WhatsApp utilise les statuts pour convaincre ses utilisateurs de ne pas migrer vers Signal

 

WhatsApp fait son possible pour stopper l'exode de ses utilisateurs. Désormais, l'application de messagerie instantanée utilise les statuts pour clarifier les clauses de ses nouvelles conditions d'utilisation. WhatsApp y assure que la vie privée et les données personnelles de ses usagers sont sa priorité. Avec ces statuts, la messagerie détenue par Facebook cherche à convaincre ses utilisateurs de ne pas migrer vers Signal, Telegram et consorts. 

application Whatsapp iOS

Début janvier 2021, WhatsApp a annoncé une importante mise à jour de ses conditions générales d'utilisation. L'application s'octroie désormais le droit de partager les conversations entre une entreprise et un utilisateur avec Facebook, sa maison mère depuis 2014. Concrètement, les journaux de discussion seront stockés sur les serveurs de Facebook. Ces changements, expliqués avec beaucoup de maladresse, ont poussé de nombreux internautes à abandonner WhatsApp pour se ruer vers Signal ou Telegram.

Afin de rassurer ses utilisateurs, WhatsApp a déployé plusieurs salves de communiqués et de mises à jour de sa FAQ. Pour toucher plus de monde, l'application utilisera désormais les statuts (sa déclinaison des Stories de Snapchat) afin de clarifier les changements apportés à ses conditions d'utilisation.

Sur le même sujet : WhatsApp ou Signal ? Voici comment choisir son application de messagerie

WhatsApp assure que tous les messages sont chiffrés, et alors ?

De nombreux utilisateurs résidents au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Inde, expliquent avoir reçu des statuts en provenance de WhatsApp. Il est fort probable que ces messages soient rapidement poussés en France. Ces statuts soulignent l'engagement de la messagerie pour le respect de la vie. On peut par exemple y lire : “une chose qui n'est pas nouvelle est notre engagement envers votre vie privée” ou “WhatsApp ne peut pas lire ou écouter vos conversations personnelles car elles sont chiffrées de bout en bout”.

Interrogé par The Verge, un porte-parole de WhatsApp explique : “il y a eu beaucoup de désinformation et de confusion après notre récente mise à jour et nous voulons aider tout le monde à comprendre les faits derrière la façon dont WhatsApp protège la vie privée et la sécurité des gens. À l'avenir, nous allons fournir des mises à jour dans l'onglet Statut afin que les utilisateurs reçoivent des informations directement de WhatsApp. Notre première mise à jour rappelle que WhatsApp ne peut pas voir vos messages personnels, pas plus que Facebook, car ils sont protégés par un chiffrement de bout en bout”.

Comme toujours, WhatsApp cherche à noyer le poisson en évoquant le chiffrement des messages. Dans ce cas-ci, ce n'est pas le chiffrement qui inquiète les utilisateurs. C'est plutôt le partage de données avec Facebook, un réseau social connu pour vendre les données des internautes à des firmes publicitaires. Afin de calmer le jeu, WhatsApp a préféré reporter le partage de données avec Facebook au mois de mai 2021. Ces mesures seront-elles suffisantes pour empêcher Signal et consorts d'aspirer une partie de ses usagers ?

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !