Huawei P10 : scandale de la RAM, le PDG reconnaît avoir été « arrogant »

Huawei doit faire face depuis quelques jours à un scandale sans précédent dans son histoire. La marque, pour faire face à la demande, a remplacé certains composants des Huawei P10 et P10 Plus par des pièces moins performantes. Démasquée, la marque a d’abord nié et tenu un discours surprenant. Le PDG de Huawei reconnaît avoir été « arrogant ».

richard yu pdg huawei arrogant

Richard Yu, PDG de Huawei, a fait un mea culpa inattendu il y a quelques jours suite au scandale de la RAM. Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’histoire, Huawei a remplacé certains composants de ses Huawei P10 et P10 Plus sans en informer le consommateur.

Plus précisément, certains Huawei P10 se sont retrouvés équipés de composants plus vieux, de RAM LPDDR3 au lieu de la LPDDR4 annoncée par le constructeur. Le Huawei Mate 9 a également fait l’objet d’une telle confusion concernant la mention de mémoire UFS 2.1.

Plutôt que de reconnaître cette pratique, Huawei a d’abord tenté de dissimuler cette pratique en retirant des fiches produits ces éléments disons « troublants ». Mais encore une fois, la marque s’est faite repérée. Le PDG de Huawei Mobile a donc fini par faire son mea culpa.

Huawei : une « profonde leçon » pour le PDG

Suite à tout ce tapage médiatique, Richard Yu, PDG de Huawei Mobile, a fini par s’exprimer sur ce sujet d’abord en interne puis sur le réseau social Weibo. Il a expliqué que la marque avait commis une erreur en apportant une réponse « inappropriée » et en adoptant une attitude « arrogante ».

Il a par ailleurs ajouté que toute cette affaire avait réveillé l’entreprise et lui avait donné une « profonde leçon ». En conséquence, Richard Yu a annoncé qu’une toute nouvelle équipe allait se mettre en place, équipe dédiée exclusivement aux suggestions des clients de la marque.

Le PDG de Huawei a également expliqué que l’entreprise allait mettre un point d’honneur à « prendre davantage en considération les ressentis des utilisateurs ». Il reconnaît que les choses « sont allées trop vite ces dernières années » ce qui a certainement conduit Huawei à « perdre de vue son but premier ». Pour rappel, en quelques années à peine, Huawei s’est imposé comme le numéro 3 mondial sur le marché des smartphones.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !