Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron épinglé par la CNIL pour son démarchage téléphonique

Suite à la campagne de démarchage téléphonique orchestrée par Emmanuel Macron, de nombreux citoyens se plaignent de ces manières un peu rustres. En conséquence, la CNIL a décidé d’épingler le candidat aux élections présidentielles pour lui rappeler les bonnes pratiques.

macron cnil

Depuis le 18 avril, des millions de Français reçoivent un message vocal d’Emmanuel Macron sur leur téléphone fixe pour leur rappeler d’aller voter. Ce stratagème peut sembler malicieux, mais de nombreux citoyens n’ont pas spécialement apprécié l’initiative.

Il suffit de jeter un œil aux réseaux sociaux pour s’apercevoir qu’un grand nombre de personnes compare cette démarche à du vulgaire spam téléphonique. Il est vrai que l’opération présente peu de différences avec cette technique commerciale pourtant maintes fois décriée. Certains consommateurs vont encore plus loin et menacent de porter plainte contre Emmanuel Macron pour harcèlement téléphonique.

Suite à de nombreux signalements, la CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté) a décidé d’épingler le candidat aux élections présidentielles. A priori, l’organisme compte se contenter de s’adresser à monsieur Macron pour « lui rappeler les bonnes pratiques ».

Emmanuel Macron : le démarchage téléphonique ne fait pas rire les citoyens

Ainsi, la commission rappelle qu’avant un démarchage politique téléphonique automatisé, il est impératif de recueillir le consentement des personnes prospectées au préalable, et de leur demander à quelle heure ils sont disponibles pour recevoir l’appel. Certes, cette obligation casse un peu l’effet de surprise recherché, mais cette manière de procéder semble effectivement plus polie.

De même, au début du message, la possibilité de ne pas recevoir ces appels doit être mentionnée. Cette seconde obligation a davantage été respectée, puisque la personne devait taper la touche 1 pour écouter le message, ce qui revient à donner son accord.

Nous nous demandions hier si cette campagne de démarchage politique ne risquait pas de contrevenir au dispositif Bloctel. Il n’en est rien, puisque Bloctel concerne uniquement les entreprises constituant des listes d’abonnés téléphoniques pour les revendre à d’autres entreprises de démarchage. Or, en l’occurrence, le démarchage s’adresse aux personnes répertoriées dans les pages blanches. Les personnes qui ont refusé d’être inscrites dans ce répertoire ne sont donc pas menacées.

Réagissez à cet article !
  • Titan

    Tout est bon pour les pourris

  • Martin

    Étrange moyen de faire campagne ce coup de téléphone ! Il est grillé Macron de toute façon, j’espère qu’il ne passera pas le premier tour … Vu le vide total de son programme.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google lance SOS Alerts, l’application qui signale les catastrophes en temps réel

Google vient de lancer un dispositif baptisé « SOS Alerts ». Celui-ci vise à protéger les utilisateurs en les informant en temps réel des catastrophes naturelles et des attentats terroristes qui se trouvent à proximité de leur position. Idéal donc pour suivre l’évolution d’une situation critique, comme le propose Facebook avec son système « Safety Check ».informe en temps réel les utilisateurs de catastrophes naturelles et/ ou d’atta

LG G6 : les raisons de son échec

Présenté lors du MWC 2017 de Barcelone, le LG G6 est resté dans les mémoires comme le smartphone star du salon. Hélas, la concurrence est féroce et le LG G6 n’a pas été bien accueilli par les utilisateurs. Retour sur les raisons de son échec.

ac653bdb72c192c8498e63c271febe15,,,,,,,,,,,,,,,,,,