Star Wars : quelles technologies de la saga peuvent devenir réalité ?

Nous sommes le 16 décembre 2015 et aujourd’hui c’est le jour de la sortie du dernier opus de la saga Star Wars, l’Episode 7, Le Réveil de la Force. Tous les fans sont comme des petits fous. Pour l’occasion nous avons tenté de répertorier les technologies présentes dans la saga qui peuvent devenir réalité dans notre galaxie.

Aujourd’hui c’est le jour J pour des millions de fans. Star Wars Episode 7 Le Réveil de la Force est dans les salles. Après plusieurs années d’attente, l’affrontement entre le côté clair et le côté obscur de la Force reprend.

Si vous avez bien suivi la saga vous avez forcément remarqué toutes ces inventions nées de l’esprit de Georges Lucas : les droïdes, les sabres laser, les pistolets laser, les hologrammes, les champs de force etc.

Comme le dit Georges Lucas lui-même, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, Star Wars ne se déroule pas dans le futur mais dans une autre galaxie il y a bien longtemps. Nous avons donc cherché à savoir si parmi les inventions de la saga certaines étaient réalisables aujourd’hui. Et oui, parmi les fans de Star Wars il y a aussi beaucoup de scientifiques. C’est parti.

Ce qui peut être créé

Les droides

Les droïdes sont certainement les technologies présentes dans Star Wars qui en sont à un stade avancé de développement aujourd’hui. La robotique a fait un bon en avant et C-3PO et R2-D2, bien qu’ils soient les plus célèbres du monde ont du souci à se faire. Aujourd’hui, certains robots commencent à se rapprocher des capacités de nos droides préférés. On pense bien sûr au petit robot Nao qui est vraiment surprenant.

Par ailleurs, selon un roboticien de la Nasa, techniquement, C-3PO et R2-D2 peuvent être créés. Il n’y a aucune limite technologique qui les en empêche. D’ailleurs la Nasa a déjà créé un robot que l’on aperçoit dans la saga Star Wars.

Il ne s’agit pas d’un droide mais d’un robot sphère utilisé par Luke Skywalker et les jedis du temple pour s’entraîner. Ces petits robots sphères n’ont pas vocation à entraîner les astronautes mais à les accompagner durant leur voyage. Leur forme et leur volume compact sont parfaits pour évoluer sans gravité dans l’espace.

Les hologrammes

Comme les droides, les hologrammes sont bien ancrés aujourd’hui dans notre société. Depuis des années maintenant les stars de la musique les utilisent durant leurs concerts. Mickaël Jackson, Tupac, et « The King » Elvis Presley ont pu ainsi reprendre vie aux côtés d’artistes bien vivants.

Jusqu’à 2013, la technologie était très coûteuse mais il y a deux ans des étudiants du MIT ont réussi à créer un écran holographique pour moins de 500 dollars.

Plus récemment, Microsoft dévoilait une sorte de technologie holographique avec ses Hololens, un casque de réalité virtuelle qui permet non seulement de voir des objets en 3D dans son environnement comme des hologrammes mais en plus d’interagir avec ces objets. Microsoft a par exemple fait un démonstration de sa technologie avec Minecraft.

Le pistolet laser

Un pistolet laser ? Impossible ! Figurez-vous que le pistolet laser sera bientôt une réalité. Les premiers prototypes sont en cours de développement. Et forcément, c’est l’US Navy qui est derrière ces études.

Pour le moment, inutile d’imaginer un pistolet minuscule qui enverrait des rayons lasers de folie. Non, l’US Navy développe depuis l’année dernière le canon laser et un constructeur de drones travaille sur un appareil équipé de ce type de canons.

Attention toutefois, vous ne verrez jamais de rayons verts, bleus ou rouges voler dans le ciel. Car en réalité un rayon laser se déplace bien trop rapidement pour pouvoir être perçu à l’oeil nu. Néanmoins des scientifiques ont réussi à filmer le déplacement d’un rayon. Le résultat est pour le moins impressionnant. Regardez.

AT-AT

Les AT-AT, ces robots géants quadrupèdes capables de tirer des rayons lasers sont aujourd’hui tout à fait réalisables. Mais personne ne les fera. Pour le moment en tout cas. En effet, suite à une initiative complètement folle d’un internaute fan de Star Wars en 2011 visant à construire un AT-AT, des scientifiques ont étudié la faisabilité du projet.

Heiko Hoffman, spécialiste de la robotique des laboratoires HRL de Californie avait alors estimé que les technologies actuelles permettaient tout à fait de construire un AT-AT mais qu’il coûterait au minimum 100 millions de dollars. Une somme astronomique pour un seul robot.

Par ailleurs, Google développe de son côté des robots quadrupèdes tout à fait étonnants. Ils ne sont pas géants mais sont tout à fait étonnants. Il ne fait aucun doute que dans les années à venir le coût de fabrication d’un AT-AT sera bien moins élevé. Mais en attendant c’est tout à fait réalisable.

Ce qui est impossible

Les champs de force

En théorie, le champs de force est tout à fait possible mais en pratique ce n’est absolument pas le cas. Boeing a déposé un brevet faisant référence à un champ de force. Ce brevet repose sur le principe suivant : des lasers chauffent une zone spécifique pour créer une onde magnétique qui protège l’objet visé.

D’autres recherches menées par des étudiants de l’université de Leicester décrivent un champ de force créé par du plasma. Le problème c’est que ces technologies nécessitent énormément d’énergie et donc un générateur énorme. L’autre inconvénient c’est que le champ de force détournerait toutes les radiations électromagnétiques y compris la lumière. Ainsi il ferait nuit noire à l’intérieur du champ de force.

En théorie donc les champs de force sont tout à fait réalisables mais en pratique ils sont confrontés à certaines limites qui le rendent complètement inutile.

L’Etoile de la Mort

En 2013, plus de 34 000 fans avaient fait une demande complètement coller à la Maison Blanche : bâtir une Etoile de la Mort, une mini-planète faite entièrement de métal. A l’époque, le gouvernement avait répondu avec beaucoup d’humour à cette requête. Evidemment, une telle création est impossible.

D’abord parce que le besoin en matière première d’une telle étoile serait gigantesque. Des étudiants de l’université de Lehigh ont estimé le coût de construction de l’Etoile de la Mort. Rien qu’en matière première elle coûterait 852 000 000 000 000 000 dollars. Ce coût ne prend pas en compte le transport du fer jusqu’à l’espace bien évidemment.

Le sabre laser

On vous a gardé le meilleur pour la fin. Et malheureusement pour vous, fans de Star Wars, n’espérez pas un jour utiliser un sabre laser, c’est scientifiquement impossible. Tout simplement parce qu’un rayon laser n’a pas de point d’arrêt, c’est un rayon infini jusqu’à ce qu’il touche un obstacle. De plus, un laser n’est pas quelque chose de solide, s’il est pointé vers un adversaire il s’arrêtera tout simplement.

Néanmoins, des cherches d’Harvard et du MIT (autant dire des petites têtes) ont découvert en 2013 une technologie permettant de créer un sabre laser mais qui n’a pas de point d’arrêt.

Certains scientifiques ont alors pensé à créer un sabre laser qui n’est pas fait d’un laser mais de plasma. Cela règlerait le problème de l’infinité du rayon. Mais là encore, il existe des limites infranchissables à l’heure actuelle. Un sabre fait de plasma nécessiterait bien trop d’énergie et il serait tellement chaud qu’il serait impossible de le tenir à la main.

Plus de sujets Star Wars :

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • p3rn3l

    Surtout que originellement c’est pas un « sabre laser », à part en français où c’est encore une des bizarrerie de la traduction dont la saga Star Wars à le secret.

    • Martin

      C’est vrai que les traductions parfois sont étranges dans la saga, ayant vu le dernier épisode aujourd’hui certaines expressions sont pas très bien traduites non plus ^^ ça ne s’arrange pas décidément ^^

  • starlight

    Dans les vieux film je préfère voir les trucs qui montre à quel époque à était réalisé le film, comme la multitude de tube cathodique que l’on peu voir dans starwars 4,5 et 6.

    Sinon je vois pas de réel produits entièrement imaginé dans un film/serie à quelques exception comme l’oreillette bluetooth ou le tricorder véritable smarphone avant les premier téléphone portable de startreck.