Apple : sous la pression de Trump, l’iPhone « made in USA » pourrait être une réalité

Apple est la cible de Donald Trump depuis le début de sa campagne. Il l’accuse notamment de ne pas produire l’iPhone aux USA mais en Chine, réputée pour sa main d’oeuvre abordable. Suite à l’élection de Trump, Apple songerait sérieusement à faire de l’iPhone « made in USA » une réalité.

apple usa

Tout au long de sa campagne présidentielle, Donald Trump a tapé comme un fou sur Apple, la prenant comme exemple de l’entreprise américaine qui ne fait pas vivre l’économie du pays, le modèle de l’antipatriotisme en quelque sorte.

On se souvient par exemple de la déclaration de Trump qui promettait de forcer Apple à fabriquer ses « satanés ordinateurs » aux Etats-Unis. La firme de Cupertino a bien tenté d’invoquer les 2 millions d’emplois créés grâce à elle, les faits sont là : 5 millions d’emplois ont été perdus entre 2000 et 2014 au profit de la Chine.

Visiblement, Apple a entendu le message de Donald Trump, et avant même sa prise de pouvoir, l’entreprise réfléchirait déjà à relocaliser ses chaînes de production aux USA. Selon le Nikkei, Apple aurait tout simplement demandé à Foxconn et Pegatron, ses deux sous-traitants en charge de la production de l’iPhone (entre autres), d’étudier la possibilité de déplacer la production sur le sol américain.

Foxconn aurait accepté d’étudier la question, sans pour autant manifester un quelconque enthousiasme. Pegatron en revanche a décliné purement et simplement la proposition d’Apple. Les raisons invoquées sont simples : le coût de production aux Etats-Unis serait beaucoup trop élevé.

Si la source de l’information estime qu’une relocalisation augmenterait le coût de fabrication par deux, les projections d’experts parlent plutôt d’une hausse des coûts de 14%. Evidemment ce coût serait impacté sur le prix final du terminal, il ne faut pas rêver.

Mais de toute façon, le coeur du problème n’est pas là. Le plus gros souci vient de la main d’oeuvre. Avec 200 millions de smartphones produits chaque année dont 50% ne concerne que l’iPhone, Foxconn compte sur 690 000 employés pour gérer les commandes.

Mais le personnel employé en Chine est qualifié pour ce genre de tâche d’assemblage de composants. Ce qui n’est pas forcément le cas aux Etats-Unis. Par ailleurs, la souplesse du code du travail (s’il en existe) en Chine permet d’embaucher très rapidement en cas de rush. Ce qui n’est pas non plus le cas aux Etats-Unis.

Quoi qu’il en soit, Apple réfléchit sérieusement à mettre en place une chaîne de production aux Etats-Unis pour son iPhone. Si l’expérience est concluante, cela pourrait donner des idées à d’autres pays. Mais ne rêvons tout de même pas trop.

Apple : pourquoi Donald Trump en a fait sa tête de turc

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple va lancer un service de VOD moins cher que Netflix

Apple s’apprête à lancer un service de VOD moins cher que Netflix, l’actuel leader du streaming. Pour s’imposer sur un marché de plus en plus compétitif, Apple pourrait miser sur une stratégie de prix très agressive. La marque à la…