Google développe le scanner d’iris instantané façon Minority Report

Date de dernière mise à jour : le 10 avril 2016 à 18 h 44 min

Google a déposé des brevets de lentilles intelligentes permettant un scan de l’iris fiable et rapide.

Google, qui travaille déjà avec Novartis sur des lentilles intelligentes, a déposé un brevet concernant une autre technologie, mais toujours pour des lentilles. Le brevet vise à faciliter le scan de l’iris mais aussi à éviter la falsification avec un oeil artificiel…ou pire. Pour cela, le scan fonctionne en trois temps.

  • La lumière est envoyée vers l’iris du sujet
  • Un ou plusieurs capteurs disposés dans la lentille reçoivent le reflet de l’iris. Ainsi la lumière renvoyée par l’oeil est chargée d’une image ou d’une image déformée de celui-ci, mais quoi qu’il en soit, cette image est bien relative à cet iris.
  • La lentille renvoie le signal de l’empreinte de l’oeil, composée entre autre chose de l’image reflétée.

Cela permettrait de rendre le scan de l’iris plus simple puisque le scanner attend un lot standardisé d’informations. Ce lot, quel est-il ? Eh bien en premier lieu, nous l’avons vu, l’image reflété par l’iris. Ensuite, afin d’éviter qu’une réplique d’oeil soit employée ou pire, qu’un oeil soit volé à son propriétaire, Google a déposé un deuxième brevts appelé  « assistance des lentilles par des capteurs capacitifs ».

L’idée est que la lentille évaluera la quantité de liquide oculaire, l’épaisseur de vos paupières et votre manière de cligner des yeux. Elle pourra ainsi s’assurer qu’il s’agit bien d’un oeil humain, qu’il est en vie et qu’il se trouve bien sur la personne à qui il appartient. Une fois seulement que la relation entre la lentille et l’oeil est établi, le signal peut-être transmis pour comparer les informations avec celles référencées pour identifier le sujet.

On parle là d’un procédé qui semble très rapide et qui au delà de l’identification type mot-de-passe relève de l’identité biométrique de l’homme. Lorsque l’on regarde Minority Report, qui bien évidemment n’est qu’un film, on voit que cette identification sert à projeter dans l’environnement des personnages des publicités personnalisées, qui s’adressent même directement à eux en les appelant par leur nom.

Bien qu’il ne s’agisse que d’un film, le livre dont il a été tiré a été écrit par K. Dick qui n’en serait pas, comme beaucoup d’auteurs SF, à sa première prédiction juste. D’autant que, et c’est même le premier argument, le brevet existe et ça, ça n’est pas un film. Enfin, qu’il s’agisse de ce procédé ou un autre, la question de l’identification par l’oeil et Samsung a même lourdement suggéré qu’ils développaient ce genre de principe pour leur appareils.

La question donc est la suivante, seriez-vous prêt à allez jusqu’à un objet aussi intrusif pour garantir la sécurité de vos informations ?

 

Via

Meilleur prix :

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • 4lexO

    Big brother is watching you :)

  • jejemc

    non merci mes yeux aime pas avoir quelque chose sur eux sinon il devienne tout rouge.

  • Atlas

    Brevet d’une technologie qui n’existera pas avant 20 ans.

    • icefyre

      pas forcement …

      • Atlas

        Oui, je suis négatif mais la technologie me semble encore bien loin.

        • Jean Poopyx

          J’imagine le prix

  • Thexos

    Voir ça juste après le film Transcendance, sa fait un peu flipper…

  • DrSnake

    « Lorsque l’on regarde Minority Report, qui bien évidemment n’est qu’un film, on voit que cette identification sert à projeter dans l’environnement des personnages des publicités personnalisées, qui s’adressent même directement à eux en les appelant par leur nom. »

    Normal, il s’agit de Google xD