Samsung : son PDG accusé de fraude fiscale pour 6 millions d’euros

L’empire Samsung est à nouveau dans la tourmente judiciaire. Lee Kun-hee, président du groupe coréen est soupçonné par la police de fraude fiscale. Un stratagème lui aurait permis d’économiser plus de 6 millions d’euros d’impôts. Pour arriver à ses fins, il aurait utilisé des comptes bancaires sous différents noms d’employés. Une découverte réalisée dans le cadre d’une enquête sur des détournements de fonds qui auraient servis à rénover la maison familiale. 

Lee Kun-hee

Le PDG de Samsung est à nouveau épinglé par la police coréenne dans une affaire de fraude fiscale. Il conserverait plus de 300 millions d’euros sur des centaines de comptes en banque, sous le nom de plusieurs de ses employés. Un stratagème qui lui aurait permis d’économiser plus de 6 millions d’euros d’impôts. Une affaire qui tombe mal, alors que Jay Y. Lee, fils du dirigeant et héritier de l’empire Samsung, sortait de prison quelques jours plus tôt.

Le PDG de Samsung est accusé de fraude fiscale à hauteur de 6 millions d’euros

La police coréenne soupçonne Lee Kun-hee, président du groupe Samsung, de fraude fiscale à hauteur de 6,16 millions d’euros. Pour réaliser cette prouesse, le dirigeant conservait plus de 300 millions d’euros d’économies sur 260 comptes bancaires ouverts en 2007, en utilisant les noms de 72 cadres de Samsung. Ils accusent explicitement le président du groupe d’avoir manœuvré pour ne pas payer d’impôts. En effet, ce stratagème financier lui a évité de payer des impôts sur ses plus-values et sur ses biens immobiliers, entre 2007 et 2010.

Il est mis en examen avec un autre cadre de Samsung pour ces faits. Mais il s’agit d’une découverte réalisée par la police alors qu’elle cherchait toute autre chose. En effet, les agents travaillaient à prouver un détournement de fonds. Il enquêtaient sur des paiements prétendument indus pour la rénovation de la résidence familiale de Lee avec des fonds de Samsung. Cependant, la police ne peut pas interroger son suspect en raison de sa condition physique. Le patron de Samsung est hospitalisé depuis sa crise cardiaque en 2014.

Un nouveau scandale expose donc la famille Lee, alors que le fils du président et héritier de l’empire, sortait de prison plus tôt dans la semaine. Il a purgé 353 jours d’une peine de cinq ans de prison pour corruption et détournement de fonds. Alors qu’il était en prison, Samsung réalisait des bénéfices records avec le Galaxy Note 8.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !