Qualcomm officialise son premier processeur octo-core 64 bits !

Maj. le 27 février 2017 à 14 h 56 min

Après de nombreuses rumeurs, Qualcomm confirme enfin l’existence de son premier processeur octo-core 64 bits. La fiche technique du CPU vient tout juste d’apparaître sur le site du constructeur avec toutes les spécifications attendues. A quoi faut-il s’attendre ? Nous vous répondons dans la suite.

HTC One M8
Le HTC One M8

Nous savions depuis une semaine que HTC préparait une annonce autour d’un (ou plusieurs) smartphone 64 bits, mais Qualcomm jouait encore avec nos nerfs en ne dévoilant pas l’intégralité de la fiche technique dudit CPU. L’attente touche ainsi à sa fin aujourd’hui avec la publication des spécifications techniques complètes du Snapdragon 615 qui est composé d’un processeur octo-core exploitant des puces Cortex-A53 (ARM) dans une architecture big.LITTLE. Les cadences de fonctionnements de ses puces iront de 1 GHz à 1,7 GHz.

  • Processeur : Snapdragon 615, composé d’un ensemble quad-core 1,7 Ghz ARM Cortex A53 et d’un quad-core 1 GHz A53
  • GPU : Adreno 405
  • Appareil photo : prise en charge jusqu’à 21 MP en capteur photo
  • Enregistrement vidéo en 1080p @ 30 fps avec le codec H.264
  • Lecture vidéo en 1080p @ 60 fps dans les formats AVC et HveC
  • Support de l’affichage jusqu’à une définition WQXGA (2560 x 1600 pixels)
  • Modem RF360
  • Connectivité : Support de USB 2.0, Bluetooth 4.0, Wi-Fi n/ac, NFC
  • Technologie Qualcomm Quick Charge 1.0 (entrée maximum possible 1,5 A)
  • 4G LTE Cat.4 (jusqu’à 150 Mbps)

Le Snapdragon 615 dévoilé ici équipera le HTC Desire 820 que la marque taïwanaise devrait présenter au salon IFA de Berlin. Il nous reste maintenant à découvrir les futurs benchmarks de la bête afin d’en savoir plus sur la puissance brute fournie qui nous donnera un très sérieux indicateur sur les performances à venir du Snapdragon 810.

Les performances seront scrutées à la loupe car elles représenteront probablement la nouvelle échelle de performances auxquelles s’attendre avec cette nouvelle génération de processeurs. De plus, il sera très utile d’observer comment le CPU gère la balance entre puissances et autonomie, l’autre point primordial pour un smartphone.

Via

Réagissez à cet article !
  • iphobe (aka apple fucker)

    Ouai bof c’est surtout le 810 qui est attendu…

    • Soulface Soulful

      D’ici un an c’est le 820 qu’on attendra lol

  • Ixous

    Mais le 810 avait pas déjà été annoncé en octocore 64bits ? https://www.qualcomm.com/products/snapdragon/processors/810

  • nono

    alalala si htc avait sorti son m8 comme sur la photo la j aurais cédé dommage

  • nono

    alalala si htc avait sorti son m8 comme sur la photo la j aurais cédé dommage

    • R-Type

      C’est clair!

    • man olo

      Trop beau comme ca!
      On gagne 1 rangé d icone!
      Et les bord paraisse plus fin!
      Peut etre le M9….
      Avec l iphone 6 4.7 pouces il va falloir sortir des concurents en taille egale!

    • La j’adhère complètement, comme dit peut être le M9, si c’est le cas HTC aurait vraiment un super smartphone.

  • Provoc

    Ah! Vivement que le 64 bits sorte sur les smartphones, ça va être révolutionnaire, magnifique, jubilatoire…..
    Heu…. finalement non! Sur smartphone ça ne servira pas à grand-chose dans les faits….
    Bon allez, je retourne sur mon ordi, qui lui exploite le 64 bits à merveille…

    • filaos

      C’est incompréhensible. Pourquoi le monde des smartphones serait il différent de celui des PC ???

      • Stef80

        Ben… t’arrives à faire tourner des gros logiciels qui exploitent réellement le 64 bits, comme Photoshop, 3DSMax et autres sur un smartphone ? Parce que bon… pour faire tourner facebook et angry birds, nul besoin de 64 bits ;)
        Il y a un gain de performances, mais pas de quoi révolutionner quoi que ce soit.

        • filaos

          Ah oui, c’est vrai. La révolution…

      • Provoc

        « C’est incompréhensible. Pourquoi le monde des smartphones serait il différent de celui des PC ??? »

        Pour la simple et bonne raison que:
        > Les programmes smartphone et tablette dans leur très grande majorité sont incapable de tirer parti du 64Bits.
        > -L’environnement Hardware est trop limité pour en tiré vraiment partie. Ecran trop petit, ergonomie médiocre, manipulation imprécise, espace mémoire trop limité, bref rien d’adapté pour exploiter correctement les quelques logiciels tirant partie du 64 bits et une expérience utilisateur si peu précise et peu rapide que les gains de temps récupéré dans les calculs en 64 bits sont en partie perdu par les manipulations incertaines…

        Je vais essayer de détailler succinctement le 64 bits, ci-dessous sous plusieurs commentaires. En espérant que cela permettra de démystifier pour certains cette technologie.
        Ces explications se basent sur mes connaissances et expériences.
        Ils n’engagent que moi et non basé sur la science infuse.

        • Provoc

          Au fait, ça sert à quoi le 64 bits?:
          > Le principal avantage du 64 bits est de pouvoir gérer plus de 3 Go de mémoire vive.
          > La suppression de la limite à 2Go d’adressage par processus.
          On peut s’affranchir partiellement de cette limite physique du 32 bits, via Le PAE (Extension d’adresse physique). On manipule le MMU (Unité de gestion mémoire) et dans ce cas, on fait la conversion entre adresse logique et adresse physique étendue, afin que les adresses physiques soient codées sur 36 bits (Linux) ou 40 bits (ARM). Reste que cette solution artificielle ne permet que de supprimer certaines limites, mais conserve et en rajoute d’autre: Noyau toujours limité 32 bits, mémoire paginée, MMU modifie en permanence, grosse perte de cycle CPU, etc. Bref, un bricolage provisoire, mais pas très élégant.
          > Précision du calcul des nombres (naturels, entiers, réels): Logiciels de calculs scientifiques, cryptage …
          > Calcul plus rapide des nombres à virgule flottante: Logiciels et jeux 3D, DAO, CAO …
          > Calcul plus rapide sur les applications gourmandes en bande passante mémoire et calculs complexes: Logiciels traitement photo, vidéo et audio, lors des manipulations des filtres complexes.

        • Provoc

          Le 64 bits, le saint graal de l’informatique?
          Malheureusement tout n’est pas parfait:
          > Le passage de 32 bits à 64 bits augmente la consommation des mémoires.
          – De la RAM, les entiers et les adresses passent de 32 bits (4 octets) à 64 bits (8 octets). Il faut donc deux fois plus d’octets pour les représenter. Attention, 2 fois plus d’octets ne veut pas dire forcément toujours deux fois plus de RAMS. Mais par rapport à un même programme 32/64 bits, les besoins mémoires du logiciel augmenterons de 25 à 100%.
          – Mise à par quand les deux versions sont téléchargeables individuellement, la plupart des logiciels et jeux intègre directement les versions 32/64 bits. Ce qui augmente immanquablement la taille du programme sur le DD ou Mémoire interne. Plutôt gênant dans le cas des smartphones et tablettes, cette mémoire étant généralement limité.
          > Hormis les applications gourmandes en bande passante mémoire et calculs complexes, il n’y a AUCUN gains de vitesse entre une même application en 32/64 bits.
          – Rappelons que la manipulation consiste à augmenter la largeur des registres à 64 bits sur les nombres. Hors la plupart des programmes, API, etc. se contentent de calcul sous 32 voir mêmes 16 bits. Et le fait de les recompiler en 64 bits ne changera rien! À chaque cycle d’horloge CPU qui leurs sera attribué (dans le cas d’un OS multitâche) ils ne se serviront QUE de ce qu’ils ont besoin, laissant inutilisé ce surplus.
          > Même si les gains de puissance sont réelle lorsque un programme exploite le 64 bits, ils sont, loin sans faut, d’être systématiquement doublé. Et d’autres technologies permettent d’aller bien plus loin qu’un simple passage de 32/64 bits.

        • Provoc

          Le 64 bits et les ordinateurs individuels:
          L’ordinateur est par excellence, le meilleur environnement pour exploiter au mieux cette technologie. Dans la mesure, bien sûr, aux les logiciels et OS exploitent le 64 bits. Voici quelques raisons:
          > Le noyau de l’OS.
          Par leurs taille, complexité, gestion directe de la mémoire, gestion directe des drivers, etc., les systèmes d’exploitation (Windows, OS X, Linux 64) sont très avides de bande passante et de registres larges.
          Le 64 bits leur apporte une réelle aisance et réactivité, en contrepartie il ne faut pas les brider avec une quantité de mémoires trop juste. Car dans ce cas ils auront recours à la mémoire virtuelle (SSD, DD) et les performances s’écrouleront…
          > Les multi-core et multithread qui s’ajoutent au 64 bits.
          > Mémoire Système et mémoires graphique dédier importantes.
          Comme les cartes graphiques possèdent généralement leur propre mémoire non partagé. Et les OS ne sont souvent pas limités par la quantité de RAMS, les programmeurs peuvent se permettre d’intégrer des moteurs 3D, routines, intelligence et assistance artificielles, filtrent, etc. par des codes complexes qui exploiteront au mieux les registres 64 bits.
          > La taille des fichiers à traité.
          C’est bien beau de vouloir traiter plus rapidement un fichier, encore faut-il avoir un gain perceptible.
          Or pour que les gains de vitesse soient importants, il faut un gros fichier, des calculs complexes ET pas mal de RAM, d’Espace disque et des SSD ou DD rapide, très rapide. Les 3 points faibles des smartphones. (En partant du principe que l’on possède au moins un SoC puissant)
          Si c’est pour traité des images et fichier sonore de quelques dizaines de Mo et des vidéos de plusieurs centaines de Mo, le faible temps gagné ne justifie pas à lui seul le passage au 64 bits. D’autant que d’autres choix technologiques auraient été plus rapides.
          Et si l’on désire utiliser des fichiers plus gros, là, les smartphones et tablettes 64 bits avec 1 ou 2 Go de RAM n’apporteront tous simplement aucun gain espéré, puisqu’ils seront limités par la vitesse faible des lectures/écritures multiples sur la Mémoire interne. Et une meilleure optimisation de l’OS n’y changera rien. La taille en mémoires du fichier à traiter n’est pas compressible indéfiniment.
          > Les jeux 3D, encore un autre domaine ou le 64 bits a son utilité. Sauf que, pour qu’il puisse s’exprimer pleinement il lui faut également de la Ram… Si l’on veut utiliser un jeux 64 bits, avec un moteur 3D performant, une intelligence artificiel correct, un calcul des obstacles cohérant et des belles textures un minimum réaliste et tous cela en 1080P, il faut un espace mémoire au minimum de 1,5Go à 2 Go et ceci rien que pour le jeux. On rajoute à cela la Ram pour l’OS et autres interface et capteur… Sans commentaire.
          > Le multi fenêtrage. Du fait d’un plus grand écran, on se permet plus facilement l’ouverture de Muli fenêtre et le passage quasi instantané d’une application à l’autre. Le multitâche préemptif exploite au mieux le 64 bits.
          > Ergonomie sans faille. Grand écran, clavier, sourie, tablette graphique, fenêtre d’application large avec de nombreux icones permettant des actions rapide et précise etc. Toute est optimum pour le précision et la rapidité. Avec les ordinateurs, le gain en rapidité du 64 bits y prend tout son sens.

        • Provoc

          Ordinateur individuel et 64 bits, le tiercé gagnant?
          Oui, mais…
          Comme indiqué plus haut, le 64 bits est sans conteste idéal pour le noyau de l’OS.
          Reste qu’il faut des programmes bien spécifiques pour en avoir l’utilité.
          Mais des programmes adaptés sans un environnement hardware lui permettant de s’exprimer ne servent pas à grand-chose au final.
          Il ne faut pas prendre d’esprit également, qu’un système d’exploitation reste composé de nombreux applications, API et tache de fond qui fonctionne en 32 bits. Et même si elles étaient réencodées en 64 bits, cela ne changerait rien, du fait même du type de programme. Elles communiqueraient avec le noyau en 64 bits, mais ne profiteraient en rien des registres élargis, et donc de la vitesse accrue du 64 bits. C’est pour cela qu’AUCUN système d’exploitation grand public ne peut être qualifié d’un fonctionnement à 100% en 64 bits. (N’en déplaise à certains.)
          Reste que le choix d’un ordinateur personnel en 64 bits, au vu des points ci-dessus et du point de vue évolutif, est indispensable aujourd’hui…

        • Provoc

          Ordinateur 100% 64 bits, Utopie.
          Non , mais ce sont des ordinateurs bien spécifiques. Et non utile à un particulier
          Datacenters, serveurs & serveur d’applications, supercalculateurs, etc.
          De par leurs spécificités et applications dédier, ces ordinateurs sont prévus dès leur conception pour fonctionner totalement en 64 bits. Hardware, OS sobre et dédier uniquement à sa fonction, pilotes et toutes les applications sont uniquement en 64 bits.

        • Provoc

          Smartphone/tablette et le 64 bits?
          > Comme sous entendu plusieurs fois, l’optimisation du 64 bits dépend de beaucoup de paramètre. Types d’application, Hardware, interface etc… Mais malheureusement les smartphones et tablettes actuelles limiterons bien trop souvent l’intérêt du 64 bits. D’autant que d’autres technologies leurs seraient plus profitable.
          > Noyau OS.
          IOS et android sont des architectures dite micronoyau. Le noyau contient le strict minimum. Léger et peu gourment en ressource et en mémoire. Leurs conversions en 64 bits apporteront forcément un plus. Mais de par leur relative légèreté, le passage au 64 bits était loin d’être indispensable…
          > Evolution du 32 au 64 bits.
          Comme toute nouvelle technologie, les balbutiements du 64 bits seront longs. Et avant que cette dernière ne soit correctement utilisée, plusieurs générations de smartphone et tablette seront passées.
          Comme ce fut le cas pour les ordinateurs, les multi-core etc.
          > Les premiers pigeons.
          Les SoC 64 bits seront bientôt quasi incontournables. Il faut que le client soit conscient de ce qu’il achète, ses avantages et ses limites. Ce que je trouve dommageable, c’est la malhonnêteté intellectuelle de la plupart des acteurs de ce marché. Sans aucun doute que plus d’un client sera déçu dans 1 ou 2 ans.

          Reste:

          Les autres technologies:
          Si j’ai le courage plus tard…

          Pourquoi ce passage au 64 bits?.
          Si j’ai le courage plus tard…

  • filaos

    Ok, du proco de milieu de gamme, conformément à ce qui est annoncé.
    C’ert quoi le scoop ?

  • dice249

    « L’attente touche ainsi à sa faim  » une petite fringales Vincent?

  • Teddy

    « L’attente touche ainsi à sa faim » -> L’attente touche ainsi à sa fin

  • masterpad

    le galaxy note 4 n’a pas un processeur 64bits mais je pari que pour rester compétitf dans ce sebs samsung sortira une déclinaison 64bits du note 4

    • Stef80

      Fort possible !

    • gloire cortes

      Si il embarque l’Exynos 5433 si

  • laurent

    pfffff, même pas l’USB 3.0 !

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !