Google tient-il les constructeurs en laisse avec les accords de licence d’Android ?

Maj. le 17 mars 2015 à 17 h 04 min

Jusqu’à aujourd’hui, les accords de licence de Google avec les constructeurs étaient restés secrets. Ainsi, tout ce qu’on savait sur le sujet, c’est qu’Android était un système open source, permettant ainsi à n’importe quel OEM d’en modifier les écrous et les boulons comme il le souhaite. Toutefois la récente fuite des conditions générales des accords de licence d’Android, document à l’origine confidentiel, nous démontre aujourd’hui qu’en réalité, tout ça est bien plus complexe qu’on l’aurait cru.

google accord android

Android, un OS open source mais qui reste très réglementé par Google

Grâce à ce document, on apprend qu’en réalité, tout est réglementé où y compris l’endroit ou doit être placé le widget de recherche Google sur un appareil Android

Toutes les applications Google Mobile Service (GMS) doivent être présentes

Mais ce n’est pas tout, ainsi, conformément aux accords de licence,  si un constructeur de smartphones désire préinstaller certaines applications de la firme comme Gmail ou Maps, il devra alors composer avec les règles de Mountain View et intégrant l’ensemble du pack d’application imposé par Google, auquel cas, il n’aura pas le droit de commercialiser ses terminaux :

Les dispositifs ne peuvent être distribués que si toutes les applications Google sont préinstallés.

En résumé, pas question de commercialiser un appareil Android sans Google+, par exemple. Idem pour le Play Store, ce qui permet d’éviter par exemple, que des constructeurs comme Samsung qui possèdent leur propre Store ne remplacent le Play Store de Google par le Samsung Apps. Heureusement, tous les services de la firme ne sont pas sur cette liste de « must-have « , ce qui explique pourquoi les téléphones Android ne sont pas préchargés avec Google Météo, Google Finance et autres.

Le cas des appareils Android sans les services de Google

Par ailleurs, contrairement à ce que laissaient penser certains appareils comme les tablettes Kindle Fire d’Amazon ou autres terminaux proposant une version d’Android personnalisée ou « allégée », ce type d’utilisation « partielle » de l’OS reste également très réglementée. On peut notamment lire qu’il est formellement interdit de distribuer ou d’encourager un tiers à distribuer un kit de développement de logiciel dérivé de Android ou encore de prendre la moindre mesure pouvant favoriser la fragmentation de l’OS.

Par ailleurs si un constructeur désire commercialiser un appareil sans le Play Store ou les services de Google, comme Amazon, l’a fait, il sera dans l’obligation de compenser par ses propres services.

Conclusion

Dans sa définition propre, Android reste un système open source, toutefois, il apparaît que caractéristique, largement mise en avant par Google est loin d’être aussi accentuée que la firme le prétend. Ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose, car avec ces accords de licence, la firme impose aux constructeurs des normes de qualité dont le bénéfice revient directement au consommateur, comme c’est par exemple le cas avec les nouvelles règles mises en place qui obligent les constructeurs à sortir leurs appareils sous le versions les plus récentes de l’OS.

Via

Réagissez à cet article !
  • jean-luc Mutabazi

    « Les dispositifs ne peuvent être distribués que si toutes les applications Google sont préinstallés » alors ça c’est complètement faux j’ai déjà vus des petites marques commercialisées des applications sans ces packs d’applications surtout le play store

    « Par ailleurs si un constructeur désire commercialiser un appareil sans le Play Store ou les services de Google, comme Amazon, l’a fait, il sera dans l’obligation de compenser par ses propres services. » Bon après avoir lu ça ce qui contredit mon truc, je trouve ça totalement con de google il devraient obligés le play Store car une grosse partie du play store n’est disponible que directement via le play store!!!!!!!! et les fichiers apk c’est de plus en plus difficile de les trouver.

    Moi je pense que google plutot que de réglementer un truc aussi bête que l’emplacement du widget recherche il devrait demander aux constructeurs comme samsung, Sony et Huawei de lever le pied sur le nombre de smartphones Android officialisés par an, pour rappel en 5 ans +2500 appareils sous android sont des Samsung (+50% le sont)

    • Jean-Louis Pétrod

      Pour quelle raison Google voudrait-il limiter le nombre d’appareils Android sur le marché et, par conséquent, les ventes de l’OS ?

      • jean-luc Mutabazi

        – à mon humble avis les anciens qui ont constatés l’évolution d’Android vont commencer à en avoir marre des smartphones et tablettes tous les 6 mois (mais que dis-je avec Samsung et Sony on est en droit de voir 1.5-4.5 par mois toute gamme confondue) qui de plus est sans changements et vont se pencher vers Windows Phone, personnellement c’est mon cas à ce rythme d’ici 2017 je passe sous Windows (et au pire Apple si leurs Iphone 2017 équivaut à un THDG Android) si coté appli Windows arrivent à suivre.

        – à la multiplication de smartphone se rajoute 2 contradictions:
        * Google veut limiter la fragmentation, mais quel est la raison de cette grosse fragmentation? la 2éme contradiction

        * La multiplicité de smartphone qui fait que les marques ne mettent à jour que leurs hauts et quelques fois leur milieu de gamme et très rarement leur bas de gamme

        Google a beaucoup trop de bénéfices toutes domaines confondues, elle peut bien se permettre de demander à ce qu’on leve le pied sur le nombre d’appareils par ans, imposer un quota max, car pour rappel Android n’a pas vraiment de concurrent et tizen ne le sera pas.

        JE viens juste de voir que mon post n’a pas réellement de sens mais désolé je suis à bout avec cette journée de St Valentin totalement ratée.

        • Jean-Louis Pétrod

          L’offre est conséquente mais c’est aussi la demande et la société de consommation qui l’imposent. Tu as les consommateurs de haut de gamme qui d’une année sur l’autre testeront une marque différente, les pro-Samsung qui testeront chaque nouveau Galaxy dés sa sortie, les consommateurs qui cherchent du low-cost… Les constructeurs cherchent a cibler autant de marché que possible, c’est comme ça qu’ils font leur beurre et c’est en grande partie grâce à ça qu’Android est leader. Cette diversité fait la force de l’OS de Google.

          • jean-luc Mutabazi

            Cibler autant de marché + low-cost, je trouve que maintenant contrairement aux autres années où ils ciblaient tout le monde là ils sortent tout à tout bout de champ car manque d’idée.

        • joe2x

          Tu souhaites un mobile mis à jour régulièrement et sur la plus longue durée. Pourquoi ne pas choisir ce qui se fait de mieux à ce niveaux : le nexus5 ?

          Après pour monsieur tout le monde, il s’en fiche un peu et le conseiller va lui plutot lui proposer un Samsung.

          Bref tu attaches une certaine importance alors que peu s’en moque à mon avis.

          PS : j’ai un Nexus5 :-)

          • jean-luc Mutabazi

            J’ai un Nexus 5 aussi c’était pour quitter et faire un doigt à Sony mais aussi pck LG je n’ai pas encore confiance en leur suivi màj ^^

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !