iPhone 6S : un utilisateur fabrique lui-même son modèle pour 300 dollars

Maj. le 14 mars 2018 à 20 h 56 min

Un fan de la marque à la pomme a construit son propre iPhone 6 entièrement à partir de pièces recyclées provenant de chine, pour un montant total de 300 $. Entièrement fonctionnel, cet iPhone de récup a été monté entièrement par Scotty Allen, ce globe-trotter visiblement très doué de ses mains.

iphone 6 monter DIY

Scotty Allen est donc indéniablement très débrouillard puisqu’il a réussi à monter un iPhone 6s entièrement fonctionnel en utilisant que des matériaux recyclés achetés près de la ville de Shenzhen, en Chine. Le montant d’achat des pièces de cet appareil lui aura coûté seulement 300 $, soit moins de la moitié du prix de vente de l’iPhone 6s.  Ce choix de modèle s’explique principalement par la facilité à trouver les pièces sur le marché à l’inverse d’un iPhone 7 aux composants plus rares.

« Fabrique-moi un iPhone 6s »

Cette somme inclut en effet le boîtier en aluminium, mais également l’écran et sa couche tactile, la carte logique, le processeur, la mémoire vive, le stockage, les modules photo, les modules de communication et le lecteur Touch ID. Il a obtenu une carte logicielle recyclée avec le capteur Touch ID, installé l’affichage, la batterie, ainsi que le reste des composants achetés dans une usine de Shenzhen sur le marché chinois.

 Alors la question à se poser, c’est de savoir si cet américain à monter cet iPhone 6s pour dénoncer l’écart entre le coût de production et le prix de vente des smartphones, ou s’il s’est juste fait un kiffe; il déclara à la presse locale :

« J’ai été fasciné par les marchés des pièces de téléphones cellulaires à Shenzhen. Pendant un certain temps, je les avais parcourus à plusieurs reprises, mais je ne comprenais toujours pas les choses de base, comme la façon dont elles étaient organisées ou qui achetaient toutes ces parties et ce qu’elles faisaient avec elles. Donc, quand quelqu’un a mentionné qu’on pouvait construire un smartphone à partir de pièces recyclées, j’ai sauté sur l’opportunité de comprendre comment tout fonctionne. Eh bien, je me suis assis pendant neuf mois, puis je suis entré en phase de développement. »

Scotty a tout de même précisé qu‘il avait été incapable de souder l’ensemble du smartphone, car, pour des raisons de sécurité, chaque capteur d’empreinte digitale Touch ID est couplé cryptographiquement à une enclave sécurisée dans le processeur A9 conçu par Apple. 

Dans une logique de réaliser un maximum d’économies, il s’était fixé l’objectif initial de monter lui-même la carte logique mais aux vues du matériel qu’il faut pour réaliser une telle opération, il s’est résigné à l’acheter.Cependant, il lui a été plus facile d‘acheter une carte mère qu’il a remis à zéro avec le processeur, le stockage flash, les puces Wi-Fi et LTE et d’autres composants. 

Concernant l’écran, il a choisi une pièce cassée pour pouvoir la démonter puis remonter avec de nouvelles pièces, alors que la batterie a été achetée neuve pour la modique somme de cinq dollars. Alors bien sûr, pour monter soit même un smartphone avec toute la technologie qu’il comporte, il faut des outils spécialisés et adaptés. Ces derniers ont été les plus difficiles à trouver et ils lui ont coûté un montant total 600 ou 700 $.

La facture totale s’élève tout de même à 1000 $ pour qu’il puisse monter lui-même son iPhone 6s. Nous préférerons saluer le principe, mais surtout l’initiative qu’à eu Scotty Allen en fabriquant lui même son iPhone à la manière des tutoriels Do It Yoursel qui encouragent chacun à tenter de fabriquer ses propres objets. Vous pouvez découvrir comment il a procédé à travers cette vidéo de 23 minutes.

Quand on connaît le prix d’un iPhone neuf, est-ce que ce genre d’initiative vous inspire ou alors vous fait juste rire ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Earth : voici les 10 découvertes les plus insolites

Google Earth permet régulièrement aux internautes de dénicher un lieu étrange, un objet hors du commun ou des vestiges encore inconnus des archéologues. Dans certains cas, les trouvailles les plus étonnantes n’étaient finalement que de simples bugs informatiques. De temps…