30% du prix d’un smartphone servirait à payer les licences de brevets

Alors que Nokia et Apple sont en train de se livrer bataille pour violation de brevets, Mozilla publiait il y a quelques jours une infographie se basant sur deux études concernant le coût invisible des licences de brevets dans l’industrie du smartphone. Au total, ces coûts représenteraient 30% du prix du smartphone !

brevets smartphones

La semaine dernière nous apprenions que Nokia se lançait dans une guerre contre Apple pour violation de brevets. La réaction de la firme de Cupertino ne s’est d’ailleurs pas faite attendre. Aujourd’hui, les produits Withings, dont Nokia a fait l’acquisition au printemps dernier, sont tout simplement retirés des boutiques d’Apple.

Et alors que ce sujet fait couler beaucoup d’encre, Mozilla vient de publier une infographie très intéressante sur la part que représentent les licences de brevets. Pour livrer son infographie, Mozilla se base sur deux études.

Il en ressort qu’aujourd’hui un smartphone est « constitué » en moyenne d’environ 250 000 brevets provenant de plusieurs centaines d’entreprises. Ces brevets peuvent porter sur à peu près tout et n’importe quoi, de la connectivité cellulaire aux technologies Wifi.

Le premier élément important de l’étude est qu’aujourd’hui, les licences de brevets représentent environ 30% du prix d’un smartphone. C’est tout simplement énorme. Mozilla a fait le calcul sur un smartphone vendu 400 dollars. A ce prix on trouve par exemple le Honor 8 ou le OnePlus 3.

Ainsi, le coût lié aux licences de brevets (c’est-à-dire sans les composants, juste pour le droit d’exploiter ces technologies). Par exemple, une puce Wifi coûte 4 dollars, mais les licences liées à son exploitation atteignent 50 dollars. Pour la connectivité cellulaire c’est la même chose, le matériel coûte 13 dollars alors que les licences coûtent 54 dollars.

Mozilla conclut donc que les choix des constructeurs sont primordiaux et qu’ils doivent jongler avec toutes les licences de brevets pour contenir les coûts. Il est par ailleurs important de noter que les constructeurs chinois sont moins contraints par ces problèmes de licences puisque dans la culture d’entreprise et dans le business chinois, la question des brevets est beaucoup moins importante qu’aux Etats-Unis et en Europe. Elle est même quasiment inexistante.

Pourquoi vous devriez craquer pour un smartphone chinois

On comprend mieux pourquoi les constructeurs chinois proposent des smartphones avec un rapport qualité-prix très intéressants, même si dès lors qu’ils s’internationalisent ils doivent se plie aux règles en vigueur dans chaque pays.

licences brevets smartphones

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : ses équipements réseau sont vulnérables au piratage, selon une étude

Les équipements réseau conçus par Huawei sont plus vulnérables au piratage que celles de firmes concurrentes, affirme une étude de Finite State, une entreprise de cybersécurité américaine. Plus de la moitié des appareils de télécommunications élaborés par le groupe chinois contiendraient une porte…

Huawei reste le leader de la 5G malgré le décret de Donald Trump

Huawei demeure le leader de la 5G en dépit des sanctions du gouvernement Trump. Banni du marché américain, le groupe chinois est malgré tout parvenu à obtenir jusqu’à 50 contrats commerciaux dans le monde. Loin de se laisser abattre, Huawei a…

Un Raspberry Pi à 30 euros a permis de pirater la Nasa

Un Raspberry Pi, un mini-ordinateur vendu aux alentours de 30€, a permis de pirater la Nasa. En avril 2018, des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans le réseau de l’agence spatiale pour voler des données concernant de futures missions sur…