Orange sanctionné pour avoir facturé 16 000 euros de frais de roaming

Date de dernière mise à jour : le 1 avril 2016 à 15 h 14 min

Le manque d’informations d’Orange au sujet des frais de roaming auprès de ses clients aura eu raison de lui. Alors que l’un de ses abonnés, un homme d’un certain âge, ignorait la politique tarifaire de l’opérateur lorsqu’il est parti à Cuba, il a reçu une facture de 16 000 euros. Orange a été sanctionné.

frais roaming orange sanctionne 16000 euros

Les frais de roaming, nous en avons déjà tous plus ou moins fait l’expérience. En vacances ou pour le travail, lorsque l’on part à l’étranger nos factures peuvent vite atteindre des sommets. André A., un homme d’un certain âge en a fait la douloureuse expérience alors qu’il était partie à Cuba le 24 septembre 2012.

Après 4 jours sur place à utiliser son iPhone, Monsieur A. reçoit un SMS de son opérateur Orange qui l’avertit que sa consommation s’élève à 7 800 euros. Le 2 octobre, soit une semaine plus tard, il reçoit un second SMS. Cette fois, la facture s’élève à 10 950 euros !

André A. tente alors de joindre à plusieurs reprises le service clients pour essayer de comprendre, en vain. La raison d’une telle facturation, vous l’aurez deviné était en fait dû aux frais de roaming. Monsieur A., absolument pas au fait de ce genre de pratiques tarifaires (il a un certain âge et n’est pas au fait des frais de roaming) n’a pas désactivé la case “données à l’étranger” sur son iPhone.

A son retour, le 3 octobre, André A. demande alors des explications au service clients d’Orange qu’il réussit finalement à joindre. Le 7 novembre il reçoit un email lui stipulant qu’il doit régler une facture de 13 171 euros pour le mois d’octobre. Bien évidemment il refuse et voit son forfait bloqué pour les appels sortants.

Il décide donc de résilier sans attendre et le 26 novembre la résiliation est effective. Il reçoit alors le prorata du mois de novembre et la facture qui va avec : 1850 euros ! Là encore Monsieur A. refuse de payer. Au total, Orange lui réclame donc 16 000 euros de factures ! Devant le refus de payer, l’opérateur a assigné André A. en justice le 18 avril 2013.

Orange sanctionné pour défaut d’information

orange roaming cuba

Face à cette assignation Monsieur A. a décidé de se défendre. Et c’est l’avocat Romain Darrière qui prend sa défense devant le tribunal de grande instance d’Angoulême. Selon lui, son client a été victime d’un “défaut d’information” c’est-à-dire qu’Orange n’a pas expliqué clairement à Monsieur A. les conditions de l’utilisation de son téléphone à l’étranger.

En effet, en janvier 2011, André A. avait accepté une nouvelle offre lui permettant d’utiliser son nouvel iPhone, offre lui permettant d’accéder à internet. Selon son avocat, Monsieur A. n’a jamais été averti que le téléchargement de données en continu pouvait avoir un impact aussi important sur la facture.

André A. pensait en fait qu’il fallait qu’il utilise de manière volontaire un service ou une application qui nécessite une connexion pour que cela lui soit facturé. Il pensait par exemple qu’il devait consulter sa boîte mail pour que le surcoût intervienne. Il ignorait que la boîte mail se “mettait à jour” automatiquement et que cela engendrait des frais.

Il explique d’ailleurs que c’est pour cette raison qu’il n’a consulté son smartphone qu’une dizaine de fois durant le temps passé à Cuba. Il avait déjà dû payer auparavant une facture de 4 000 euros lors d’un précédent séjour à Madagascar. Il n’avait pas rechigné car il avait consulté son smartphone une centaine de fois sur place. Il pensait qu’une telle facturation était normale. Mais cette fois, 16 000 euros, il ne faut peut-être pas pousser.

Face à ces arguments Orange rétorque que les conditions tarifaires ont été présentées au client le jour de son achat en boutique. Des conseillers qui expliquent clairement les conditions des surcoûts liés au roaming, il y en a peu, très peu. Le tribunal ne s’y est d’ailleurs pas trompé et a affirmé :

Les informations communiquées par la société Orange renvoyant, de façon générale, aux conditions en vigueur ou, de façon plus spécifique, aux informations fournies par le site internet, dans les points de vente ou en appelant le service clients, ne satisfont pas à l’obligation d’information, compte tenu du fait qu’à aucun moment Monsieur A. ne s’est vu communiquer personnellement des informations au sujet de la tarification des communications WAP/WEB en vigueur.

Orange réfute et explique qu’une fiche tarifaire indique que le tarif de la connexion internet depuis la zone USA/Canada/Maghreb/Turquie/reste du monde est de 13,31 euros/Mo. Ah oui quand même ! Bien tenté, mais le tribunal n’est pas d’accord et estime que cette fiche tarifaire ne prouve rien :

Elle ne verse aucune pièce qui prouve qu’une information préalable, concomitante ou postérieure à la conclusion du contrat d’abonnement aurait été fournie à M. A. au sujet du coût de la connexion internet depuis l’étranger, de façon générale, et depuis Cuba en particulier, et de l’importance du poids du téléchargement dans la détermination du prix des communications, sachant qu’il ne pouvait pas en avoir connaissance par l’intermédiaire des précédentes factures dépourvues de précision sur ce point.

Orange explique alors qu’en avril 2012 Monsieur A. avait supprimé l’option “prévention data roaming” qui l’alerte lorsque sa consommation atteint 40 euros et suspend sa connexion à partir de 150 euros. “Faux” répond Monsieur A. Et le tribunal le rejoint, estimant que si l’option avait été désactivée, André A. aurait reçu un SMS de confirmation, SMS qu’il n’a jamais reçu.

Ultime argument d’Orange : Monsieur A. a reçu deux SMS lui signalant des consommations importantes. L’opérateur estime donc qu’il “était un consommateur averti” et qu’il aurait dû faire plus attention. Ce dernier argument a été entendu.

Résultat final du jugement rendu par le tribunal : Monsieur A. doit payer la facture à Orange mais pas la totalité. Le juge a estimé que Monsieur A. a été victime d’un préjudice de 11 148 euros. Cette somme correspond ce que Monsieur A. a dépensé à Cuba jusqu’à la réception des SMS d’alerte d’Orange. Cette somme doit être déduite des 16 000 euros de facture. Monsieur A. devra donc payer 4852 euros, et Orange s’asseoir sur plus de 10 000 euros.

Via

Réagissez à cet article !
  • Homoursporc

    13,31 euros/Mo
    Et c’est soit disant la synchro en arrière plan qui donne plus de 10 000€ de facture ?
    Plus de 800go de data ><

    Faut arrêter de raconter n'importe quoi sérieusement…

    • Velis

      800Mo plutôt.

      • Homoursporc

        Ah merde, faut que je retourne en CP ><
        Du coup c'est moins impressionnant, mais c'est quand même impossible.

        • Iti 93

          pour peu qu’il ai fait des photos / vidéos et que celles ci se soient synchroniser sur iCloud, c’est largement faisable..

          • MrVaykadji

            Clairement, tu pars en voyage et tu as un “bon” appareil en poche : tu fais des photos. 2Mo la photo + la consommation de données en arrière plan (y’a-t-il des MAJ d’application avec ça? Une MAJ Facebook peut faire 150Mo hein), 800Mo c’est beaucoup, mais c’est faisable.

  • Aldwyr Ephraem de Az

    Mais eu… 13,31/Mo, okay, c’est abusé.
    Mais, pour arriver à 10.000€

    • Jojoblanco

      C’est des tarifs d’interconnexion. Les opérateurs font très peu de marge là dessus… globalement les 13,31 sont facturés par l’opérateur étranger. Je trouve que le juge n’a pas été juste dans ce cas…. comment est-ce que le client ne peut pas être au courant, si quelques mois avant il a eu une facture de 4000€ au madagascar ? Par ailleurs, les Iphones viennent tous avec l’option data roaming désactivé par défaut. Ce qui veut dire que le client l’a activé manuellement pour pouvoir utiliser sa data au Cuba…

      • joe2x

        En effet sur ce coup là, j’aurais donné raison à Orange. Je pense que tout le monde est au courant qu’il faut pas utilisé un téléphone d’autant plus à Cuba.
        A moins que c’était pour des choses urgentes, je ne comprends pas cette manie.

        Par contre je serais curieux de savoir si l’abonné a recu le sms d’information de la tarification quand il est basculé sur l’opérateur télécom de Cuba en itinérance

        • Jimbo

          Le pièges des connexion en arrière plan ou synchro automatique.
          vraiment une arnaque ce truc… Pourquoi on ne remet pas les option monde comme à l’époque d’avant les smartphone ? Au moins c’est l’utilisateur qui souscrit à ca et est averti par la même occasion.

          • Jojoblanco

            C’est super compliqué, il y’a des centaines d’opérateurs mondiaux ! Pour les mettre d’accord c’est catastrophique. Par ailleurs, Orange par exemple ne négocie pas avec les opérateurs étrangers, mais des grossistes de réseaux mondiaux… une compagnie A qui vend du roaming de plusieurs pays… et ces grossistes sont très chers et ils se font de l’argent sur le roaming, donc forcément, ils ne veulent pas que le roaming soit bloqué. Bref, contrairement à ce qu’on pense en général, le roaming n’est pas vraiment entre les mains de nos opérateurs Français.

          • joe2x

            bahh moi avec mon forfait à la base, je ne pouvais rien faire quand je suis partie en Europe. J’ai une option monde sur mon forfait lowcost.

            J’ai voulu passer quelques appels et surtout quelques SMS quand j’étais chez nos voisins européens. Le sms, c’est 10cts, c’est pas la mère à boire (attention pas plus de 160 caractères bien sur).

            Je l’ai FAIT en connaissance de cause. J’ai une option roming sur mon Nexus5 qui me permet de désactiver la data et parfois je me mets meme direct en mode avion.

            Je prends donc des précautions.

            Et si je pars en dehors de l’Europe, je fais encore plus attention. Je préfère meme l’éteindre. Auparavant, cela couté une blinde les communications.

            Et comme pour la loi, personne n’est null censé ignoré la loi. Ici, personne n’est censé ignoré quand on recoit un appel, on peut parfois payé très chère les appels entrants.

            Mon père qui n’est doué comme un clou se méfie aussi. Il a voulu aussi son option monde mais que je trouvais pas forcément utile. Mais il n’a pas eu de gros forfait.

            Bref, faut arréter et responsabiliser les gens. On sait tous que cela coute une blinde les com. 60€ les 15min en Indonésie par exemple

  • MrVaykadji

    J’ai eu un problème similaire avec un opérateur belge, au début d’Internet (56k avec numérotation). J’ai un jour reçu une facture de 1000€ (au lieu de… 40-70€) parce que j’avais soi-disant appelé des numéros roses surtaxés. N’ayant personne à la maison qui aurait pu faire ça, j’ai demandé comment c’était possible, et mon opérateur lui-même m’a dit qu’il se pouvait qu’un virus appelle des numéros surtaxés depuis mon ordinateur et que je pouvais, si je voulais, “bloquer les numéros surtaxés”.

    Je n’ai jamais payé cette facture et l’opérateur a menacé de m’attaquer. Je leur ai posément expliqué que s’il me poursuivaient, ils allaient devoir expliquer pourquoi ils étaient au courant de ce genre de problème (qu’un utilisateur ne peut pas connaître) et pourquoi ils n’ont rien fait en prévention. Ils n’ont jamais attaqué, je n’ai jamais payé.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !

Le Xperia XA1 de Sony promet beaucoup en proposant un capteur photo arrière 23 mégapixels sur un appareil à seulement 300€, et vante les vertus de son écran “borderless” sur les tranches. Mais au quotidien, tient-il vraiment ses promesses ? Nous avons pu le tester en conditions réelles : voici notre verdict.

Dans l’attente de le voir débarquer en France et dans le reste du monde, le Galaxy Note 8 reste au centre de toutes les rumeurs et notamment par rapport à la taille de son écran qui serait de 6,3 pouces. C’est ce que semble indiquer cette mystérieuse vidéo d’à peine 10 secondes, qui vient de fuiter sur internet.

05442a5be04f6c3a342bb6a6c3346296WWWWWWWWWW