Samsung accusé par Donald Trump d’avoir effacé des SMS du FBI

Samsung est accusé par Donald Trump d’être responsable de la disparition de 50 000 SMS échangés entre un agent du FBI et une avocate. Le Président des Etats-Unis a utilisé son compte sur le réseau social pour « accuser Samsung ». Les SMS en question contenaient potentiellement des critiques virulentes à l’égard du chef d’Etat.

trump accuse samsung disparition sms fbi

Entre décembre 2016 et mai 2017, l’agent du FBI Peter Strzok et l’avocate Lisa Page ont échangé de nombreux SMS. Dans le cadre de leurs correspondances, les deux amants ont critiqué Donald Trump à de nombreuses reprises. En 2015, Strzok qualifiait déjà Trump d’« idiot ». C’est la raison pour laquelle le couple a été évincé de l’équipe d’investigation du Procureur Spécial Robert Mueller en 2017. Cette équipe est chargée de mener l’enquête sur les possibles liens entre la campagne présidentielle de Donald Trump et la Russie. Du fait de leur animosité envers le chef d’Etat américain, Mueller craignait que Strzok et Page fassent preuve d’un manque d’objectivité au cours de l’enquête.

Samsung est accusé par Donald Trump alors que rien ne prouve sa responsabilité

Une partie des SMS échangés entre Stzok et Page ont depuis été partagés avec le Congrès. Toutefois, le FBI déplore la disparition des messages envoyés entre décembre 2016 et mai 2017. Selon l’avocat général assistant Stephen Boyd, de nombreux smartphones Samsung ont été touchés par un bug empêchant de stocker les messages. Alors que cette affaire fait actuellement la une des journaux aux Etats-Unis, Donald Trump a utilisé son compte Twitter qui avait été supprimé par un employé pour « accuser Samsung » de la disparition de ces « 50 000 SMS importants ». Un message qui rappelle la fois où le gouvernement Trump avait reproché à l’iPhone d’être responsable de la tuerie de masse de Las Vegas.

Il est curieux que Donald Trump reproche à Samsung cette disparition des SMS. D’autant plus que l’on ignore si l’incapacité des smartphones du FBI à conserver les SMS était liée aux protocoles de sécurité et logiciels installés par le FBI pour ses besoins, ou à un problème technique touchant directement les smartphones. Cependant, il est fort possible que le Président des Etats-Unis fasse preuve d’ironie, et reproche en réalité au FBI de décharger ses responsabilités sur Samsung. Le constructeur sud-coréen ne s’est pas exprimé suite à ces accusations portées publiquement.

Réagissez à cet article !
  • Grabo20

    C’est de l’ironie je pense.

  • DarkSamS

    Je pensais qu’ils avaient tous des iPhone… Grand dieu les américains qu’est-ce qu’ils sont tous gogol O_o

    • Chris Kroo

      Tout à fait Thierry, l’iPhone c’est leur grand Dieu 😁

      • DarkSamS

        Merci jean paul 🤓

  • MsCydonia

    On l’écoute encore celui là ?

    • MacDouglas

      Pas le choix…le mec squatte le micro du plus grand haut-parleur du monde :(

      • emmanuel milcent

        On peut toujours mettre des boules Quiès…

  • Bulldozer

    Qu’il demande le back up à la NSA

  • Insomnia

    Mdr ce Président est un sacré, il reste pas à ça place, j’aimerai bien voir la tête des autres chefs d’Etats quand il tweet comme ça

    • Vas dormir…

      Un sacré connard égocentrique et puéril, oui…

  • Kage

    lol son bureau. Un véritable bordel !

  • emmanuel milcent

    Ce n’est pas les SMS qu’il fallait effacer, mais Donald Trump…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !