Linky : non, le compteur intelligent n’a pas fait « son premier mort »

Non, le compteur Linky n’est pas le responsable d’un mort en Lorraine. D’après plusieurs sites, celui-ci aurait causé un incendie dans une commune de Lorraine et directement causé la mort d’un homme de 44 ans. Les premiers éléments de l’enquête rapportés par le procureur de la République indiquent que Linky n’a rien à voir avec l’incendie et contredit la version qui a pu être relayée ici et là. 

Compteur linky

Vous avez peut-être vu passer cette information sur certains sites si vous vous intéressez à l’actualité de Linky. Le compteur aurait tué un homme de 44 ans résidant dans la commune de Laxou, en Lorraine, en déclenchant un incendie mortel. Une version des faits directement contredite par les premiers éléments de l’enquête, explique le procureur de la République François Pérain dans l’Est Républicain.

« Un expert en incendie a été requis pour déterminer l’origine de l’incendie. En tout état de cause, le foyer de l’incendie a été situé à l’intérieur du logement au niveau de l’emplacement d’un fauteuil ou d’un canapé. Des analyses sont en cours pour rechercher la présence éventuelle d’accélérants« , a-t-il fait savoir, écartant ainsi l’hypothèse d’une quelconque implication de Linky.

Le compteur Linky n’a pas déclenché d’incendie ni causé de mort

Enedis avait déjà réagi à ces accusations en affirmant que le compteur était placé à l’extérieur du logement alors que l’incendie s’était déclaré à l’intérieur, assurant également que le compteur n’était absolument pas endommagé. Des informations qui viennent d’être confirmées par François Pérain, citant le rapport d’un expert.

Au final, comme l’expliquent Les Décodeurs du Monde, ces accusations contre Linky partent du simple fait qu’on évoquait un « compteur électrique fondu » dans un premier article de l’Est Républicain. Le compteur ayant été installé dans la majorité de la zone, le rapprochement a été fait par des détracteurs de Linky, djà bien sous le feu des critiques sans ajouter cela. Une plainte collective exige d’Enedis l’arrêt des installations du compteur Linky.

Lors d’un récent sondage que nous soumettions, nous vous demandions si vous craigniez l’installation d’un compteur Linky chez vous. Le résultat est sans appel : vous êtes près de la moitié à penser qu’on s’inquiète trop. La question des données personnelles et des factures concernent certains d’entre vous, mais peu estiment que Linky est un danger pour la santé à cause des ondes.

Réagissez à cet article !
  • lgmdmdlsr

    Le résultat est effectivement sans appel : plus de la moitié des votants (17+13+23=53 %) ont des craintes vis-à-vis du compteur communiquant, et donc c’est la majorité qui s’inquiète.

    • Hémiplégiane

      C’est pas parce qu’on a peur de voir sa facture augmenter que ça va forcément se traduire…et c’est parce que des débiles (j’ai pas d’autre mot, désolé) pensent que ces appareils rayonnent des ondes nocives que ça en fait une réalité!

      Et concernant ton Stéphane Lhomme : « ils auraient appris que mon accusation est certes
      basée sur des déductions, mais aussi sur des informations orales fiables. »

      Wow, des infos orales…ça c’est du solide! Nan, mais il aurait dû le dire tout de suite: on aurait tout arrêté. Franchement, la dernière fois t’as ma grand-tante Germaine qui me disait qu’elle avait connu une ami dont le beau-frère pouvait prédire le temps qu’il faisait le lendemain à tous les coups, pourtant personne n’a jamais voulu le prendre à la météo. Vous vous rendez compte?

      • Hémiplégiane

        Oh, putain je m’étais arrêté au coup des déductions et des informations orales fiables, mais la suite c’est un putain de festival de biais et de sophismes…c’en serait presque beau si le mec ne se prenait pas pour quelqu’un de sérieux :/

        • lgmdmdlsr

          Pour être crédible il vaudrait mieux faire un argumentaire détaillé pour tenter de démolir les arguments de Stéphane Lhomme (Enedis en serait fort content, depuis le temps qu’il les enquiquine) !

          • Hémiplégiane

            Lol, t’as vraiment cru que ce mec faisait chier Enedis? C’est beau l’innocence ^^

            Alors j’ai ni le temps ni l’envie de détailler un argumentaire sur l’entièreté de son…intervention, pour rester poli, mais on va prendre quelques exemples criants :

            « Première curiosité, pas un seul de
            ces checkeurs ou décodeurs n’a jugé utile de me contacter pour avoir ma version de l’affaire »
            Se prend pour le centre du monde

            « Si cela avait été le cas, ils auraient appris que mon accusation est certes
            basée sur des déductions, mais aussi sur des informations orales fiables. »

            Donc pour lui déductions et ressenti sont plus importants que des experts du métier et des études sur le sujet. On appelle ça du déni.

             » Bien sûr, cela ne constitue pas une
            preuve absolue que c’est bien le compteur Linky qui
            est la cause du décès mais, par contre, RIEN ne
            permet non plus d’affirmer le contraire »
            Renversement de la charge de la preuve

            Et j’ai pas compté tous les ad hominem tellement y en a…

      • lgmdmdlsr

        Le linky permet la possibilité technique :
        – d’augmenter les factures de diverses manières (dont la facturation adaptée en fonction de l’heure et le comptage de l’énergie apparente)
        – d’obtenir des renseignements sur la variation du nombre de personnes occupant statistiquement le logement (par analyse des courbes de charge)

        Ce n’est pas parce-que la loi actuelle ne permet pas des dérives que ça restera toujours ainsi (cf. l’évolution du spectre du FNAEG).

        Le linky fait émettre des ondes parasites à l’installation électrique du logement. Leur nocivité n’est ni prouvée, ni réfutée. Le point important est que l’occupant du logement, contrairement aux autres émetteurs, n’a pas la capacité de couper l’émission de ces ondes. Traiter des personnes de débiles n’est pas la meilleure façon d’être crédible.

        • Hémiplégiane

          « Leur nocivité n’est ni prouvée, ni réfutée » => c’est à ceux qui affirment qu’elle existe de la prouver. Enedis n’a pas à « réfuter » cette accusation, tout comme je n’ai pas à prouver la non-existence des licornes roses invisibles si quelqu’un m’affirme que ça existe et que je doute de sa parole…

          Ensuite, s’il a été reconnu que la souffrance EHS existe il aussi été reconnu qu’elle est en rien liée avec un appareillage électrique quelconque ou avec les ondes électromagnétiques « domestiques ». On baigne dans les ondes de tous genre depuis un paquet de temps. Je pense qu’on aurait commencé à le voir si c’était pas bon, comme pour l’amiante. Bref…je vais m’arrêter là parce qu’apparemment il ne faut pas dire du mal de gens qui s’en prennent au mauvais coupable.

          Pour ce qui est des analyses des données, je en sais pas comment ça se passe en interne chez Enedis mais la CNIL interdit qu’un tiers exploitant ces données puissent pouvoir en déduire la consommation d’un foyer. Qu’est-ce que ça veut dire? Ça veut dire que ne sont transmises que des moyennes de consommation sur une zone. Y a deux échelles: une large dans laquelle le territoire est découpé en « quartiers » (IRIS), et une autre plus fine où on découpe le territoire en carreaux de 200m de côté. Dans cette seconde configuration, si il n’y a qu’une seule habitation dans un carreau, on a pas les chiffres. Si je sais ça, c’est parce qu’il m’arrive d’exploiter cette donnée dans le cadre de campagnes d’information sur l’économie d’énergie (je bosse pour une communauté d’agglo et ça permet d’adapter les infos à chaque secteur).

          La seule chose qui me refroidit sur ces compteurs, c’est de savoir si ils sont bien protégés contre le piratage…parce que c’est quand même le bon plan pour un réseau de cambrioleur de savoir qui est chez soi et qui ne l’est pas :p

          « Ce n’est pas parce-que la loi actuelle ne permet pas des dérives que ça
          restera toujours ainsi (cf. l’évolution du spectre du FNAEG). »

          Ouais, ‘fin c’est valable pour tout à ce moment là. Si ça te fais vraiment flipper, à ta place j’aurais plus peur de mon smartphone et des applis qui y sont installées que de mon compteur électrique…

          • lgmdmdlsr

            Pour la novicité potentielle des ondes EM basse fréquence, le C.I.R.C. les a classées en catégorie 2B, donc des suspicions de cancérogénité. Ce n’est pas rien.
            Si on baigne dans les onde depuis longtemps, on en rajoute de plus en plus. Et, contrairement à jadis, les émetteurs sont bien plus proches de nos corps … et, concernant le linky (au risque de me répéter), impossible à éteindre (sauf à disjoncter l’installation).
            Concernant le piratage, AMHA il est fort possible, mais sera plutôt tourné vers le hackage des sites web distillant les données aux abonnés.
            Concernant le flicage et les analyses de données, la différence fondamentale entre les téléphones mobiles, cartes bancaires et autres moyens de pistage d’une part, et les compteurs communiquants d’autre part, est que, si on peut esquiver les premiers (en ne s’en servant pas), on veut nous imposer les seconds et, ceux-ci, impossible de neutraliser leur surveillance une fois en place.

          • Hémiplégiane

            Le relevé de la conso se fait toute les 30mn…on fait mieux comme surveillance de masse ;)

            Ensuite, s’il est effectivement possible d’éviter les smartphones/CB/PC en théorie, tu conviendras qu’en pratique 80% de la population les utilisent et qu’il devient de plus en plus difficile de faire sans.

            Et pour finir, les EM basse fréquence…c’est quand même beau de pouvoir faire flipper les gens en agitant un beau torchon rouge comme ça, hein? « Attention ma bonne, dame: le CIRC les a classé 2B, ça veut bien dire ce que ça veut dire ». Mais on omet bien de l’expliquer, justement…faudrait pas casser ce bel effet de peur qu’on vient de créer!

            Tapez « ondes EM basse fréquence C.I.R.C. 2B » sur Google et le 1er résultat est le pdf du communiqué de presse du CIRC sur le sujet: en gros, la suspicion porte sur un risque de Gliome associé à l’utilisation des…téléphones sans fil! Donc à moins d’avoir la tête collé à votre Linky, vous ne devriez pas avoir de souci ^^’

          • lgmdmdlsr

            Les enregistremenfs d’index sont faits toutes les 10 minutes -pour les compteurs actuels- ce qui permet pas mal dechoses que j’ai déja évoquées. La transmission au fourniseur peut être moins fine, mais techniquement le dispositif de mesure est en place.

            Pour les téléphones mobiles, nul n’est obligé de les avoir actifs 24/24. Et s’il s’avère que le risque cancérogènes est clairement prouvé un jour, les utilisateurs devront adapter l’usage -ou en assumer les conséquences en individus informés.

            Pour l’émission d’ondes parasites ce n’est pas le compteur qui rayonne, mais les antennes, c’est-à-dire tous les câbles électriques de l’installation, en particulier ceux qui passent pas loin des lits et des têtes des dormeurs …

          • Hémiplégiane

            Quand bien même ça soit 10mn: j’appelle pas ça un dispositif de surveillance. Encore une fois, ton smarphone, même éteint, peut être utilisé comme micro…les mecs qui font de la surveillance de masse, c’est pas à ton compteur linky qu’ils s’attaquent :p

            Ensuite pour les risques liés aux smartphones, de mémoire, ils sont importants pour une exposition prolongée avec l’appareil collé à l’oreille. Même dans le pire des cas, un fil électrique ça passe à 10-20cm de ta tête de lit donc je vois pas le souci…ce que je trouve curieux c’est qu’on a le CPL qui existe depuis un moment déjà, mais bizarrement là y a personne qui ne trouve ça dangereux.

            Après, je dis pas que tout est parfait avec ces compteurs mais faites au moins en sorte de vous attaquer au vrais souci:
            – que ça soit Enedis qui casque pour l’installation et pas le client
            – que les appareils et les données soient suffisamment protégées des pirates

            ;)

          • lgmdmdlsr

            Concernant la surveillance, même avec un pas de 10 minutes on peut avoir des infos. Un exemple : un service de renseignement repère une augmentation de la consommation tous les jeudi soir de 20h à 22h. Qu’est-ce qui se passe dans ce logement ? On sait qu’il s’agit d’un activiste opposant au pouvoir. Peut-être va-t-on envoyer quelqu’un monitorer les allées et venues autour du logement.
            Science-fiction Peut-être actuellement. Mais, au rythme d’enchaînement des lois autorisant de plus en plus la surveillance des citoyens, le caractère fictionnel peut très vite disparaître …
            Si un smartphone éteint émet des ondes, ça en devient scandaleux, à la limite le constructeur peut être mis en procès. Et, de toute façon, mon téléphone a une batterie amovible, donc ça risque du lui être dur d’émettre sans.

            Pour l’émission d’ondes, à 20 cm le champ EM n’est peut⁻être pas très élevé, mais la durée d’exposition (toute la nuit) pourrait avoir des effets pour le moment inconnus. Je le répète, AMHA l’écueil majeur du linky quant’à cette problématique est que l’usage ne peut pas couper l’émission d’ondes (contrairement à mon CPL-oui j’en ai un !) qui n’est pas actif quand j’en n’ai pas l’utilité).

            Pour le financement par l’usager camouflé dans une augmentation future du prix du kWh, 100 % d’accord. Mais j’ai une idée pour aider Enedis à faire des économies : laisser les compeurs actuels (qui fonctionnent).
            Et, concernant la courbe de charge, le meilleur moyen de se protéger du piratage est d’avoir un compteur non communiquant à distance, avec un câble ethernet à brancher sur le réseau local quand on veut lire les données (par exemple avec un serveur web écoutant uniquement su le résau local).

          • mecano91

            Pas toutes les trente minutes mais une fois par jour entre minuit et six heures 😃
            Question surveillance on a vu mieux un cambrioleur en planque dans sa voiture devant aura des infos bien plus precises et question nocivité vu que cest x minutes par jour c’est rien par rapport au emissions dect/gsm/wifi/radar aéronautique / émetteur radio/tv qui eux sont 24/24h 7/7j 😃

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !