3G, 4G : 15% des Français ont un débit inférieur à 3 Mb/s, leur smartphone est complètement inutile

 

Selon le rapport annuel de l’Arcep 15 % des Français n’ont accès qu’à un débit moindre. En deçà de 3 Mb/s, la plupart des fonctionnalités d’un smartphone ne fonctionnent pas correctement, rappelle l’organisme. Néanmoins, ce chiffre tend à baisser avec le temps.

bouygues telecom 4g couverture population

L’ARCEP a publié son rapport annuel sur l’état d’Internet en France pour l’année 2020. Pour la première fois, l’Autorité une toute nouvelle donnée donnée très intéressante : le taux des tests dépassant les 3 Mb/s. Ce chiffre n’a pas été choisi au hasard. « Un débit supérieur à 3 Mbit/s permet dans la plupart des cas d’assurer les usages internet mobile “standards” comme naviguer sur le web, lire ses mails, et de regarder la majorité des vidéos en 720 p sans ralentissement majeur » souligne l’organisme.

Ce sont ainsi 15,8 % des Français en métropole, toutes zones confondues, qui n’ont pas accès à ces services de base. À noter tout de même que le rapport dévoilant des chiffres de 2020, il ne prend pas en compte les débits 5G, celle-ci ayant commencé son déploiement en 2021. Sans surprise, les mieux lotis sont ceux habitant dans les zones denses, à savoir les villes de plus de 200 000 habitants : ils sont 90 % à bénéficier d’un débit correct.

Sur le même sujet : QuelDébit — UFC-Que Choisir lance une application speedtest vraiment excellente

Un débit qui tend à s’améliorer sur l’ensemble du territoire

En revanche, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce sont les villes entre 10 000 et 200 000 habitants, autrement appelées zones intermédiaires, qui obtiennent le plus mauvais score. Seuls 73,9 % des résidents ont un débit de plus de 3 Mb/s. Les zones rurales (moins de 10 000 habitants) s’en sortent mieux avec 81,2 % des abonnés ayant accès à un bon débit.

Si ce chiffre peut paraître beaucoup trop important en 2021, il est nécessaire de notifier que les choses s’améliorent peu à peu. Cela se vérifie par le débit moyen de chaque zone : 64 Mb/s en zone dense, 50 Mb/s en zone intermédiaire et 31 Mb/s en zone rurale. En 2020, les habitants des grandes villes ont ainsi, en moyenne, un débit deux fois supérieur aux habitants des zones moins occupées. En 2017, leur débit était trois fois plus grand.

Enfin, l’Arcep note une hausse de la consommation depuis la pandémie de COVID-19. Le trafic a augmenté de 50 % en un an, jusqu’à atteindre 27,7 Tbit/s vers la fin de l’année 2020. Ce chiffre étant notamment dû aux mesures de confinement et de télétravail, il est possible qu’il se maintienne sur l’année 2021.

Source : ARCEP



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !