#DeleteFacebook : même le co-fondateur WhatsApp pense qu’il est temps de supprimer votre compte !

Le mouvement #DeleteFacebook qui prend de l’ampleur depuis vendredi sur Twitter vient d’être rejoint par le co-fondateur de WhatsApp qui a à son tour tweeté le fameux hashtag. Son ex-entreprise est aujourd’hui dans le giron du réseau social le plus puissant de la planète. Le mouvement a été rejoint par de nombreuses stars et personnalités. Aux sources de ce mouvement, le scandale de Cambridge Analytica, ou comment la campagne du président Trump a accédé aux données personnelles de 50 millions d’utilisateurs et de leurs amis via l’API du réseau social pour faire de la publicité ciblée. 

delete facebook

Depuis vendredi 16 mars, la colère monte contre Facebook. Le réseau social aurait permis à l’entreprise Cambridge Analytica d’aspirer les données de 50 millions d’utilisateurs avant de les vendre à la campagne de Donald Trump pour créer des publicités ciblées – avec la suite que l’on connaît. Le problème, c’est que pour arriver à ses fins, Cambridge Analytica a su détourner l’API du réseau social dans un questionnaire, ce qui permettait d’accéder non seulement à l’ensemble des données des utilisateurs y ayant participé, mais aussi à celles de leurs amis.

#DeleteFacebook : le co-fondateur de WhatsApp pense lui aussi qu’il est temps de supprimer votre compte Facebook

En 2014, Facebook a racheté WhatsApp 22 milliards de dollars, de quoi rendre ses co-fondateurs Jan Koum est Brian Acton milliardaires. Malgré le rachat les deux entrepreneurs ont continué de diriger l’entreprise jusqu’à cette année : Brian Acton a quitté la direction pour se consacrer à sa propre fondation. Le mois dernier ce dernier a investi 50 millions de dollars dans Signal, une application indépendante concurrente éditée par sa fondation qui met l’accent sur le chiffrement et la sécurité des données. Ce matin, comme d’autres personnalités, il a posté ce simple tweet appelant les internautes à supprimer leur compte Facebook : « il est temps. #deletefacebook« .

Même lorsque l’on connaît le contexte, l’ex-patron de WhatsApp qui conseille de supprimer votre compte Facebook (qui l’a rendu milliardaire) était quelque chose d’assez inattendu. Mais il rejoint de nombreuses personnalités qui appellent à faire de même depuis ce weekend. Comme Mark Hoppus, le chanteur et bassiste de Blink 182. En outre, il y a déjà eu par le passé des cadres de Facebook qui quittent l’entreprise pour se montrer ensuite très critiques par rapport à ce qu’est devenu le réseau social le plus puissant de la planète.

Chamath Palihapitiya, ancien vice-président en charge de la croissance de l’audience de Facebook avait ainsi déclaré : « Je pense que nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social » avant de faire part de « son immense culpabilité« . Facebook de son côté tente d’éteindre le feu à coups de déclarations dans la presse. Un représentant cité par The Daily Beast explique par exemple : « Mark, Sheryl et leurs équipes travaillent sans compter leurs heures pour réunir les faits et prendre les mesures qui s’imposent, car ils comprennent la gravité de ce problème. Toute l’entreprise est scandalisée par cette tromperie. Nous nous engageons à appliquer vigoureusement nos politiques pour protéger les données de nos utilisateurs et prendrons toutes les mesures nécessaires pour éviter que cela se produise« .

Réagissez à cet article !
  • Grabo20

    C’est trop tard Facebook est trop gros…

  • Houman M

    Facebook l’agence de renseignement déguisée en réseau « social »…

  • Noxyd

    Va-t-on enfin sortir une loi qui interdit l’exploitation commerciale et la divulgation des données personnelles?
    Il me semble urgent d’agir, mais oseront-ils s’attaquer à la manne de ces multinationales ?

    • Alain Squirrel

      Quand vous vous inscrivez sur FB vous signez des conditions générales où il est clairement exposé l’exploitation de vos données personnelles, la loi n’y peut rien.
      Et puis quelle loi ? celle de votre pays, de la planète ?

      • Noxyd

        Hé bien justement, les CGU profitent du vide juridique sur ce nouvel usage qui se généralise, légiférer sur la question rendrait caduque toute disposition contraire.
        De nos jour et de plus en plus, l’imposition de partage des données personnelles pour accéder à un service est général, pas uniquement sur Facebook, bientôt on ne pourra plus rien faire sans devoir se livrer complêtement…
        La question est : doit-on continuer à accepter de se faire dicter nos actions et droits par le marché?

        Pour ma part je pense qu’il est possible d’agir…

      • Merwan

        lls sont obligés de se plier au Safe Harbour 2.0, donc s’adapter aux lois de l’UE, donc c’est à l’UE de se magner le cul

  • Atx92

    J’ai bien essayé (juste parce-que FB me faisait ch***)… mais je n’ai pu que suspendre mon compte, la suppression n’étant proposée qu’ après ma mort (!)
    Je ne sais pas comment je dois le prendre…

    J’ai aussi tenter de le désinstaller de mon smartphone android (HTC) car du coup il prenait de la place pour rien mais impossible, il est là par défaut et ne peut être désinstallé.

    • Alain Squirrel

      J’ai été le 300° inscrit de France mais ne m’en suis jamais servi et, très vite (2 ans je crois) j’ai supprimé mon compte. Il y a un an j’ai reçu une notification de réactivation sur mon compte gmail qui n’existait pas à l’époque…ca fait peur.

  • Roland Seka

    Vous vous attendiez à quoi, de toute facon ils vont beau le dire les données seront toujours utilisées. C’est à nous de ne pas exagérér en confiant toute notre vie à facebook

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook : comment désactiver la reconnaissance faciale ?

Il n’est pas trop tard pour désactiver la reconnaissance faciale utilisée par Facebook. Que ce soit sur smartphone ou sur ordinateur, le réseau social de Mark Zuckerberg vous laisse libre d’activer ou de désactiver cette option. Si vous choisissez de…