Google, Apple, Facebook et Amazon : l’Irlande et le Luxembourg s’opposent à une nouvelle taxe

Google, Apple, Facebook et Amazon (surnommé GAFA) sont dans le collimateur de nombreux pays européens qui souhaitent mettre un terme à leur pratique d’optimisation fiscale. Toutefois, certains pays de l’Union européenne comme l’Irlande et le Luxembourg ne partagent pas cette vision commune arguant que cela pourrait rendre l’Europe moins compétitive que le reste du monde. Un bras de fer semble se préparer tout doucement.

taxe Google Apple Facebook Amazon

L’Union européenne veut mettre fin à l’optimisation fiscale des GAFA, néanmoins cela ne se fera pas d’un simple claquement de doigts à en croire les dernières informations qui viennent de tomber à ce sujet. Selon LesEchos, l’Irlande, le Luxembourg, Malte et Chypre ne sont pas favorables aux propositions d’Emmanuel Macron qui a présenté une série de mesures visant notamment à instaurer une “taxe égalisatrice” sur le chiffre d’affaires des puissantes firmes américaines qui usent de nombreux stratagèmes pour payer le moins d’impôt possible.

Google, Apple, Facebook et Amazon : l’Irlande et le Luxembourg disent non à une taxe égalisatrice

L’Irlande a été montrée du doigt à plusieurs reprises à cause de ses pratiques fiscales jugées trop clémentes à l’égard des grands groupes américains et le cas d’Apple qui doit payer 13 milliards d’euros à l’UE est un exemple très parlant. Leo Varadkar, Premier ministre irlandais, a fait barrage suite à la proposition du gouvernement français d’instaurer une taxe visant les géants du web lors du sommet européen de Tallinn le vendredi 29 septembre.

Si nous voulons que l’Europe devienne numérique et que des champions européens émergent, la solution ne passe pas par plus de taxes et de régulation. En fait, c’est tout le contraire.

Le Luxembourg, Malte et Chypre sont également du même avis que le Premier ministre irlandais. Cela n’est pas étonnant puisque le trio à l’instar de l’Irlande sont également connus pour accueillir les géants du web qui en profitent pour bénéficier de taux d’imposition très faibles. Dans tous les cas, les débats sont loin d’être finis et comme Emmanuel Macron l’a souligné, ce projet de taxe a reçu un large soutien avec 19 pays enthousiastes à cette idée. Le chemin est encore long, semble-t-il, néanmoins Macron veut tenir sa promesse de faire payer Google, Apple, Facebook, et Amazon.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !