Test du BlackBerry Priv : le premier smartphone Android de BlackBerry

Maj. le 22 février 2018 à 14 h 11 min

BlackBerry fait un retour fracassant sur le marché avec son premier smartphone sous Android. Après plusieurs jours entre nos mains, on vous dit tout ce que l’on pense de ce BlackBerry Priv qui se démarque notamment par son clavier physique, caractéristique de la marque canadienne. Notre test complet est là, bonne lecture à tous !

blackberry-priv-test

Le Test du BlackBerry Priv

Sommaire

La fiche technique est celle d’un smartphone haut de gamme de fin 2015. On retrouve le processeur Snapdragon 808 du LG G4, mais également l’écran AMOLED incurvé, inspiré de celui du Galaxy S6 Edge. Le tout avec 3 Go de RAM, une batterie conséquente de 3410 mAh et un capteur photo de 18 mégapixels. La plus grosse particularité de ce BlackBerry Priv est bien sur son clavier physique sur lequel nous revenons longuement, plus loin dans ce test.

Fiche technique du BlackBerry Priv
Écran AMOLED 5,43 pouces doublement incurvé, Quad HD 2560 x 1440 pixels (540 ppp), Protection Gorilla Glass 4
Processeur 8 cœurs Qualcom Snapdragon 808 cadencé à 1,8 Ghz 64 bits
Puce graphique (GPU) Adreno 418
Mémoire vive 3 Go
Stockage 32 Go
MicroSD oui, jusqu’à 2 To
Caméra arrière 18 MP, Ouverture f /2.2, Certifié « Schneider Kreuznach »
Autofocus à détection de phase, Stabilisation optique
Double Flash LED
Zoom numérique 4X
Mode Photo, Video, Panorama, HDR auto
Stabilisation vidéo
Vidéo HD 1080p (60 fps), 4K (30 fps)
Caméra frontale 2 MP, Ouverture f/2.8
Pixels de 1.75um pour de meilleures photos en faible luminosité
Zoom numérique 2X, Selfie Panorama
Vidéo 720p
Réseau 4G LTE Cat. 6 (jusqu’à 300 / 50 Mbits/s)
Connectivité  Wi-Fi 802.11 a/g/b/n/ac 2,4 et 5 Ghz + MIMO 2×2, NFC, GPS, Bluetooth 4.1 LE
Connectique Nano SIM, prise casque 3,5 mm, micro USB 2.0 avec sortie vidéo MHL
Batterie 3410 mAh (non amovible), recharge rapide (Quick Charge 2.0)
Audio Haut-parleur à l’avant, 3 microphones
Coloris Noir
Dimensions 147 (184 ouvert) x 77.2 x 9.4 mm
Poids 192 grammes
OS Android 5.1.1 Lollipop avec applications BlackBerry
Autres Clavier physique coulissant avec surface tactile et rétroéclairage des touches. Bouton « mute » pour couper le son

Un design réussi, des finitions à revoir

En façade, l’écran AMOLED de 5,4 pouces doublement incurvé rappelle évidemment celui du Galaxy S6 Edge Plus, même si celui du Priv ne va pas aussi loin sur les bords. C’est très esthétique, avec des bordures d’écran qui disparaissent une fois l’écran éteint. La dalle vient parfaitement épouser les bordures, qui viennent elles-mêmes épouser la coque arrière, donnant un design arrondi du plus bel effet. Les photos parlent d’elles même.

blackberry-priv
haut-parleur-blackberry-priv

On retrouve le haut-parleur sous l’écran, avec un petit décalage entre les deux qui permet de faire coulisser l’ensemble à une main, laissant apparaître le clavier physique. Au-dessus se trouvent le logo BlackBerry, les capteurs de luminosité et de proximité, la caméra avant de 2 mégapixels et un LED de notification juste à côté (dont la couleur est paramétrable selon les événements).

blackberry-priv-logo

blackberry-priv-clavier-slider

À la première prise en main, on remarque tout de suite le dos en fibre de carbone qui permet une excellente tenue du téléphone, même en utilisation à une main. La matière est très agréable au toucher et marque légèrement les traces de doigts. Au dos, on retrouve également le capteur photo Sony de 18 mégapixels certifiés Schneider Kreuznach et le double flash LED juste à côté. Le logo BlackBerry est centré un peu plus bas.

blackberry-priv-design

Le point négatif de cette coque est qu’elle s’enfonce lorsqu’on appuie légèrement dessus, jusqu’à toucher la batterie. Un espace de quelques millimètres qui fait que le smartphone émet des petits grincements lorsqu’on appuie dessus, mettant un doute sur les finitions attendues d’un mobile haut de gamme, et qui posent des questions sur la durabilité du téléphone sur le long terme.

Les côtés en plastique font également du bruit lorsqu’on prend le téléphone en main. L’assemblage et le choix des matériaux ne sont donc pas parfaits.

blackberry-priv-appareil-photo
blackberry-priv-dos

blackberry-priv-nano-sim

On note la présence d’un port microUSB 2.0 et d’une prise casque 3,5 mm sur la tranche inférieure, d’un port nano SIM et d’un port microSD jusqu’à 2 To sur le dessus. Sur le côté gauche, le bouton de mise sous tension et sur la droite deux boutons pour le contrôle du volume. Une troisième touche se trouve au centre pour couper le son lors d’un appel ou d’une vidéo YouTube par exemple.

blackberry-priv-micro

blackberry-priv-micro-usb

blackberry-priv-bouton

Sur le papier, les 192 grammes du BlackBerry Priv peuvent paraitre lourds, mais le téléphone est très bien équilibré une fois en main, y compris lorsque le clavier est déplié.

Le design du BlackBerry Priv est donc très réussi, mais les finitions et l’assemblage ne semblent pas encore parfaits. Un point important pour tout smartphone, encore plus lorsqu’on se positionne sur le très haut de gamme.

blackberry-priv-clavier-coulissant

blackberry-priv-tranche

Un bon écran

L’écran du BlackBerry Priv est incurvé des deux côtés, ce qui n’est pas sans rappeler celui des Galaxy S6 Edge et Edge+. On remarque cependant qu’il va un peu moins loin sur les côtés, avec des bordures noires plus importantes.

blackberry-priv-android

Commençons par le moins bon : la colorimétrie. Elle est loin d’être exemplaire avec des couleurs trop vives et assez loin de la fidélité que peut proposer le Galaxy S6 par exemple pour prolonger la comparaison. Dans les paramètres, vous avez la possibilité de régler la saturation des couleurs, mais pas au point d’améliorer le rendu de l’écran.

blackberry-priv-bouton-allumage

La technologie AMOLED permet en revanche au BlackBerry Priv de profiter de noirs infinis, un très bon point. La luminosité maximum de l’écran est bonne. Ce n’est pas la plus impressionnante que l’on ait pu voir (sur les derniers Sony Xperia par exemple), mais elle est largement suffisante pour un usage en extérieur sans rencontrer de problème de visibilité.

La définition Quad HD sur une diagonale de 5,4 pouces offre une résolution très confortable de 540 ppp, de quoi afficher n’importe quel contenu avec une précision redoutable et un bon confort de lecture.

blackberry priv reglages ecran

L’écran incurvé est très beau, mais pourrait parfois causer quelques « ratés » lorsque vous devez appuyer sur des icônes situées sur les côtés de l’écran. C’est assez rare, mais cela m’est arrivé. Il faut donc être précis en appuyant.

Plusieurs fonctionnalités intelligentes pour l’écran facilitent l’usage du BlackBerry Priv au quotidien comme le double tap pour réveiller le téléphone, le soulever pour l’activer ou encore le retourner pour couper le son lors d’un appel, ou le mettre en veille à n’importe quel moment. Bien pensé et pratique.

blackberry-priv-luminosite-ecran

Le clavier BlackBerry qui fait la différence

Note : le test a été réalisé avec un clavier QWERTY, mais le BlackBerry Priv sera bien commercialisé chez nous avec un clavier AZERTY.

Tout cela c’est bien beau, mais ce qui fait vraiment la différence, c’est le clavier physique ! Poussez l’écran vers le haut et le clavier physique caractéristique de BlackBerry apparaît ! Il a l’avantage de laisser l’écran complètement libre lorsque vous écrivez, contrairement au clavier virtuel (que vous pouvez toujours utiliser bien sûr), qui occupe une bonne partie de l’écran.

blackberry-priv-clavier

Le clavier permet, en plus d’avoir cette sensation unique des touches physiques, d’attribuer des raccourcis aux touches pour ouvrir certaines applications en appuyant longtemps dessus (le F pour Facebook par exemple). Il peut également servir de trackpad pour certaines fonctions bien utiles comme faire défiler les pages web. Vous avez ainsi l’intégralité de votre écran libre, tout en faisant défiler la page web en effleurant simplement le clavier. Très pratique.

Le tactile du clavier permet également de faire glisser votre doigt vers le bas pour afficher les symboles sur l’écran, on se retrouve ainsi avec un clavier étendu sur l’écran. Du côté des raccourcis sur le clavier physique, le bouton T (comme top) permet de remonter tout en haut de l’écran. Le B (bottom) fait pareil vers le bas. Enfin, la barre « espace » permet de descendre progressivement par paliers.

Le clavier est également prédictif. Si vous utilisez le clavier physique, les mots propos s’affichent sur une petite barre noire en bas de l’écran. Un simple mouvement vers le haut sur le clavier sélectionne automatiquement le mot proposé.

blackberry priv clavier tactile

Si vous utilisez le clavier tactile de BlackBerry, les mots proposés s’affichent directement au-dessus de chaque lettre que le clavier devine être la suivante. Un mouvement vers le haut sur la lettre permet d’écrire le mot immédiatement. Intuitif et rapide, tout simplement. Le clavier physique est également rétroéclairé.

À titre personnel maintenant, j’ai trouvé les touches un peu petites par rapport à d’autres téléphones BlackBerry aux touches plus larges. Je n’ai jamais écrit très rapidement avec ce genre de clavier et préfère encore aujourd’hui utiliser le redoutable clavier SwiftKey avec lequel je tape plus vite.

Ceux qui sont des pros du clavier BlackBerry devraient en revanche s’y retrouver. Ceux qui n’ont connu que le clavier tactile et veulent se mettre au physique auront un long temps d’adaptation avant de taper aussi vite.

blackberry priv clavier retro eclaire

Performances : un manque d’optimisation logicielle

Le BlackBerry Priv est équipé d’un processeur Qualcomm Snapdragon 808 cadencé à 1,8 GHz avec un GPU Adreno 418 et 3 Go de RAM. Une configuration identique à celle d’un LG G4 avec lequel il partage également la même définition d’écran de 2560 x 1440 pixels. Les résultats dans les benchmarks sont logiquement très proches.

En jeux, le téléphone se comporte assez bien, avec une moyenne autour des 30 FPS pour les jeux les plus gourmands sur Real Racing 3. Peut-être pas le smartphone Android le plus puissant qui existe, mais largement suffisant pour jouer à tous les jeux Android dans de bonnes conditions.

BlackBerry Priv LG G4
AnTuTu 46531 48346
Geekbench 3 (Single-Core / Multi-Core) 1220 / 3481 1000 / 3037
Basemark OS II (Overall / System / Memory / Graphics / Web) 1453 / 2171 / 1191 / 1985 / 869  1216 / 2062 / 889 / 1651 / 723
GFX Bench Manhattan 3.0 (Onscreen / Offscreen) 485,9 / 807  –
GFX Bench T-Rex 2.0 (Onscreen / Offscreen) 1139 / 1766  –
PC Mark 4415 4856
3D Mark Unlimited 16865 18636
Basemark X (High Quality) 15352 13694
Epic Citadel (Ultra High Quality) 38,6 FPS 38,5 FPS

Les performances brutes sont donc bonnes sur le papier, mais le BlackBerry Priv souffre parfois de quelques ralentissement et crash d’applications assez gênant. L’optimisation logicielle est en cause, on sent que BlackBerry débute encore sur Android. Pour connaître le Snapdragon 808, le problème de performances ne vient pas du SoC. On espère donc que de prochaines mises à jour pourraient régler le problème de ralentissements sporadiques.

Interface : Sécurité et Productivité avant tout

blackberry priv interface

Le Blackberry Priv tourne sous Android 5.1.1 Lollipope avec une mise à jour vers Marshmallow prévue pour le début de l’année 2016.

BlackBerry s’est fait une solide réputation pour ce qui est de la sécurité de ses terminaux et du respect de la vie privée. Ainsi, le Priv intègre déjà des fonctionnalités de la dernière version d’Android comme le cryptage du téléphone par défaut ou encore la gestion très poussée ici des permissions d’applications.

Visuellement, nous sommes très proches d’Android Stock. Au niveau des fonctionnalités, BlackBerry apporte ses applications et son savoir-faire en terme de communication et de sécurité. L’ajout de petites étoiles rouges sur les icônes pour signaler une nouvelle notification de l’application est un ajout bienvenu.

blackberry priv lanceur application

Premier changement visible, la présence de plusieurs raccourcis sur le bureau et dans un onglet du lanceur d’applications. Ils mènent vers des fonctionnalités précises et sont classés par catégories assez claires. Cela va de l’ajout d’un contact en passant par la rédaction d’un message BBM ou encore l’appel de votre messagerie vocale. Une fois qu’on a pris ses marques, c’est assez pratique.

Le petit trait que vous voyez sur le bord droit de l’écran est un volet des raccourcis qui mène aux événements proches de votre calendrier, à vos mails non lus, à vos tâches et contacts préférés. Cela n’est pas sans rappeler la fonctionnalité présente sur les Galaxy S6 Edge, avec une meilleure intégration aux fonctionnalités professionnelles.

Ce volet des raccourcis est ajustable en hauteur et peut être placé du côté gauche de l’écran. Vous pouvez également le retirer complètement.

blackberry priv acces rapide

Le panneau des notifications est très proche de celui d’Android Lollipop. Le seul ajout vient des icônes thématiques qui viennent classer les notifications par genre. Appuyez sur l’une d’entre elles pour afficher uniquement les notifications en question. Cela fait tout de même redondant dans la mesure ou Android affiche déjà toutes les notifications les unes en dessous des autres.

blackberry priv notifications

L’écran de verrouillage propose en plus des classiques Schéma, code PIN et mode de passe, un déverrouillage par image. Il vous faut alors choisir un fond d’écran de verrouillage et un chiffre à placer à un endroit précis de l’image. Une fois configuré, vous êtes le seul à connaître la combinaison, si bien que quelqu’un qui vous regarde faire ne peut pas le deviner.

Une manière redoutable de protéger l’accès à son téléphone. Mais le BlackBerry Priv semble un peu schizophrène. En effet, dans l’application DTEK qui dresse un statut du niveau de sécurité du téléphone (explications plus bas), le mode de déverrouillage n’est pas présenté comme le plus sécurisé. L’application vous invite alors à changer pour une manière plus « traditionnelle ».

blackberry priv ecran verrouillage

Nous regrettons que BlackBerry n’ait pas intégré de lecteur d’empreinte digitale pour déverrouiller le téléphone, à l’heure où ce moyen rapide et fiable de sécuriser se démocratise. BlackBerry a surement dû composer avec des contraintes techniques importantes à la conception du Priv avec son clavier coulissant.

Les raccourcis par glissement sont également proposés lorsque vous faites un appui long depuis le bouton central. À Google Now, BlackBerry ajoute la recherche qui permet de tout trouver sur votre téléphone et par extension sur internet en tapant simplement quelques mots clés.

blackberry priv raccourcis

Le troisième raccourci même vers l’application BlackBerry Hub qui centralise presque toutes vos messageries. De vos messages BBM (j’y reviens plus loin), en passant par vos SMS, mails, tweets ou encore journaux d’appels. C’est assez pratique et bien pensé pour avoir un coup d’oeil rapide sur tout ce qui se passe au niveau communication sur votre Priv.

blackberry priv hub

Venons-en à l’application BBM que certains connaissent peut-être déjà. Pour les autres, il s’agit d’une application de messagerie « privée » sur laquelle vous ne pouvez rentrer en contact qu’avec les autres personnes utilisant l’application BBM (disponible sur le Play Store). À vous d’envoyer des invitations à vos contacts qui l’utilisent. L’application est particulièrement pratique pour les conversations de groupe.

BBM Meetings est une variante qui met l’accent sur les réunions vidéos, avec une synchronisation redoutable à votre calendrier. Rejoindre une réunion où en démarrer une est extrêmement simple est efficace.

blackberry priv bbm

DTEK est l’application qui mesure le niveau de sécurité global du téléphone avec un code couleur rouge, jaune et vert, vous donnant des pistes d’amélioration. Cela peut être le mode de déverrouillage de votre écran, mais également la désactivation conseillée du débogage USB dans les options développeurs.

Les applications sont présentées dans l’onglet bleu, vous montrant les différents accès qu’ont les applications sur votre téléphone. À vous ensuite de bloquer ou non certains d’entre eux. Une fonction présente par défaut dans Marshmallow, mais que BlackBerry pousse ici un peu plus loin avec par exemple le nombre exact et la durée d’accès à votre GPS par une application.

blackberry priv dtek securite

blackberry priv permission application

L’application de transfert de contenu est également de la partie pour faire passer vos photos et contacts de votre ancien téléphone vers le nouveau. BlackBerry propose donc des ajouts bienvenus liés à la productivité et la sécurité. On regrette en revanche que le Priv ne soit pas doté d’applications multimédias (lecteur vidéo, explorateur de fichier, application galerie).

blackberry priv transfert contenu

Réseau : bien connecté !

Le BlackBerry Priv est compatible avec la 4G+ de catégorie 6, offrant des débits théoriques maximums de 300/50 Mb/s. La qualité des communications est au rendez-vous et la connectivité complète, du WiFi 5 GHz au Bluetooth 4.1 en passant par le NFC et le GPS. Tout fonctionne très bien.

Audio : Passable

blackberry-priv-haut-parleurs

La grille de haut-parleur est située juste en dessous de l’écran. Le haut-parleur en lui même est uniquement sur le côté gauche et délivre un son d’une qualité moyenne. Il ne faut pas les pousser trop loin pour garder une qualité acceptable. La prise casque s’en sort évidemment bien mieux et les écouteurs intra-auriculaires fournis dans la boite sont de qualité.

Appareil photo : du bon et du moins bon

blackberry priv application photo

BlackBerry n’a jamais été dans les meilleurs pour ce qui est de la photo, mais l’entreprise semble cette fois avoir mis le paquet avec le capteur Sony de 18 mégapixels certifié Schneider Kreuznach. L’application est plutôt simple, avec trois modes : photo, vidéo et panorama. Un accès rapide à des filtres en temps réel est également disponible.

Du côté des réglages, vous pouvez choisir le format et la qualité des photos, d’afficher la grille et d’activer ou non le mode HDR (qui se montre assez efficace). Il est possible de filmer jusqu’en 4K à 30 FPS, mais vous ne pourrez profiter de la stabilisation vidéo uniquement jusqu’à 1080p 30 FPS.

blackberry priv photo
blackberry priv photo hdr

La mise au point et le déclenchement ne sont pas extrêmement rapides, surtout lorsque le mode HDR est activé. Pour le reste, la qualité des photos peut se montrer excellente lorsque la lumière est au rendez-vous. Les photos en extérieurs sont bien détaillées, avec des couleurs très naturelles.

En revanche, la qualité se dégrade très rapidement en même temps que la lumière vient à manquer. Le capteur est loin d’être le plus efficace dans ces conditions. Même constat pour la caméra avant qui est de seulement 2 mégapixels. Aucun problème pour des selfies en plein jour, mais assez problématique en faible lumière.

Face à ses concurrents directs que sont les Galaxy S6, Xperia Z5 et autre LG G4, le BlackBerry Priv est clairement en cran en dessous pour la photo.

blackberry priv photo exterieur ombre
blackberry priv photo exterieur jour
photo blackberry priv
blackberry priv photo autofocus
blackberry priv photo lumiere artificielle

blackberry priv photographie faible lumiere

blackberry priv photographie

blackberry priv photo jour

blackberry priv photo interieur

blackberry priv photographie interieur

blackberry priv photo macro
blackberry priv photo lumiere interieure
blackberry priv photo nuit
blackberry priv photo soir

blackberry priv photo panorama

blackberry priv photo faible lumiere

blackberry priv photo selfie

Autonomie : il se défend bien

Avec une batterie de 3410 mAh, le BlackBerry Priv promet une autonomie de 22h en usage mixte. Deux journées en somme. La batterie (inamovible) et l’optimisation de BlackBerry permettent presque ce résultat. Personnellement, j’ai réussi à tenir 1 journée et demie en utilisant uniquement la 4G (en la coupant de temps en temps), et en passant le téléphone en mode avion la nuit.

Sur une grosse journée de 9h à 1h du matin, il me restait 30 % de batterie avant d’aller au lit, toujours avec la 4G activée. Beaucoup de web, pas mal de réseaux sociaux et quelques vidéos durant cette journée. Un appel de 30 minutes. Aucun jeu sur cette période.

blackberry priv autonomie batterie

Vous n’aurez donc aucun mal à tenir toute la journée dans un usage intensif. Si vous êtes plus prudent et que vous ne le sollicitez pas trop, les deux journées sont envisageables. Le mode d’économie d’énergie est celui présent par défaut sur Android.

Conclusion

Pour son premier essai sur Android, BlackBerry ne s’en sort pas trop mal. Le Priv a pour lui son originalité. En misant sur la sécurité, la productivité et son clavier physique unique, il se démarque de la concurrence. Mais cela suffira-t-il à convaincre les utilisateurs ? La marque canadienne cible clairement les technophiles, mais aussi et surtout ceux qui aiment Android et/ou BlackBerry.

blackberry-priv-clavier-physique

Les utilisateurs BlackBerry retrouveront quelques-unes de leurs marques avec le clavier et la suite logicielle offerte, mais devront s’habituer à Android. Les habitués de l’OS mobile de Google devront eux composer avec le clavier physique et à la suite logicielle du constructeur canadien.

Le BlackBerry Priv est un bon smartphone avec ses qualités et ses défauts, mais qui commet encore quelques erreurs de jeunesse en arrivant sur Android. Au-delà d’une optimisation logicielle qui doit être améliorée, c’est le positionnement tarifaire du produit qui va freiner son succès.

Excepté le clavier et l’écosystème BlackBerry, les utilisateurs d’Android peuvent aujourd’hui trouver des smartphones faisant mieux que le Priv dans de nombreux domaines, et pour moins cher. Avec un prix de vente affiché à 799€, le BlackBerry Priv se tire une balle dans le pied. Le produit ne peut pas uniquement compter sur les fans de la marque et les utilisateurs Android voulant un clavier physique pour élargir son public.

Passé l’enthousiasme de voir arriver un produit vraiment orignal, force est de constater qu’il reste encore du travail à BlackBerry pour atteindre le niveau de ses concurrents directs. Une baisse de prix serait salutaire pour ce produit original qui se démarque clairement des autres et qui a une carte à jouer.

Ce qu’on aime

+ Joli Design
+ Bon écran
+ Claviers physiques et tactiles très bien pensés
+ Les applications et fonctionnalités BlackBerry
+ Bonnes performances brutes
+ Autonomie dans la moyenne
+ Bon écran
+ Port microSD
+ Photos de jour
+ Autonomie

Ce qu’on n’aime moins

– Touches du clavier pas très larges
– Ralentissements dans l’interface
– Pas de lecteur d’empreinte
– Assemblage et qualité de fabrication
– Photos de nuit et caméra avant
– Partie audio très moyenne
– Prix

BlackBerry Priv

Verdict

Le BlackBerry Priv est le smartphone qu'il vous faut si vous voulez absolument un clavier physique, que vous tenez à la sécurité et la confidentialité et que vous aimez les fonctionnalités BlackBerry. Si ce n'est pas votre cas, vous trouverez mieux et moins cher sur le segment haut de gamme. Un retour imparfait pour la marque, mais plein de promesses. Vivement le BlackBerry Priv 2 !
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Oppo R15 Pro : le clone raté du OnePlus 6

L’Oppo R15 Pro est l’un des produits phares du constructeur tout juste débarqué en France. Sur le papier, il a tout du clone du OnePlus 6. Mais qu’est-ce qui justifie son prix de 649€ ? Nous avons utilisé l’Oppo R15 Pro pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet.

Test du Samsung Galaxy A6 Plus : le photophone abordable et endurant

Avec son Galaxy A6 Plus, Samsung vient jouer sur le terrain des smartphones à moins de 400 euros. Bien occupé par les concurrents chinois, Samsung peut-il encore se faire une place sur ce marché ? Nous avons pu tester le Galaxy A6 Plus pendant plusieurs jours. Voici notre avis complet !

Test du OnePlus 6 : OnePlus parmi les grands

Avec le OnePlus 6, la marque souhaite prendre un tournant historique. Pour la première fois, son smartphone sera disponible chez un opérateur en France. OnePlus a donc mis les petits plats dans les grands. Nous avons testé le OnePlus 6 pendant plusieurs. Découvrez notre avis complet.