Free : Xavier Niel pousse les clients Orange, SFR et Bouygues à résilier leur abonnement

Maj. le 16 mars 2018 à 10 h 20 min

Xavier Niel, le fondateur de Free, veut que les abonnés d’Orange, SFR et Bouygues Télécom résilient leur contrat. Le fondateur de Free a appelé les opérateurs concernés à rembourser les abonnés engagés dans un forfait avec smartphone subventionné, et a aussi annoncé son « intention de demander des indemnisations »  à ses concurrents. 

free mobile

Ce mardi 13 mars 2018, Xavier Niel a profité de l’annonce des résultats annuels de l’opérateur pour revenir sur le conflit qui oppose Free à TF1, avant d’évoquer la fin du système des smartphones subventionnés. En effet, selon un arrêté de la Cour de Cassation, les forfaits avec mobile subventionné peuvent être considérés comme des prêts à la consommation. Grâce à cette décision de justice attendue depuis 2012, Free Mobile espère piquer jusqu’à 17 millions d’abonnés à ses rivaux.

Free : Xavier Niel encourage les abonnés Orange, SFR et Bouygues à résilier leur abonnement

Comme l’a expliqué Xavier Niel à nos confrères de 01Net, les abonnés engagés dans un forfait avec mobile subventionné ne sont pas forcés d’attendre le renvoi de la Cour de Cassation pour résilier leur contrat. « L’étalement du paiement est reconnu comme un crédit à la consommation. Comme ce dernier n’a pas été notifié à l’abonné, cela  entraîne dès maintenant la nullité du contrat » précise le fondateur de Free, grand adepte des déclarations chocs. Si vous êtes dans le cas, vous pourriez donc réclamer un remboursement de la part de votre opérateur si vous restituez votre smartphone. Au vu de la réaction d’Orange et de Bouygues après la décision de la Cour, on imagine que ça ne sera pas si simple.

Le dirigeant de 50 ans a aussi annoncé son intention de réclamer des dédommagements à Orange, Bouygues Télécom et SFR. « Nous sommes en train de calculer les chiffres de ce dédommagement. Ce n’est pas notre genre de demander quelques dizaines de milliers d’euros » a menacé Xavier Niel, toujours aussi provocateur. Pire : selon le fondateur de Free, les opérateurs risquent une amende de 1500€ par crédit à la consommation déguisé en forfait, ainsi qu’une interdiction de toute activité bancaire. « Mais je ne vois pas quel opérateur aurait l’idée bizarre de se lancer dans la banque », s’est amusé Xavier Niel, en référence à Orange Bank, la banque mobile lancée en 2017 par l’opérateur historique.

« Je comprends que certaines associations ne soient pas confortables avec cela parce qu’elles n’ont pas pris position par le passé contre cette pratique qui intéressaient certains consommateurs » a taclé Xavier Niel, en réaction aux propos de l’UFC-Que Choisir, qui estime que tous les forfaits avec smartphone subventionné ne sont pas caduques. Contrairement à Xavier Niel, l’association de consommateurs ne conseille pas aux abonnés de résilier leur contrat. « On va se rapprocher des opérateurs pour trouver avec eux une solution afin qu’ils offrent une compensation aux clients engagés lésés » déclarait cependant l’UFC-Que Choisir.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !