Google travaille sur des pilules à nanoparticules pour détecter le cancer !

Pour ceux qui ne le savent pas, Google dispose d’un laboratoire orienté vers les recherches scientifiques dans le domaine de la santé : Google X.

Ainsi, le géant de Mountain View tente, comme dans le secteur des nouvelles technologies, de révolutionner la médecine. Ainsi, de nombreux scientifiques travaillent sur des projets pharaoniques comme celui que nous vous présentons aujourd’hui.

google x laboratoires

Dans ses laboratoires, Google travaillerait sur une pilule à ingérer contenant des nanoparticules et permettant de détecter les premiers signes du cancer. Puis les informations récoltées seraient transmises à un objet connecté doté de capteurs spécifiques.

Un projet fou dont le premier prototype ne verra pas le jour avant cinq ans selon Google ce qui semble bien optimiste compte tenu des différentes phases de validations du corps médical qu’exige ce type de technologie.

nanoparticules google cancer

Le principe des pilules est le suivant : après ingestion, les nanoparticules se répandent dans le corps et détectent les cellules cancéreuses. Ainsi, il serait possible de détecter les cancers bien plus tôt et de limiter le taux de mortalité. Et au delà du cancer, ces nanoparticules permettraient de détecter d’autres maladies.

Une fois répandues, les nanoparticules enverraient leurs résultats sur un objet connecté doté de capteurs spécifiques via des signaux inoffensifs. A terme, Google souhaiterait que ces données soient disponibles depuis un smartphone comme on peut déjà le faire pour certaines données avec Google Fit.

andrew conrad google x cancer

Nous sommes les inventeurs de cette technologie, mais nous n’avons aucun projet de commercialisation ou de monétisation de ce type. Ce ne sont pas des appareils grand public. Ce sont des dispositifs médicaux et vous savez que les relations entre le médecin et son patient sont assez particulières et ne devraient en aucune façon impliquer Google – Andrew Conrad, responsable Google X Life Sciences –

Se pose alors la question des informations récoltées par ces nanoparticules, car une fois ingérées elles peuvent aussi transmettre des données différentes de celles initialement prévues.

Mais Andrew Conrad, responsable de la branche Life Sciences de Google X assure que le devoir de réserve lié aux informations médicales sera respecté. Google crée la technologie et la gestion des données sera confié à des entités spécifiques du monde de la médecine.

nanoparticules cancer google x

Avec ces pilules, qui seront certainement une réalité à moyen terme, on rejoint un peu plus les mythes des plus grandes oeuvres de sciences fictions. Et Google compte être un acteur majeur du progrès médical. Est-ce que vous seriez prêt à franchir le pas, ou cette technologie vous effraie-t-elle ?

Réagissez à cet article !
  • Quand Même


    sans commentaire

    • Valou LeTroll

      Pourtant tu viens d’en écrire un! :D

      • Quand Même

        ouais ^^
        mais fallait que j’exprime ma pensé. Hier une fusée a explosée en plein vole: bilan 200 million de pertes
        et apres on nous parle de nanotechnologie sous forme de pilule à ingerer pour controler notre santé sur notre smartphone alors que l’on est meme pas foutu de realiser un smartphone parfait.

        allez c’est bon ^^

        • Sébastien Redox

          Heureusement que ceux-là même qui ont inventé les médicaments, les vaccins (et toutes les technologies utiles dans leur ensemble) ne pensaient pas comme ça, sinon on en serait encore à l’âge de pierre…
          Quant à la fusée qui a explosé ce matin (et non pas hier), elle était équipée de vieux moteurs russes… ça n’aide pas et surtout ça n’a rien à voir avec la nanotechnologie.

        • djdj

          Rapport entre smartphone et l article ? Rapport entre une fusee et la nanotecjnologie ? Des trains deraillent des bateaux cpulent des avions se crashent tout ne marche pas parfaitement apres si out le monde pnses comme ca on rst pas dans la merde …

        • SthaN

          Heureusement que le monde scientifique et le reste de l’humanité ne pense pas comme toi, on serait encore en train de chasser le caribou avec nos lances et pierres.

          • joe2x

            je n’ai malheureusement pas la chance de pouvoir chasser le carribou pour me nourrir. Je n’en ai pas encore vu ni en Hollande ni en France, ni surement en Europe :(, il faut que je franchisse l’Atlantique :(

  • Bientôt, la pilule Google pour détecter le cancer causé par un smartphone Google, qui avancera automatiquement une Google Car pour vous transporter dans un hôpital, où vous serez opéré par un robot-chirurgie Google, piloté à distance par un chirurgien depuis un Chromebook via une connexion Internet Google.

    Bientôt l’an 1984?

    • Teddy

      Google fascine aujourd’hui, mais bientôt elle sera inquiétante quand elle aura le pied dans tout !
      Le nouvel ennemie numéro 1, qui prendra bientôt la place négative de Apple dans le coeur des utilisateurs.

      • esfqsfq

        Google c’est l innovation si vous avez peur de l innovation alors vous etes au mauvais siècle.

        • Teddy

          Ce n’est pas l’innovation qui fait peur :)

  • Advil400mg

    Il faut être très prudent avec ce genre de déclarations. C’est l’application de méthodes réalisées depuis longtemps in vitro dans des condition de lyse cellulaire. In vivo, c’est une autre histoire. Ces nanoparticules sont-elles des protéines ? Des billes taguées ? Sont-elles capables de passer la membrane ? Comment sont-elles dégradées par l’organisme ? Leur endocytose ou leur fixation sur certains récepteurs ne risque-il pas de provoquer une augmentation des radicaux libres et des espèces réactives de l’oxygène ? Pire que ça il faut faire attention à la réaction inflammatoire que pourrait provoquer ces bidules. Quelle est leur affinité pour les molécules du CMH (et pour TOUS les allèles) ? Ne pas se fier aux tests réalisés sur des souris en laboratoire pour extrapoler, surtout si elles sont immunodéprimées. Etc, etc.

    Bref prenons avec des pincettes cet article qui est très, très approximatif et flou, basé de toute façon sur une déclaration très vague et très floue également. Espérons qu’ils publieront au moins dans un journal publique que leur découverte, si elle est réellement intéressante, serve le bien commun et non pas quelques individus isolés.

  • Cudderisback3

    C’est cool, comme ça Google pourra analyser la santé du patient et l’utiliser à des fins commerciales en plus de vendre des infos à des régis plublicitaire.
    La traite d’être humain expliquée par Google.

  • joe2x

    Yep, ce n’est pas avant longtemps. En effet, cela risque de prendre beaucoup de temps cette technologie par rapport à d’autres parce qu’elle va necessité de faire de nombreux tests sur des patients avant qu’elle soit validé.

    En tout cas, c’est une très belle promesse. Je trouve cela génial comme idée. Je ne suis pas trop fan du tout Google mais là, je suis prets à lui filer pas mal d’info sur moi s’il peut m’aider à détecter à un cancer (à cause d’ondes radio ou autre …)

  • aminefid

    franchement autant la puissance de google qiui augmente chaque année fait peur, autant je suis plutôt pour la recherche médicinale qu’ils réalisent, avec les moyens qu’ils ont, ils peuvent faire progresser cette dernière énormément
    n’oublions pas que larry page a eu (et a peut être toujours je sais pas) des problèmes de santé
    on peut se dire alors ce qu’il se passe dans sa tête : j’ai eu des problème de santé, comme des millions de personne, mais moi au contraire de ces personnes, j’ai l’entreprise et les moyens de faire qqc
    autant google de partout c’est pas forcément top, autant google dans la médecine je suis pour, avec les moyens colossaux qu’ils ont, ils ont la possibilité de résoudre de nombreux problèmes

  • Teddy

    Bientôt Google pourra déposer des pubs directement sur nos globules rouges :)

  • jean-luc Mutabazi

    Troll mode on : Cet article perds toute crédibilité Google et nanotechnologie ne vont pas ensemble vous avez vu le Nexus 6 ?!?
    Troll mode off : Voilà ils ont compris il faut faire pas grand !!!!!

  • Sebastien Zimmermann

    Moi je suis prêt a me faire soigné si sa peut m’aider a vivre une éternité je suis preneur ces quand l’injection de particule éternel vive la vie ……….

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !