Samsung veut concurrencer le Kirin 970 de Huawei avec un Exynos dopé à l’IA

Selon les informations du Korea Herald, Samsung chercherait lui aussi à intégrer une puce dédiée à l’intelligence artificielle sur son prochain SoC Exynos. Il s’agirait donc d’une réponse directe au Kirin 970 de Huawei, dont c’est la principale particularité. Le constructeur coréen verrait-il le vent tourner en faveur de son concurrent direct ?

galaxy s8 exynos

Vous pensiez que la guerre des smartphones commençait aux nouveaux appareils sortant presque tous les mois sur le marché ? Détrompez-vous : la guerre commence bien plus tôt, à la conception même des petits éléments qui feront le produit final.

Les composants de nos smartphones sont le nerf de la guerre. On le voit notamment depuis des années sur les écrans, alors que l’OLED va enfin devenir le champ de bataille qu’il devait être depuis sa création. Mais ce n’est pas tout : les processeurs sont tout aussi importants.

Samsung veut des Exynos avec puce dédiée à l’IA

Nous apprenons aujourd’hui par le biais du journal The Korea Herald que le constructeur coréen Samsung serait en train de confectionner ses propres puces dédiées à l’intelligence artificielle, afin d’effectuer le traitement des opérations localement plutôt que de devoir dépendre d’un serveur.

Cette puce est bien sûr destinée à être intégrée dans les SoC Exynos futurs, qui pourraient être gravés en 8 nm FinFET dès l’année prochaine. Ce concept vous dit toutefois quelque chose ? C’est normal, puisqu’il s’agit du grand point évoqué par le Kirin 970, nouveau processeur de HiSilicon pour Huawei.

Doit-on alors y voir une lutte entre les deux ? Huawei n’a pas (encore tout du moins) d’assistant qui lui soit propre, mais entend bien rendre l’intelligence artificielle omnipotente sur ses futurs Mate 10.

La réaction de Samsung, qui a son propre assistant avec Bixby, semble surtout montrer une envie de réagir rapidement à l’ascension de Huawei, qui a dépassé Apple en 2017 et a toujours très clairement montré son intention de renverser le numéro 1 du marché. Si cette ambition faisait sourire quelques années plus tôt, elle semble se concrétiser… ce qui doit déplaire.

Réagissez à cet article !
  • Yo Bloom

    C’est quand même Apple qui a été précurseur du processeur avec IA, dans la téléphonie. Comme pour les écrans « force touch », qu’Huawei a annoncé en développement (en disant « Prem’s ») encore une fois juste avant la sortie imminente des iPhone incluant cette techno. Et qu’Huawei a sorti.. 8 mois plus tard dans seulement 1 de ces téléphones.

    Huawei utilise une technique de marketing assez peu fairplay puisque qu’ils annoncent des techno qu’ils développent, toujours quelques temps avant qu’Apple sortent réellement cette techno utilisable directement dans leurs appareils. Juste pour dire « c’est nous qui l’avons annoncé en premier ».

    Et ça marche, puisque les médias relaient ces annonces mais en Vérité c’est bien Apple le précurseurs de ce beaucoup de choses qu’annonce/market Huawei.

    – – –

    Apple fait évidemment aussi du marketing (fausse vérité) comme tout les autres, mais ils sont beaucoup moins dans une dynamique de « chien galeux » puisque leur marketing ne tourne pas principalement autour de « c’est moi le prem’s ».

    En gros, Huawei me fait penser à des voleurs..
    La preuve, il veulent détrôner Apple de la première place.

    Pas beaucoup d’estime, donc pour moi, envers cette entreprise.

    • NaNouk

      On en parle des Brevets Apple déposés aux U.S. alors que la techno n’est pas fonctionnelle?

    • Novaslash

      Si je ne me trompe pas, ça fait 3 ans qu’Apple bossait la dessus mais rien ne dit que ses concurrents n’ont commencé à travailler sur le même point qu’il y a même pas 6 mois.

      Surtout que le Mate 10 aura cette puce et sortira dans peu de temps donc ça doit faire un bout de temps qu’ils bossent dessus. Rien d’illogique que Huawei communique la dessus car comme c’est Apple qui sera le premier à sortir cette puce IA, ils veulent éviter de trop se faire devancer. Et ce doit être similaire pour Samsung.

      Je n’ai rien contre Apple (je le précise au cas où) mais ce n’est pas parce que l’entreprise est la première à lancé ça sur le marché que forcément, les autres ne feront que suivre et n’auront pas droit au mérite.

      • emmanuel milcent

        Huawei l’a annoncé lors de la présentation de son Mate 10 et de ses déclinaisons, il a mis 2 ans à concevoir sa puce NPU (qui s’annonce supérieur et bien plus complète et d’une intégration bien supérieure dans le fonctionnement du smartphone que celle d’Apple, et toc !!! :)
        J’en rigole d’avance, Apple va se prendre une de ces claques, ça va lui faire tout drôle !!! :D

        • Novaslash

          Je ne vais pas juger qui a ou aura la meilleure puce (et je m’en fous lol) mais ce que tu précises, c’est effectivement ce que je pensais c’est à dire que ce n’est pas de la petite technologie qui peut être développée et réalisée en l’espace de quelques mois.

          Que ça irrite certains qu’Huawei annonce sa puce au moment où les nouveaux iPhone sortent, les faisant passer pour des opportunistes, je peux le concevoir mais il n’est pas si illogique que l’entreprise agisse de cette manière car eux aussi ont mit des ressources sur cette puce et ils veulent éviter qu’Apple récolte tous les lauriers.

    • Tu sais lors de la présentation de leur processeur 64 bits, il y a eu assez de vantardise de la part d’Apple avec comme par exemple la petite phrase « je n’ai pas entendu les autres parler de ca » en parlant du processeur. Pour la petite anecdote Arm avait déjà annoncé l’arrivée des SoC 64bits pratiquement 2 ans avant qu’Apple ne sorte son SoC et toute l’industrie se préparait à cela, mais quand Apple l’a sortit en premier et faisant bien comprendre que c’était les premièrs,mais à sortir un tel processeur, les médias et beaucoup de personnes les ont installés comme les précurseurs des SoC 64 bits.

      Le marketing d’Apple tourne toujours autour du « be the first ». Même quand ce n’est pas le cas il essaye quand même de récolter les lauriers. Comme par exemple l’écran Oled de l’iphone X ; ils ont dit que leur écran Oled était du super Retina HD, comme s’ils avaient fait quelque chose de particulier, alors qu’on sait tous que Retina n’est autre qu’une dénomination marketing pour signifier que la densité de pixels est suffisamment haute pour que l’œil ne les voit pas et cet écran est Oled au rabais de chez Samsung juste calibrer comme Apple le veut.

      Tout le monde bosse sur pratiquement les mêmes choses, mais d’autres poussent plus loin les concepts avec de meilleurs idées. Huawei à aussi planché sur un écran force touch, mais n’a pas poussé l’intégration aussi loin qu’Apple avec le logiciel qui suit. Aujourd’hui intégré un écran force touch est la portée de tous les constructeurs, mais il faut que le logiciel suive pour que son intégration soit pertinente.
      Être précurseur dans mon entendement c’est proposé une technologie ou des choses inédites, qui sortent carrément de ce qui se fait à date sur le marché, quitte à aller à contre courant, mais qui finit par s’imposer sur le marché. A ce jeu on peut citer Apple pour son premier Iphone, Samsung pour les écrans Oled, les phablettes ou encore le multifenetres et le Spen, Sharp pour les écrans borderless etc…

  • Jean-Marie Verret

    Si quelqu’un sait m’expliquer ce que ça apporte! Un serveur sera toujours plus puissant au niveau de l’apprentissage ou machine learning qu’une puce locale. Ensuite en quoi le fait de dédier une puce à L’IA rend-il le traitement plus performant ? La réponse n’est pas évidente parce qu’il va falloir maîtriser la chauffe additionnelle liée à cette nouvelle puce dédiée et je parie qu’elle sera donc beaucoup moins performante que le CPU classique est ce que le fait de restreindre son emploi aux seules tâches de machine learning va faire rétablir la balance ? Pour moi cette annonce que ce soit pour Huawei, Apple… relève du pipeau marketing le plus absolu

    • Plumplum

      Le serveur suppose que tu as une connexion pour y accéder et que tes données partent quelque part…

      Pour le traitement de l’IA, d’autres ont proposé des solutions Deep Learning basées sur ce qu’il y a déjà dans les soc à savoir CPU+GPU+ISP+DSP depuis déjà 2 ans.
      Je trouve que ce n’est pas couillon d’utiliser le GPU et l’ISP pour de la reconnaissance d’images ou le DSP pour la reconnaissance de sons.

      Malheureusement les médias français n’ont pas jugé bon d’en parler.

      Maintenant, les solutions dédiées sont toujours plus efficaces et moins énergivores…mais aussi beaucoup plus spécialisées et donc moins polyvalentes…ce qui peut sembler curieux pour du Machine learning sensé apprendre et s’adapter

      • Jean-Marie Verret

        Merci pour ta réponse! Intéressant de savoir que d’autres solutions existent et ce dont tu parles CPU+GPU+ISP+DSP paraît faire plus de sens (sur le papier en tout cas)

        Pour les données en ligne eh bien oui c’est un problème… mais pas spécifique au machine learning

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Western Digital annonce un disque dur de 40 téraoctets d’ici 2025

Western Digital, l’un des leaders en matière de conception et fabrication de disques durs annonce que sa nouvelle technologie MAMR va permettre de commercialiser des disques durs de 40 To dès 2025. La technologie de stockage, éprouvée et très bon…

5efb52ec84e80641ed46e3269de622d0////////////////////