipal de la ville de Glastonbury, ouvertement anti 5G, ait conseillé d’utiliser la 5GbioShield. Une fois la clé achetée, PTP l’a démonté et n’a pas été déçu du résultat.

L'arnaque 5GBioshield
Le site propose de créer une « bulle de protection »

Certes, la clé est jolie et est contenue dans un petit sac en velours du plus bel effet. Mais ses qualités s’arrêtent là. Il ne s’agit que d’une clé d’une capacité ridicule de 128 Mo. Le numéro de série pointe vers un produit standard fabriqué à Shenzhen et vendu 5 euros. Contactés par la BBC, les revendeurs ont complètement réfuté ces faits, arguant que leur technologie était bien contenue dans la clé, mais gardée secrète. Ben voyons.

Sources : PTP, BBC



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
OLED : vos cheveux peuvent être recyclés en écrans dernier cri

Des scientifiques australiens ont trouvé une nouvelle méthode pour fabriquer des écrans OLED flexibles : utiliser des cheveux humains. Cette manière de faire peu conventionnelle permet de puiser dans une ressource jusque-là inexploitée. A un cheveu de révolutionner l’industrie. Des scientifiques…