Windows 10, 8.1 et 7 : une mise à jour pour corriger les bugs et reboots du patch contre Spectre

Windows 10, 8.1 et 7 reçoivent une mise à jour de la part de Microsoft visant à désactiver le patch visant à protéger les ordinateurs de la faille de sécurité Spectre. Le correctif déployé provoquait de nombreux bugs, reboots et comportements imprévisibles. Intel lui-même conseillait de ne pas installer ce patch, mais il était déjà trop tard pour beaucoup de personnes. Les différent acteurs continuent de travailler pour proposer un correctif efficace.

meltdown spectre

Une mise à jour pour Windows 10, Windows 8.1 et Windows 7 Service Pack 1 est disponible. Elle permet de désactiver les correctifs apportés par un précédent patch concernant la variante numéro 2 de la faille de sécurité Spectre. Le patch censé protéger les utilisateurs provoquait reboots et bugs de nombreux ordinateurs.

Intel avait admis les problèmes rencontrés et déconseillé d’installer les correctifs. « Nous recommandons aux fabricants, fournisseurs de services cloud, vendeurs de logiciels et aux consommateurs d’arrêter le déploiement des versions actuelles, car elles peuvent générer des reboots et d’autres comportements système imprévisibles plus importants que prévu », avait communiqué la firme.

Windows 10, 8.1 et 7 reçoivent une mise à jour contre les reboot

D’après Microsoft et Intel, ces problèmes peuvent causer « une perte ou la corruption des données« . Étant donné qu’à ce jour, ni Meltdown ni Spectre n’auraient encore été exploitée, il vaudrait donc mieux se passer des correctifs pour le moment, jusqu’à ce que les différents acteurs trouvent un moyen de proposer un patch efficace et sans effets indésirables.

Microsoft assure que cette dernière mise à jour empêche tous les bugs relatifs au patch contre Spectre. Elle est disponible sur le Catalogue Microsoft Update et pèse seulement 24 Ko. Elle est compatible sur les produits suivants : Windows 10, Windows 10 LTSB, Windows 7, Windows 8.1, Windows Embedded Standard 7, Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2, Windows Server 2012 R2, Windows Server 2016.

De nombreuses complications sont survenues suite aux déploiements des différents correctifs contre Meltdown et Spectre. Certains iPhone ont connu des baisses de performances pouvant aller jusqu’à 50%, alors qu’un patch Windows 10 empêchait les PC AMD de démarrer. De nombreux smartphones, ordinateurs, serveurs et autres ont connu un downgrade plus ou moins léger à cause des mises à jour : les ordinateurs d’avant 2015 sont les plus touchés par les ralentissements.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !