La fin d’internet prévue pour 2023 !

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 11 h 49 min

Et si 2023 était l’année de la fin d’internet ? Un mythe pour certains, une aberration pour d’autres. Les plus grands détracteurs de cette théorie diraient « Qui est encore le Nostradamus qui nous a pondu cette bêtise ? C’est le même qui a prédit la fin du monde pour l’an 2000 ? ».

Cette prédiction de la fin d’internet en 2023, nous ne la devons pas à un illuminé mais à des chercheurs de la prestigieuse Royal Society, l’équivalent britannique de notre Académie des Sciences. Hier et aujourd’hui, ces scientifiques organisaient une conférence traitant du « capacity crunch » d’internet (la crise de capacité d’internet).

La demande rattrape l’offre. On s’en est très bien sortis pendant des années, mais on arrive au point où on ne peut pas continuer pour toujours. – Andrew Ellis, chercheur à l’Université Aston de Birmingham –

Selon les chercheurs, la raison de la fin d’internet d’ici 2023 serait l’augmentation spectaculaire du volume de données échangées. Avec l’essor des smartphones, tablettes, des télévisions connectées, des objets connectés ainsi que la multiplication des services de vidéos, le transport des données pourrait devenir impossible et la consommation électrique insoutenable.

Selon Andrew Ellis, « nous allons arriver à court d’énergie dans une quinzaine d’années ». Il est vrai que l’émergence du cloud computing, la sauvegarde des données des utilisateurs en ligne, a fait exploser le nombre de datacenters. Selon l’Institut d’Aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France, certaines zones de la région sont « au bord de la saturation » en terme de consommation électrique.

25% de l’augmentation des besoins en énergie liée au Grand Paris sont imputables à ces datacenters selon la direction régionale et interdépartementale de l’environnementet de l’énergie.

Evidemment, une telle théorie a déjà fait réagir les plus fervents défenseurs d’internet. Il y a ceux qui qualifient cette étude d’alarmiste et d’autres qui parlent de l’éternel mythe de l’effondrement d’internet. Pour beaucoup, en tout cas toute cette théorie a été largement amplifiée et déformée.

« Aucune raison de faire du sensationnalisme pessimiste »

Pour Clément Cavadore, consultant et membre du conseil d’administration de France IX, principal acteur de l’internet français (les FAI y connectent leur réseau par exemple), « on joue sur l’alarmisme ».

Cette prédiction sert à dire qu’on ne gagne pas assez d’argent, qu’il faut des investissements. Je ne dis pas que les besoins en bande passante ne vont pas augmenter (…) La technologie s’adapte et les usages ne vont pas continuer à croître comme ils l’ont fait ces dix dernières années. Mon frigo ne m’enverra pas une vidéo en haute définition de l’intérieur de sa porte ! – Clément Cavadore –

Une théorie soutenue par le directeur technique d’AMS-IX, Henk Steenman, son homologue à Amsterdam :

Un effondrement d’Internet au niveau mondial sera évité en hébergeant dles données qui représentent la majeure partie de la bande passante plus près de l’utilisateur final. C’est ce à quoi nous assistons : les données sont transférées de plus en plus localement, et non plus sur de grandes capacités au niveau mondial.

Enfin, Laurent Lefevre, chercheur à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) dont les études portent justement sur la consommation énergétique liée à internet, estime lui aussi que l’étude se base « sur des chiffres alarmistes » :

Nos travaux montrent qu’il est possible de diminuer par un facteur 1 000 la consommation électrique d’internet tout en garantissant la qualité du service. Autrement dit, on pourrait avoir en 2020 un réseau qui consomme 90% de moins qu’en 2010, même avec l’explosion du trafic.

D’après lui, les clés de la maîtrise de l’énergie résident dans les évolutions technologiques des appareils moins énergivores, l’organisation des réseaux ou encore l’optimisation des logiciels ou applications.

La fin d’internet ? Un mythe « vu cent cinquante fois »

Depuis la naissance d’internet, sa mort a déjà été prédite à plusieurs reprises. D’abord en 1996 pour le fameux bug de l’an 2000 dont nous parlions en introduction, puis en 2004 avec l’arrivée des pays émergents et enfin en 2012 avec l’explosion des smartphones et tablettes, et donc de l’internet mobile.

Le mythe de l’effondrement d’Internet, on l’a vu cent cinquante fois, j’ai confiance dans les chercheurs des équipementiers, car c’est dans l’intérêt de tout le monde. – Consultant réseau anonyme –

Cette nouvelle prédiction fait évidemment sourire ceux qui ont déjà connu les précédentes. C’est le cas par exemple de Stéphnae Bortzmeyer, ingénier réseau et spécialiste de l’architecture d’internet.

Selon lui, « techniquement, il est exacte que le débit augmente et que, si on ne fait rien, ça atteindra une limite ». Il ajoute néanmoins que « les opérateurs ne restent pas inactifs et prennent des mesures. Jusqu’à présent, ça a toujours marché. Je ne vois aucune raison de faire du sensationnalisme pessimiste ».

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • d’ici là on aura la fusion nucléaire! on est large

    • guest.

      Fusion froide pour être exacte, le terme de fusion nucléaire est utilisé dans les bombes H, la fusion froide permet un contrôle constant des atomes en fusion tels que l’hydrogène, sans pour autant créer de surcharge conduisant à une explosion.

      • Merci Jamy.

        • guest.

          De rien fred ;)
          Allez marcel, on s’en va ^^

          • French Epic Gaming

            XD????????????

          • guest.

    • starlight

      date hypothétique de la première centrale de prod, 2050, nos réacteur nucléaire on encore de beaux jours devant eux :)

  • Changements Renouveau

    A mesure que passent les années, les usages évoluent très rapidement donc la demande ainsi que les infrastructures dédiées et leur consommation énergétique…
    Bref, le problème de l’explosion des données échangées à travers le monde ne date pas d’hier et je pense que les acteurs du domaine sauront répondre au mieux à ce probable souci et que, au contraire, on continuera d’assister à une évolution technologique davantage accentuée…et qu’il y aura de la data pour tous et partout également !

  • iAndroid

    Comment faisait-on avant ?
    Perso, Internet peut s’effondrer, ça ne m’empêchera pas de vivre, et puis ça permettrait de reconnecter certains à la vraie vie et d’avoir des contacts humains. De toutes façons on devient trop nombreux sur cette planète qu’on détruit en épuisant toutes les ressources, donc ça ne peut pas durer comme ça. Un bon « reset » avec des séismes et volcans de partout arrivera un jour ou l’autre, et avec la fonte des glaces de l’arctique et antarctique des virus et microbes inconnus à ce jour vont se réactiver et peuvent faire disparaitre les hommes avant qu’ils ne trouvent d’antidote.
    C’est comme ça, c’est la vie si je puis dire !

    • guest.

      Mais cela fera perdre une avance absolument considérable à l’espèce humaine, et cela fera perdre une immense partie des connaissances accessibles à tous.

      • joe2x

        je suis d’accord avec toi, il y a des trucs bien pratiques comme Wikipédia et bien d’autres choses sur l’histoires de nos pays, et bien d’autres chose sur le net.

        Par contre, là, ou voulez en venir iAndroid (je pense), ce sont les automatisations, le tout internet alors que dans certains situation,, c’est loin d’être obligatoire. Par exemple, mon exemple qui va être obligé de se faire chier à avoir un ordinateur, un logiciel pour éditer un bulltin de salaire pour son unique salarié.

        Ce n’est qu’un exemple, il y a bien des cas ou l’on pourrait s’abstenir d’internet et de l’informatique, et on se porterait bien mieux.

        J’ai un Nexus 5, donc je suis un grand mouton mais je me rends tout de meme qu’il y a des trucs inutiles informatisé / internétisé alors qu’à la mano, ca fonctionnerait tout aussi bien.

    • CodeWifi

      Faut pas confondre l’internet que l’on a chez soi, et l’Internet utilisé par toutes les plus grosses entreprises et qui pourrait être catastrophique pour tout le monde, même pour celui qui n’a pas de smartphone ni d’internet à la maison… Tôt ou tard, une des conséquences se répercutera chez toi

      • starlight

        sauf que internet es une hydre de par sont architecture, je vois mal comment internet pourrai disparaitre du jour au lendemain sauf éruption solaire hors norme…

        • Scratch

          Coupure électrique internationale ? Virus suffisamment puissant pour détruire la toile, de l’intérieure, en la parcourant ?
          Ce ne sont que des idées plus ou moins plausibles

    • Nicolas Lienart

      Et ça peut être problématique au niveau économique ça pourrait entraîner un taux de chômage colossal

    • Ophi

      si une météorite s’écrase sur la terre les conséquences seront bien plus graves que celles dont l’Homme est responsable, la dernière à causé l’extinction des dinosaures. on ne détruit pas la terre ont la change pas en bien certes, la terre sera encore là quand l’espèce humaine se sera éteinte tinquiete pas , les humain s’entretueront avent

    • Huitre

      Comment faire pour voir des videos de chatons mignons, ou tout simplement de chattes, sans internet ???

  • AXBiC

    2023 est dans 8 ans, je pense pas qu’on va aller au delà de la FullHD comme standard de streaming pour le WEB ._. »

    Perso je suis sur du cable à 100 Mbs et c’est largement suffisant :)

    • Insomnia

      Euh mister il existe des TV 4K donc on dépassera largement la fullHD mais sous fibre et vu qu’elle se démocratise on en ai pas loin.

      • AXBiC

        Je navigue avec mon Laptop HD 720p et j’en suis pas traumatisé :p

      • Tibiskui

        Bien d’avoir des TV 4K alors que y’a limite aucun film 4k ou aucune chaîne qui diffuse en 4K? Mdr uselesz

        • counterTSK

          cc PD et tu fais quoi des gens qui squattent GTA V en 4k et qui regardent les vidéos Go PRO Hero 4 en 4K sur youtube ? xDDD

        • lUM33

          Ah bon ? Ben sort de chez toi alors xD

      • jean-luc Mutabazi

        I a dit 4K « comme standard » Là le standard c’est HD/FHD. Votre 4K ne sert à rien pour le moment sauf si vous vous amusez à prendre des films avec un photo compatible 4K …

  • French Epic Gaming

    D’ici là , l’homme se serra autodétruit☺ car s’est pas en 2023 que Internet s’éfordrera.
    La puissance des ordinateur double tout les 2 ans (loi de Moore) et on aura des data-center plus puissant d’ici là.
    Après faut se bouge mais l’intérêt économique est tel , on est tranquille?

    • Young Dough

      Tu te prends pour un prophete qui prononce des oracles au nom de Moore.
      Cette loi est en fontion du temps, car il arrive un moment que la courbe de Moore, pardonne moi si on veut la Shematiser, se devie pour decrire des valeurs constantes sur l’axe de la complexite(quantite) des transistors,
      en cybernetique la puissance des CPU(s ) augemente avec les transistors, donc il est inevitable pour que ces derniers atteignent la taille minimale, ce qui va emboiter le pas a la loi de Moore pour la puissance des Soc.
      Alternative ou pas, la saturation est proche.

      • guest.

        Non, parce qu’on a trouvé une technique, les empiler ;)

        • Young Dough

          Il faut pas oublier que la science est toujours a la conquete de la finesse et non l’encombrement.

      • French Epic Gaming

        Tu as raison j’ai fait des recherche et on est proche de la saturation , mais on trouvera une solution (remplacer le silicium , empiler les transistor…)

      • counterTSK

        coucou le graphène :)

      • pio

        Le mec qui vient étalé sa science mais ont s’en bat les coui……

        • Young Dough

          C’est un forum, tout se dit
          Et tout se discute

          • French Epic Gaming

            Bien dit

    • Young Dough

      Bien que a mon avis une etude basee sur les fibres optiques et la lumiere pourrait bien constituer une alternative au semi-conducteur qui eux-meme sont a la porte de leur saturation.

  • jean-luc Mutabazi

    En même temps avec la Chine & l’Inde qui monte en puissance … Blague à part

    Je n’y avais jamais pensé.

    • joe2x

      Bahh, ca s’est sur, s’il continue à faire beaucoup d’enfant en Inde, plus de 3 enfants, (et comme dans un certain en Afrique), on est mal barré.

  • Jonathan Simon

    2123 peut-être mais 2023 est bien trop proche… –‘

  • French Epic Gaming

    On est tranquille pour l’instant , la puissance continuera a augmenter (des alternative au silicium sont envisager) , la consommation baissera avec les évolution et d’ici là , l’informatique quantique prendra le relais ou l’homme aura disparu.
    Perso , je sais sur le quel des deux pariés , ils ont tout les 2 leur chance.
    Presque : l’homme disparaitra , s’est quasiment certains en tout cas , on est bien parti???

  • Stephen Dunis

    Non mais de toute façon a la vitesse ou l’on progresse technologiquement d’ici là on aura trouver une solution en tout cas j’espère sinon je fait des étude pour rien XD

  • Koska

    Il y a la un enjeux majeur pour l’espèce humaine. Nous arrivons, peu a peu au bout de nos capacités énergétiques, de tout bord, l’énergie est le maître mot.

    Mais n’oublions pas que l’espèce humaine, comme toutes les autres évolue, et que internet fait partie de notre évolution. Donc nul ne peux dire que cela ce passera ou pas.

  • Adarion 29

    Internet ne s’effondrera pas néanmoins il risque juste de resté dans l’impasse pendant un certains temps mais afin de nous faire gagner de précieuse année je propose d’interdir le « cloud » personne n’en a vraiment utilité et il vaut mieux tuer le monstre tant qu’il est encore petit avant qu’il ne fasse trop de dégâts.

    • « interdir le « cloud » » On demande à la police de l’internet de mettre des radars à cloud sur le réseau?

      • Valou LeTroll

        On demande à Sephiroth :D

  • MontonNoir

    Je pense que plus les années vont avancé, plus nous aurons d’autre soucis a régler…
    Que le monde ne bascule dans une guerre sera déjà un bel exploit & que l’évolution des technologie (Usine solaire de désalinisation, découverte d’énergie/exploitation centrale solaire -en parallèle d’une drastique réduction de la consommation-) nous fasse perdurer, le reste suivra comme il le fait toujours a coût de rationalisation et de billet de banque ^^’

  • Scratch

    Si je dis pas de connerie ils ont réussi à l’activer pendant une poignée de secondes (le réacteur iter) mais ils ont dus interrompre directement car la quantité d’électricité était trop importante et incontrôlable
    (Je crois j’en ai entendu parler cette année)

  • Mehdi Fares

    La nasa, oui vous pouvez fournir votre internet svp ?

  • fol

    Le problème n’est pas l’énergie mais la marre de lire des mensonges a la longueur de la journée rien de concret internet c’est juste une fiction quand on a assez transformer en réel pour s’échouer finalement sur une plage….