ARM dévoile son nouveau processeur graphique mobile qui gère la 4K

Les écrans ont été les pièces qui se sont améliorées le plus ces dernières années au sein de nos terminaux, passant de la résolution HD (1280×720) en 2012 à 4 fois plus avec la QHD (ou Quad HD, 2560×1440) en 2014. L’an passé, nous avons même vu notre premier écran mobile 4K. Aujourd’hui ARM lance son processeur graphique Mali-DP650. Nous allons préciser ses contours.

En premier lieu, qu’est-ce qu’un processeur graphique ? C’est un composant clé à l’intérieur de votre smartphone, il est clé parce qu’il traduit le contenu digital produit par le CPU et le GPU en une unité de temps qui peut être comprise par l’écran lui-même. En sachant que Samsung et Arm ont signé un partenariat, peut-être que nous le retrouverons dans les prochains Galaxy ? Retrouvons un schéma synthétisant le fonctionnement du processeur :

Pour rentrer dans des détails technologiques, la société britannique a doublé la taille de son bus AXI au sein d’un Mali-DP650 pour arriver à 128 bits et utilise un mode d’ « écran partagé » afin de doubler le taux de données de pixels, une manière efficace de traiter toute cette masse de pixels que demandent les écrans à haute résolution. Un taux de rafraîchissement variable est aussi disponible afin d’optimiser l’efficacité de l’énergie dépensée, ce qui est utile pour les applications mobiles. Rien n’étonne plus en matière de processeurs, certains fonctionneront demain grâce à la lumière. Pour en revenir au DP-650, Mark Dickinson, PDG d’ARM, écrit à son sujet :

Le Mali-DP650 servira pour les écrans à multiples couches, pour les graphismes et les vidéos en Full HD (1920×1080) ou plus tout en maintenant une excellente qualité d’image et une excellente autonomie 

Mais ce n’est pas tout : ARM a aussi inclus quelques fonctionnalités supplémentaires avec son processeur, basé sur les capacités de son prédécesseur, le Mali-DP550. Le DP650 peut prendre en charge la rotation de l’image, l’échelle et la compression de cette dernière par lui-même, alors que ces tâches sont habituellement réservées au GPU.

Cela libérera la charge de travail et réduira la consommation d’énergie. Il est désigné pour assurer une fluidité à 60 fps, même en cas de résolution 4K. Le processeur adaptera-t-il sa résolution en fonction du contenu sur l’écran, à l’instar du Sony Xperia Z5 Premium ? La question se pose. En tout cas,le Mali-DP650 est donc un processeur qui semble prometteur, qu’en pensez-vous ?

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Young Dough

    Inutile un ecran 4K sur un smarphone

    • TastyPain

      Je suis d’accord, mais pour balancer du contenu 4K sur une télé via un port HDMI, ça peut être intéressant (voir même dans une télé tout court)

    • Kinnay Ezrodel

      Tout à fait TastyPain, ainsi que dans un casque de réalité virtuelle oà cette définition apporte beaucoup de qualité

  • p3rn3l

    Définition pas résolution…