Test Wiko Ufeel Prime : le français au presque parfait

Date de dernière mise à jour : le 25 novembre 2016 à 19 h 11 min

Wiko présentait il y a quelques temps le Wiko Ufeel Prime, un smartphone dont la marque est très fière. Cela en étonnera peut-être certains mais Wiko est le deuxième meilleur vendeur de smartphone en France, derrière Samsung mais devant Apple. Avec ce Ufeel Prime, la marque française rivalise directement avec des modèles chinois à l’excellent rapport qualité prix. Mais alors que vaut vraiment ce Ufeel Prime, le haut de gamme de Wiko ? Réponse dans notre test complet !

Meilleur prix :

Notre test du Wiko Ufeel Prime

Sommaire

Commençons par la fiche technique de ce Wiko Ufeel Prime. Disons-le tout de suite, sur le papier, ce modèle n’a rien à voir avec ce que l’on peut trouver parmi les modèles haut de gamme de Samsung, HTC ou autre. Mais ce n’est pas ce que cherche Wiko. La marque française a choisi un autre créneau, celui des smartphones au bon rapport qualité-prix. Ainsi, la fiche technique est bonne sans être extraordinaire, mais pour le prix affiché du smartphone, c’est plutôt du bon travail.

Ainsi, on retrouve un bel écran IPS de 5 pouces 2,5D avec définition Full HD (441 ppp). Sous le capot, on a droit à un processeur octa core Snapdragon 430 cadencé à 1,4 GHz accompagné de 4 Go de RAM et de 32 Go de mémoire interne (extensible via micro SD jusqu’à 64 Go). La micro SD est insérée dans le deuxième port pour nano SIM dans le lecteur double SIM.

Du côté de la photo, on a droit à un capteur de 13 mégapixels à l’arrière avec double flash LED et de 8 mégapixels à l’avant. Le smartphone est bien entendu compatible 4G et il intègre une batterie de 3000 mAh. Le tout tourne sous Android 6.0.1 Marshmallow avec la surcouche maison Wiko UI. Cerise sur le gâteau, le Wiko Ufeel Prime est équipé d’un lecteur d’empreintes.

Vous l’aurez compris, sur le papier, ce Wiko Ufeel Prime n’annonce pas forcément des performances comparables aux meilleurs du marché mais la marque a tout de même de nombreux atouts. Et c’est sans parler du design de l’appareil.

DésignationHonor 5XWiko Ufeel Prime
ÉcranIPS LCD 5.5 pouces avec définition Full HD 1920 x 1080 pixels (401 ppp)IPS 5 pouces 2,5D avec définition Full HD 1920 x 1080 pixels (441 ppp)
VersionAndroid 5.1.1 avec surcouche EMUI 3.1 Android 6.0.1 Marshmallow + Wiko UI
ProcesseurSnapdragon 616 cadencé à 1,5 GhzSnapdragon 430 MSM8937 Octa-Core 1.4 GHz, Cortex-A53
Puce graphiqueAdreno 405
Mémoire RAM2 ou 3 Go4 Go
Stockage16 Go extensible via microSD jusqu’à 128 Go32 Go extensible via micro SD jusqu’à 128 Go
Appareil photo (dorsal)capteur Sony 13 Mégapixels avec ouverture f/2.013 Mégapixels avec double flash LED, vidéo en 1080p @30fps
Appareil photo (frontal)capteur Samsung 5 Mégapixels ouverture f/2.4, grand angle 22 mm8 Mégapixels avec flash LED
Batterie3000 mAh3000 mAh
USBmicro-USB 2.0 Micro-USB 2.0
4G4G compatible avec toutes les bandes de fréquences françaises4G LTE (Cat.4)
Connectivitédouble SIM (micro SIM + nano SIM), WiFi b/g/n 2,4 Ghz, GPS, Glonass, lecteur d’empreintes multifonctionsdouble-SIM (ou une SIM + MicroSD) Wifi 802.11 b/g/n, NFC, GPS, lecteur d’empreintes, radio FM
BluetoothBluetooth 4.1Bluetooth 4.1
Dimensions151.3 x 76.3 x 8.2 mm142.5 x 69.9 x 8.7 mm
Poids158 grammes –
Prix 229 euros  249,99 euros

Design : du très bon travail

A l’ouverture de la boîte de ce Ufeel Prime, on sent que Wiko veut faire les choses bien. A l’intérieur, le smartphone et son chargeur mais également un guide utilisateur et la garantie constructeur. Petite attention sympathique, Wiko a intégré un lot de trois adaptateurs pour carte SIM et un petit porte-clés.

Ce qui frappe immédiatement en avec ce Ufeel Prime, c’est la qualité de son design. Wiko a opté pour un modèle tout en métal. Notre modèle de test est blanc à l’avant avec une coque en métal couleur argent. Très honnêtement, lors de l’ouverture de la boîte j’ai été surpris par la qualité des matériaux.

A l’arrière du smartphone, on retrouve donc la coque en métal couleur argent avec deux petites bandes en haut et en bas qui ne gâchent rien au design. En haut, on retrouve le capteur photo avec juste en dessous le double flash LED et le logo « Wiko ».

A l’avant, on a donc un modèle blanc avec un ratio taille/écran qui n’est pas parmi les meilleurs, surtout en 2016. Les bandes blanches entourant l’écran sont assez épaisses surtout pour un smartphone intégrant un écran 2,5D. Tout autour de cette face avant, on a un petit liseré couleur chrome qui ne jure pas avec l’ensemble. C’est même plutôt élégant.

Au dessus de l’écran on a également une bande assez épaisse qui intègre le capteur photo, le détecteur de lumière et la sortie audio pour les appels. En bas, une bande tout aussi épaisse est présente mais c’est plus logique puisqu’elle intègre le fameux capteur d’empreintes, lui aussi entouré d’un petit liseré chromé.

Sur le bord droit on a la touche ON/OFF et les boutons de volume. Sur la tranche gauche on a le slot pour carte SIM et microSD (ou une autre SIM). La prise jack se trouve sur le bord supérieur alors qu’on retrouve le port micro USB et deux grilles pour la sortie audio (il n’y a qu’une sortie, l’autre est pour la déco) sur le bord inférieur.

Disons-le clairement, en termes de design, ce Wiko Ufeel Prime est réussi. Attention, on est loin du niveau de finitions d’un smartphone très haut de gamme comme le HTC 10 (auquel il ressemble beaucoup par ailleurs) mais l’ensemble est harmonieux, agréable à regarder mais surtout à prendre en main.

Car le smartphone reste très compact et élégant à la fois, tout en étant rassurant. Car oui, ce Ufeel Prime a un peu d’embonpoint mais pas trop. Disons qu’il est suffisamment lourd pour nous sembler robuste, agréable à prendre en main. Un bon équilibre a été trouvé et c’est un vrai plaisir.

Très clairement, en main, ce Wiko Ufeel Prime est très agréable même s’il a tendance à glisser un peu. Mais c’est un peu l’inconvénient de tous les smartphones en métal. L’iPhone 6S par exemple glisse énormément. Les choses sont ainsi faites, le métal glisse et le verre marque les traces de doigts.

Sur le terrain du design, ce Wiko Ufeel Prime est vraiment réussi. C’est sans aucun doute l’un des gros points forts de ce smartphone. On sent que l’équipe marseillaise en charge de la conception et du design du produit a voulu mettre le paquet sur le plus haut de gamme des modèles de la marque.

Écran : très lumineux mais il y a un « mais »

Le Wiko Ufeel Prime est doté d’un écran IPS de 5 pouces 2,5D avec définition Full HD (1902 x 1080 pixels), soit 441 pixels par pouce. Comme expliqué plus haut, le ratio taille/écran ne figure pas parmi les meilleurs avec des bordures latérales assez épaisses. Mais étrangement, à l’usage ce n’est pas plus dérangeant que cela.

Le point fort de cet écran est sans aucun doute sa luminosité. L’écran est tout simplement très lumineux et offre donc un certain confort à l’usage. En revanche, on regrette un petit peu un léger manque de contraste.

Il s’agit d’une dalle IPS et non AMOLED, mais tout de même, la qualité générale aurait été meilleure avec un contraste un peu plus important. Toutefois, à l’usage ce n’est qu’un petit détail, on chipote un peu sur ce point.

En revanche, ce qui est plus ennuyeux est la présence d’une vitre en plastique qui recouvre l’écran. Nous n’avons rien contre le plastique mais le problème est que l’on constate de trop nombreux reflets sur l’écran, surtout lorsque la lumière ambiante est forte.

C’est vraiment dommage puisque dans l’ensemble l’écran est plutôt réussi. D’autres modèles, proposés dans cette même tranche de prix s’en sortent mieux de ce côté. Néanmoins, dans l’ensemble, l’écran de ce Ufeel Prime reste très agréable à utiliser.

Écran de smartphones : IPS, AMOLED, définition, résolution tout ce que vous devez savoir

Performances : très correct

Wiko n’a pas la prétention de venir se frotter aux meilleurs du marché sur le terrain des performances. Les composants intégrés, et notamment le processeur Snapdragon 430, sont milieu de gamme, les performances le sont tout autant. Disons que tout est question d’usage, et évidemment les power users ne s’y retrouveront pas forcément.

Néanmoins, il n’est pas certain que Wiko cible ce type d’utilisateur. Avec une telle fiche technique, la marque aurait plutôt tendance à cibler des utilisateurs qui veulent faire à peu près tout mais pas forcément en même temps.

Si ce n’est en jeu, le Ufeel Prime remplit bien son contrat. Le smartphone est fluide, et les 4 Go de RAM permettent de profiter du multitâche sans encombre. Attention tout de même à ceux qui, comme moi, ont tendance à utiliser énormément d’applications en même temps. Très clairement, il arrive un moment où le smartphone ne suit plus. Si vous êtes joueurs, passez votre tour, le smartphone a tendance à laguer lors de sessions de jeux assez lourds graphiquement.

Mais pour un usage plutôt standard (SMS, appels, surf, réseaux sociaux, photo et vidéo) et qui correspond à la grande majorité des utilisateurs, le Ufeel Prime s’avère efficace. En terme de performances, il ne fait ni moins bien ni mieux qu’un autre smartphone milieu de gamme. Dans l’ensemble c’est donc très correct.

Interface : trop d’applications préinstallées

Le Wiko Ufeel Prime est livré avec Android 6.0.1 Marshmallow avec la surcouche maison Wiko UI. La bonne surprise, c’est que Wiko a choisi de ne pas trop modifier l’interface Android de base. On a ainsi une version proche d’Android Stock mais avec quelques petites différences.

La première, c’est l’absence de tiroir d’applications permettant d’accéder à l’ensemble des applis. Wiko a tout simplement retirer cet élément important aux yeux de nombreux utilisateurs. C’est un peu déroutant au début. Pour palier ce problème, Wiko met à disposition l’application « Mes Apps » qui remplace en fait ce fameux tiroir d’applications.

Par ailleurs, Wiko a intégré quelques petites fonctionnalités bien sympathiques comme par exemple des « gestures » bien senties. Par exemple, pour effectuer une capture d’écran il suffit de balayer avec trois doigts de haut en bas. Puis un balayage avec un doigt vers le bas permet d’enregistrer cette capture. Vers le haut on la supprime.

Des petites idées comme celle-ci, Wiko en a eu plusieurs ce qui améliore sensiblement l’expérience utilisateur. Le tout est extrêmement fluide et agréable à utiliser à une exception près. C’est sans aucun doute le plus gros défaut de l’interface de ce Ufeel Prime : il y a trop d’applications préinstallées.

Il y en a tellement que lors des premières minutes avec le smartphone, on a l’impression de ne rien y comprendre. Les repères sont difficiles à trouver avec des applications qui font doublon, d’autres dont on ne voit pas vraiment l’intérêt. D’autres marques proposent aussi énormément d’applis préinstallées, parfois autant que Wiko, et nous avons les mêmes critiques à ce sujet. Mais ici par exemple, il y a des applis pour sécuriser les fichiers, une appli météo maison, une horloge maison, un agenda supplémentaire et bien d’autres.

C’est vraiment beaucoup trop et cela gâche l’expérience globale des premiers instants. On peut bien sûr en supprimer certaines mais en grande partie c’est impossible, et c’est dommage. On a certes 32 Go de mémoire au départ mais on comprend vite pourquoi une micro SD va être nécessaire, même indispensable.

Espérons que Wiko change son fusil d’épaule et propose autre chose avec la mise à jour vers Android 7.0 Nougat. La marque a dores et déjà annoncé que la nouvelle version débarquerait mais on ne sait pas encore quand. Ça ne sera probablement pas pour 2016.

Notons également que le lecteur d’empreintes s’avère très efficace. Wiko a fait du bon travail de ce côté. S’il ne figure pas parmi les plus rapides en termes de temps de réponse, il est suffisamment performant pour un usage quotidien.

Supprimer les applications préinstallées d’Android ? Bientôt une obligation légale en Corée

On regrettera simplement la perte d’espace sur l’écran puisque Wiko a intégré les trois boutons Google (retour, accueil et multitâche) au dessus du lecteur d’empreintes alors qu’en intégrant des touches capacitives de chaque côté du lecteur d’empreinte (comme le fait Samsung), on aurait gagné en surface d’écran. Car le lecteur d’empreinte est un bouton physique qui permet de revenir à l’accueil en un clic.

Dans l’ensemble, l’interface de ce Ufeel Prime est vraiment réussie à l’exception de ces trop nombreux applications préinstallées. Un grand regret car le tout est fluide, agréable et épuré. Dommage.

Audio : pas trop fort s’il vous plaît !

Ne vous y trompez pas, le Wiko Ufeel Prime n’offre pas un son stéréo. Sur les deux grilles présentes sur la tranche inférieure du smartphone, il y en a une qui n’est là que pour faire joli. Il s’agit en fait d’un son mono sur ce Ufeel Prime, il n’y a qu’un haut parleur. Et on ne peut pas dire que ce soit une réussite. Ce n’est pas une catastrophe non plus, à condition de ne pas monter le son trop fort.

A faible volume, l’écoute reste agréable, mais dès lors que l’on pousse un tout petit peu les décibels, on a clairement mal aux oreilles. Les aigus sont stridents et titillent notre système nerveux, c’est irritant au plus haut point, même avec certaines sonneries.

Heureusement, lorsque l’on branche les écouteurs, l’expérience s’avère meilleure. Les écouteurs fournis par Wiko sont d’ailleurs plutôt agréables à porter et la qualité générale est similaire à ce que font les autres marques. L’expérience audio s’améliore grandement avec un autre casque ou d’autres écouteurs.

Sur l’audio c’est donc plutôt mitigé puisque le haut-parleur offre clairement un mauvais son. Mais dès lors que l’on enfile les écouteurs, l’expérience s’avère assez agréable.

Comment améliorer la qualité audio sur votre smartphone

Réseau : RAS

Le Wiko Ufeel Prime est compatible 4G LTE de catégorie 4. D’autres produits sont bien plus avancés sur la 4G mais clairement à l’usage on ne s’en aperçoit pas vraiment. L’accroche réseau est très bonne, idem concernant le Wifi.

Lors des appels, la qualité des conversations est bien là, le son est clair et fluide. On note tout de même une petite différence avec des modèles plus haut de gamme mais vraiment rien de flagrant.

Avec un DAS de 0,989 W/kg pour la tête et 0,803 W/kg pour le corps, le Wiko Ufeel Prime s’en sort plutôt bien et ne figure pas parmi les plus gros émetteurs d’ondes. Dans l’ensemble, en termes de réseau, il n’y a rien à signaler de particulier.

Appareil photo : c’est la cata, c’est la cata, c’est la catastrophe

Du côté de l’appareil photo, le Wiko Ufeel Prime est loin d’être une réussite. On est même pas loin de la catastrophe. Disons que par rapport au reste du smartphone, on a la sensation qu’il a été bâclé. Avec un capteur arrière de 13 mégapixels et un double flash LED, le Wiko Ufeel Prime ne parvient pas à s’en sortir.

Dans l’ensemble, il y a un manque de détails assez important et l’autofocus est lent. Le tout est plutôt lisse même si le rendu des couleurs reste assez fidèle à la réalité en situation favorable. De jour le contraste est assez bon mais il manque toujours beaucoup de détails.

En basse luminosité en revanche, c’est mauvais. Le contraste est vraiment très fort, les couleurs sont criardes et il y a encore moins de détails. En terme de qualité de photo, on peut comparer ce Wiko Ufeel Prime au OnePlus X sorti l’année dernière et dont l’un des points faibles était la photo.

A l’avant, le capteur de 8 mégapixels ne fait pas mieux. C’est plutôt moyen mais pour les selfies c’est largement suffisant. Enfin pour les narcissiques ça risque d’être décevant.

Concernant la vidéo, le Ufeel Prime permet de filmer en 1080p @30fps. N’espérez pas faire des vidéos de grande qualité avec cet appareil, le manque de stabilisation optique ou numérique se fait cruellement ressentir. Mais pour un smartphone de cette gamme, on le tolère plus facilement.

Cette qualité photo en retrait est d’autant plus regrettable que Wiko a fait de beaux efforts pour l’interface de l’appareil photo. Le tout est très simple d’utilisation, très fluide et ergonomique. Utiliser l’appareil photo est un vrai plaisir mais le résultat n’est pas là. C’est vraiment dommage surtout que l’appareil photo est devenu l’un des principaux critères de choix des clients.

ufeel prime photo 7

Un objet insolite se cache dans cette photo, saurez-vous le retrouver ?


Autonomie : ni plus ni moins bien au contraire

L’autonomie est devenue aujourd’hui l’un des points les plus importants pour les utilisateurs. Se trimballer une batterie externe toute la journée, tout le monde n’aime pas forcément. Wiko a donc intégré une batterie de 3000 mAh à son Ufeel Prime. Et dans l’ensemble l’autonomie est plutôt correcte. Tout est question d’usage, comme toujours.

Pour un utilisateur intensif comme moi (je fais vraiment tout avec mon smartphone), le Wiko Ufeel Prime tient la journée. Inutile d’en espérer davantage. Si la marque promet deux jours d’autonomie pour un usage standard, nous n’avons pas réussi à atteindre cette performance.

J’ai clairement utilisé assez basiquement le Wiko Ufeel Prime en me basant sur un usage standard (SMS, quelques appels, un peu de surf, réseaux sociaux, un peu de photos, un tout petit peu de vidéo Youtube, et pas plus d’une demie heure de jeu par jour). Je n’ai pas réussi à tenir plus d’une journée et demie.

Certains regretteront également l’absence de recharge rapide. Clairement, je ne suis pas adepte de cette technologie qui a tendance à détériorer les batteries. Et ce Wiko Ufeel Prime se recharge complètement en deux heures, ce qui n’est pas non plus la mer à boire (expression de 1928), d’autant que l’on branche souvent son smartphone pendant la nuit.

Dans l’ensemble, le Wiko Ufeel Prime est donc dans la moyenne de ce qu’il se fait actuellement dans le milieu de gamme. Ni plus, ni moins, bien au contraire. Dans l’ensemble l’équilibre est plutôt bon.

Quels constructeurs offrent la meilleure autonomie ?

Verdict

Meilleur prix :

Dans l’ensemble, le Wiko Ufeel Prime est plutôt réussi. Loin d’être parfait, le smartphone brille par son design en métal particulièrement soigné, son autonomie et ses performances tout à fait correctes. Le smartphone aurait pu figurer parmi les meilleurs sur ce segment de prix.

Hélas, sur plusieurs critères, il y a ce petit quelque chose qui nous frustre, ce fameux « mais ». L’écran est par exemple très réussi, mais il y a trop de reflets. L’interface est fluide et agréable mais il y a trop d’applications préinstallées.

Wiko aurait par ailleurs négligé deux choses dans la conception de son smartphone, dont l’une est essentielle. L’appareil photo n’est clairement pas au niveau, un Honor 5X ou un Moto G4 Plus sont bien au dessus par exemple. Enfin, l’audio a été complètement bâclé avec un haut-parler qui sature rapidement et qui offre un son métallique très aigü.

Au final, ce Wiko Ufeel Prime est assez bon mais aurait pu être mieux. A 250 euros, il conviendra toutefois à une grande partie des utilisateurs qui ont un usage plutôt standard de leur smartphone. Les power-users et joueurs passeront leur chemin. Mais ils ne sont clairement pas la cible de Wiko avec ce modèle. Ce Wiko Ufeel Prime est donc un premier essai convaincant, qui nous montre que Wiko a beaucoup travaillé sur la qualité de ses produits.

Quelques petites corrections pour le prochain modèle, et Wiko pourra clairement prétendre au titre de meilleur smartphone à moins de 250 euros. Pour le moment, le Moto G4 Plus par exemple est plus équilibré.

Wiko : faut-il acheter un téléphone de la marque ?

Ce qu’on aime

+ Design en métal très bien fini
+ Un écran très lumineux
+ Performances correctes
+ L’interface presque « Android Stock »
+ Autonomie très correcte
+ Rapport qualité-prix

Ce qu’on n’aime moins

– Appareil photo bâclé
– Qualité audio médiocre
– Trop de reflets sur l’écran
– Android 7.0 Nougat absent
– Trop d’applications préinstallées

Notre avis : mitigé

Difficile d'avoir un avis tranché sur ce Wiko Ufeel Prime tant nos impressions sont mitigés. Le français aurait pu rendre une copie parfaite à quelques détails près. Si le design, l'écran et les performances n'ont rien à envier aux concurrents sur le même segment, le Wiko Ufeel Prime offre une qualité audio vraiment moyenne et surtout un appareil photo qui n'est pas à la hauteur. En terme d'autonomie, la copie est propre. Alors faut-il craquer ? Si vous avez un usage assez standard de votre smartphone et que la photo n'est pas un critère primordial alors vous pouvez foncer. A 250 euros, le Ufeel Prime reste une bonne affaire. Mais en face, la concurrence est rude et certains proposent des modèles plus complets. On pense par exemple au Honor 5X ou au Moto G4 Plus.
   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • shiver38300

    249,99 € ? Moyenne Gamme ?
    Solution, se rabattre sur les hauts de gamme de 2 ans auparavant.
    Les prix ont bien diminué

    • Pierre

      Je préfère largement un Moto G4 Plus qu’un Galaxy S5 tout pourri

      • shiver38300

        Il y a mieux : LG G4 à 250 € avec le black friday (ok, ce n’est pas 2 ans, mais 1 an !)

        • Pierre

          Le G4 Plus est meilleur sur bien des points, même en photo d’après DxO

  • Guigui.235

    Je rêve où vous dites que le téléphone est haut de gamme avec un Snapdragon 430 ?…

    • Romain Vitt

      Non on dit que c’est le haut de gamme de Wiko. Mais on dit tout au long du test que ce n’en est pas un ;)

  • Bob

    A 250 c’est une belle arnaque.

    • trollinlove

      Sur,je lui préfère largement mon G4 plus !

  • Najbox

    Wiko pour moi c’est une marque blanche, il y a rien de français la dedans, il faut arrêté de prendre les gens pour des cons…
    Il y a 0 ingénierie venant de France dans leurs téléphones…
    Si je prend ce type de téléphone autant allez au source Ex: Xiaomi…. pour le SAV prendre une assurance complémentaire.

  • Alain Squirrel

    J’ai rarement vu des photos aussi dégueulasses que dans cet article…vous dites que le wiko est blanc alors qu’il apparait bleu…vous aviez un deuxième wiko pour prendre les photos ?

  • dinaw 22

    il fait très htc ce wiko mais bon on va pas en parler

  • Nono13

    Je n’aime pas cette marque et n’achèterai sans doute jamais un de leur produit. Mais en quoi est-ce logique d’arrêter de faire des articles sur la 2ème marque la plus vendue en France sur un site français ? C’est peut-être moins intéressant pour vous et pour moi mais c’est bien plus logique et cohérent que de faire des articles sur des téléphones chinois non vendus en France.