Test du Wiko Ridge 4G : Wiko est-il encore dans la course en 2015 ?

Maj. le 5 mars 2018 à 20 h 55 min

Présenté juste avant le MWC 2015, le Wiko Ridge 4G a été dévoilé en même temps que sa déclinaison « Fab ». Après notre prise en main du salon de Barcelone, voici notre test du Wiko Ridge 4G, le dernier smartphone milieu de gamme de la marche franco-chinoise. Ce segment est de plus en plus occupé par la concurrence, avec des marques chinoises comme Xiaomi qui nous a deja fait forte impression. Ce Ridge 4G a-t-il de quoi vous convaincre ? On voit ça tout de suite !

wiko ridge

Pour un peu plus de 200 euros à l’heure ou j’écris ces lignes, la fiche technique semble tout à fait correcte. Un écran 5 pouces HD, un processeur Snapdragon 410 et son GPU Adreno 306 que l’on commence à bien connaître sur le milieu de gamme, 2 Go de RAM, une batterie de 2400 mAh et un appareil photo de 13 mégapixels. Ce Ridge 4G est compatible avec le haut débit mobile de catégorie 4, pouvant atteindre des débits théoriques de 150/50 Mb/s.

Wiko Ridge 4G Fiche Technique

Dans la boite : le téléphone, le guide utilisateur, des écouteurs intra-auriculaires avec des embouts de différentes tailles, un câble micro USB, un adaptateur secteur et des adaptateurs pour carte SIM (le smartphone étant double SIM avec un port micro et un port nano).

wiko ridge 4g unboxing

Un design simple, un mobile solide

Une fois en main, le téléphone n’est pas trop imposant avec son écran 5 pouces, son ratio avec le reste de l’appareil est de 66,9 %. En revanche, nous sommes sur un design assez « anguleux » qui n’épouse pas forcément très bien la main. Au-dessus de l’écran, la caméra avant de 5 mégapixels et le logo Wiko. Sous l’écran, une large bande noire sans bouton, ces derniers étant directement sur l’écran.

test wiko ridge 4g

On retourne le mobile et la coque de notre version « noir gris » n’est pas sans rappeler celle d’un certain OnePlus One. Nous sommes sur une matière plastique granuleuse et mate qui ne marque pas du tout les traces de doigts. À titre personnel, je ne trouve pas cet effet « papier recyclé » des plus esthétiques, mais cela reste agréable au toucher et l’ensemble respire la robustesse.

wiko ridge 4g bouton

wiko ridge 4g camera

Sur la partie supérieure gauche, l’appareil photo de 13 mégapixels et son flash. En dessous, le logo Wiko est tout en bas un unique haut-parleur centré, avec de petits trous.

wiko ridge 4g design

wiko ridge 4g haut parleur

Si vous voulez accéder aux ports SIM et SD, il va falloir retirer la coque (amovible, donc). Premier constat, la batterie n’est pas amovible. Sur le côté droit se trouve le port microSIM, sur la gauche un unique port qui vous laisse le choix entre une nanoSIM ou la microSD pour étendre la mémoire de stockage. Il faudra donc faire un choix. Si vous n’avez qu’une nanoSIM, mais que vous voulez accéder au port microSD, vous pouvez toujours utiliser les adapteurs SIM fournis dans la boite.

wiko ridge 4g appareil photo
wiko ridge 4g coque amovible

wiko ridge 4g micro sd

Sur les deux tranches de côté, nous avons un cadre en métal, ce qui n’est pas le cas au-dessus et en dessous où la matière est la même qu’à l’arrière de la coque. Sur la tranche droite se trouvent les boutons de contrôle du volume et celui de mise sous tension. Rien sur la gauche. Au-dessus, la prise casque 3,5 mm et en dessous la prise micro USB 2.0.

wiko ridge 4g bouton volume

wiko ridge 4g boutons

wiko ridge 4g dimensions

wiko ridge 4g prise casque

wiko ridge 4g usb

Qualité de l’écran

Le Wiko Ridge 4G est équipé d’un écran IPS LCD que l’on qualifiera de « correct ». Sa diagonale de 5 pouces et sa définition de 1280 x 720 pixels lui donnent une résolution de 295 ppp, ce qui est suffisant. La technologie IPS lui offre de bons angles de vision. La profondeur des noirs comme le contraste sont moyens, même si nous sommes assez loin des meilleurs écrans IPS, et encore plus des Super AMOLED.

wiko ridge 4g couleur ecran

wiko ridge 4g ecran

Les couleurs ont tendance à saturer, ce qui se voit énormément avec les icônes et fonds d’écran coloré. C’est assez flashy, certains apprécieront, d’autres beaucoup moins, mais la justesse des couleurs n’est pas le fort ce de Ridge. Enfin, la luminosité maximum est satisfaisante pour un usage intérieur, mais se montre parfois un peu juste dehors, attention donc en extérieur lorsque la lumière est forte.

wiko ridge 4g resolution ecran

wiko ridge 4g luminosite ecran

wiko ridge 4g ecran ips

Le Snapdragon 410 est de retour

C’est donc le SoC Quad-Core Snapdragon 410 cadencé à 1,2 GHz et son GPU Adreno 306 qui équipent le smartphone. Un couple que l’on a vu à plusieurs reprises, sur le Xiaomi Redmi 2 ou sur le Galaxy A5 par exemple. Les benchmarks montrent logiquement des résultats similaires à ses deux concurrents. Sur le papier, le Redmi 2 est un peu en dessous, avec ses 1 Go de RAM, contre 2 Go pour le Wiko et le Samsung.

Wiko Ridge 4g Benchmark comparatif
wiko ridge 4g benchmark antutu

Les performances sont donc moyennes, mais suffisantes pour un usage courant et pour le multitâche. Si vous comptez jouer avec, ne vous aventurez pas vers les jeux les plus gourmands, vous risquez parfois de tomber sous la barre des 25 images par seconde, le confort de jeux s’en ressentira (et vous allez peut-être aussi saigner des yeux). Le téléphone a également tendance à chauffer rapidement dans ce genre de situation.

wiko ridge 4g geekbench

wiko ridge 4g gfx bench

wiko ridge 4g 3d pc mark

Les performances brutes sont donc tout à fait honorables, mais vous allez le voir, c’est au niveau logiciel que cela coince parfois.

Android KitKat façon Wiko

wiko ridge 4g interface

Sur ce Wiko Rigde, nous retrouvons Android 4.4 KitKat avec de légères modifications de la part de Wiko. Nous restons tout de même avec un design très proche de version stock, qui a pris un coup de vieux depuis Lollipop. Le Redmi 2 et le Galaxy A5 tournent également sur KitKat, mais avec une surcouche plus esthétique, et surtout aucun accros…

Si le design de cette interface « flat design » avec ses icônes rondes et colorées se défend, nous avons parfois rencontré quelques problèmes : le crash de certaines applications, le bouton de mise sous tension qui ne répond pas du premier coup, quelques ralentissements, ou encore une application vidéo qui arrive à lire une vidéo HD stockée sur le téléphone, mais avec laquelle nous avons beaucoup de mal à naviguer entre les scènes (problème résolu en installant MX Player).

wiko ridge 4g notification raccourci

Sur le papier et avec cette fiche technique, ce Wiko Ridge 4G n’a aucune raison de connaître des ralentissements, c’est donc l’optimisation logicielle de Wiko avec Android KitKat qui est en cause. Les problèmes restent rares, mais ils ne sont pas pour autant absents, ce que nous regrettons vraiment.

Comme je le disais plus haut, Wiko a légèrement modifié KitKat. Cela passe par des icônes personnalisées sur les bureaux, mais également dans les paramètres, l’ajout de quelques applications et fonctionnalités, mais aussi, la disparition du lanceur des applications.

wiko ridge 4g parametres

Comme sur d’autres smartphones chinois (l’interface MIUI notamment), vous aurez donc toutes les applications installées par défaut sur les bureaux. Vous pouvez les organiser en dossier, supprimer celle que vous avez installée, mais impossible de cacher ou supprimer celles qui sont installées par défaut.

Dans les applications préinstallées, on retrouve un gestionnaire de fichiers, un gestionnaire des profils sonores, mais également l’application Clean Master qui est intégrée par défaut. Cette dernière est efficace, même si nous lui préférons CCleaner qui est plus légère et simple d’utilisation.

wiko ridge 4g audio radio

Autre ajout, un clavier repensé. Il est agréable à utiliser, permet d’écrire en tapant, en glissant ou en parlant sur le clavier. De nombreux thèmes sont disponibles pour le personnaliser, et vous pouvez le redimensionner à loisir pour pouvoir l’utiliser à une main par exemple.

wiko ridge 4g clavier sms

Son et qualité Audio

La qualité sonore du Wiko Ridge 4G est assurée par un unique haut-parleur à l’arrière de la coque. Vous le savez, cet emplacement n’est pas idéal, le son étant étouffé lorsqu’on pose le mobile sur le dos. Même lorsqu’il est dégagé, le haut-parleur n’offre pas une bonne restitution sonore. La saturation est vite présente et si vous ne voulez pas vous vriller les tympans on ne peut que vous conseiller d’utiliser la prise casque 3,5 mm qui ne souffre d’aucun défaut.

L’application Musique est très simple au niveau de son interface. Nous sommes assez loin de ce que peuvent proposer d’autres constructeurs, mais le travail est bien fait tout de même. De nombreux formats audio sont supportés, les pochettes d’albums sont presque toutes là. Il est bien sûr possible de classer votre musique selon différents critères.

wiko ridge 4g musique

Téléphone, Réseau et GPS

Au niveau des appels, la qualité de réception est correcte. On aurait pu entendre un peu plus clairement notre interlocuteur, mais l’essentiel est tout de même assuré. Un micro pour la réduction du bruit aurait clairement été un plus. Comme son nom l’indique, ce Wiko Ridge est bien sur compatible 4G, de catégorie 4 jusqu’à 150 Mbit/s en débit descendant et 50 Mbit/s en montant.

wiko ridge 4g gps data

Le téléphone est double SIM, vous pouvez donc y insérer une micro SIM, le second emplacement étant réservé soit à une nano SIM, soit à une carte microSD. Choisissez donc votre camp ! L’accroche GPS est quant à elle excellente. Nous n’avons eu aucun mal à capter les différents satellites, le premier ayant été reconnu en seulement 3 secondes, ce qui est très bon.

Appareil photo

wiko ridge 4g application photo

L’application photo du Wiko Ridge 4G propose quelques options en plus du mode automatique, sans aller trop loin. On trouve beaucoup de modes préréglés, qui ne changent que très peu le rendu des photos. Là encore, Wiko a apporté sa touche personnelle, sans aller trop loin par rapport à la version de départ de KitKat.

Des options et profits c’est bien, un bon capteur, c’est mieux ! Ici, c’est un capteur de 13 mégapixels qui équipe le Wiko Ridge. On ne le répétera jamais assez, les pixels ne font pas tout. Le rendu des photos est assez terne, le piqué pas très bon et le mode HDR a tendance à surexposer les photos plutôt que les rééquilibrer.

wiko ridge photographie

Pour que les clichés soient de bonne qualité, il faut donc des conditions de luminosité parfaite. Nous n’avons pas à faire à un téléphone tout terrain. Comme vous pouvez le voir sur la photo en faible luminosité, le bruit sur la photo est très présent. Le flash fait plutôt bien son travail en étant homogène, il ne brule pas la photo.

Le capteur 13 mégapixels du Galaxy A5 est largement au-dessus (il est également plus cher), même le capteur de 8 mégapixels du Redmi 2 s’en sort mieux.

wiko ridge 4g photo hdr

wiko ridge 4g hdr photo

wiko ridge 4g photographie hdr

wiko ridge 4g photo nuit

wiko ridge 4g photo flash

wiko ridge 4g photographie

wiko ridge 4g photo interieur jour

wiko ridge 4g photo macro

Autonomie

C’est la batterie de 2400 mAh qui doit faire tenir la charge à ce Wiko Ridge 4G. En le sollicitant beaucoup, la batterie a fini par rendre l’âme en début de soirée. L’autonomie est très moyenne, et le pourcentage de batterie affiché a tendance à descendre très rapidement. La luminosité de l’écran n’étant pas incroyable, elle est souvent au maximum une fois en extérieur, ce qui draine beaucoup de batterie.

wiko ridge 4g autonomie

L’écran est donc responsable à 55 % de la consommation, en étant resté activé 3h48 au total, ce qui n’a rien d’incroyable. Autre bémol, pas de mode d’économie d’énergie comme c’est le cas sur Lollipop, il faudra donc avoir votre chargeur avec vous au bureau en cas de panne sèche vers la fin de journée.

Wiko Ridge 4G

Ce Wiko Ridge 4G nous a laissé sur notre faim. Nous étions pourtant enthousiastes en ouvrant la boite avec un design simple, mais solide, et une fiche technique qui semblait tenir la route. Mais l'optimisation logicielle de Wiko qui n'arrive pas à dompter Android KitKat comme certains de ses concurrents nous a un peu gâché notre plaisir. Au rang des bons points, une fabrication solide, des performances brutes solides et une personnalisation de l'interface par Wiko plutôt réussi.

Mais les points noirs sont également nombreux. L'optimisation logicielle est bancale, ce qui joue sur les performances. Même chose au niveau de l'appareil photo et de la batterie. Intégrer de bons composants est une chose, la maitrise logicielle en est une autre, et cela fait défaut à Wiko sur le Ridge 4G. Pour un peu moins cher, nous vous conseillons le Xiaomi Redmi 2 qui s'en sort mieux sur certains points, ou encore le ZTE Blade S6 qui offre de bien meilleures performances pour quelques euros de plus.

Design

Ecran

Interface

Performances

Audio

Appareil photo

Autonomie

Note finale

Nous avons été un peu déçu par ce Wiko Ridge 4G qui par un manque de maîtrise ne fait pas illusion bien longtemps fasse à ses concurrents chinois qui pour un prix similaire sont globalement plus qualitatifs. Dans l'absolu, il n'est pas mauvais et vous pourrez vous en satisfaire si vous n'êtes pas trop exigeant et que vous avez toujours aimé l’expérience Wiko. Nous avons tout de même hâte de tester le haut de gamme Wiko pour voir ce que la marque est capable de proposer de mieux en 2015
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du LG Q7 : un joli petit Q passant inaperçu

Avec le LG Q7, le coréen tente de se prendre une place sur le marché des smartphones milieu de gamme. Un pari audacieux dans la mesure où ce segment est largement occupé par des constructeurs chinois très agressifs. Le LG Q7 a-t-il les armes pour vaincre ses concurrents ? Réponse dans notre test complet.

Test Xiaomi Mi 8 : il est venu et il les a tous vaincus !

L’heure du test a sonné pour le Xiaomi Mi 8. Le dernier flagship du constructeur chinois propose une fiche technique très aguicheuse et un rapport qualité-prix agressif. Nous avons pu passer plusieurs jours en sa compagnie, que vaut-il ? Voici…