WhatsApp : certains utilisateurs migrent vers ICQ, l’ancêtre des messageries instantanées

 

WhatsApp fait face à un véritable exode de ses utilisateurs. Si la plupart des usagers déçus se tournent vers Signal ou Telegram, de nombreux résidents de Hong-Kong migrent plutôt vers ICQ, une application de messagerie instantanée populaire dans les années 90. Malheureusement, ICQ n'est pas mieux que Facebook en matière de confidentialité et de protection des données.

icq whatsapp

Agacés par les nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp, des milliers d'utilisateurs ont abandonné l'application de messagerie pour se tourner vers des solutions plus respectueuses de la vie privée. Parmi les applications en vogue, on trouve Signal, avec un boom de 7,5 millions d'utilisateurs depuis début janvier, et Telegram, qui a gagné 25 millions d'usagers ce mois-ci.

D'après nos confrères du Wall Street Journal, certains utilisateurs ont choisi une autre alternative à WhatsApp, ICQ. Pour ceux qui ne connaissent pas, ICQ (de l'anglais « I Seek You ») est l'une des premières messageries instantanées de l'histoire. Né dans les années 90, ICQ est rapidement devenu une solide alternative aux mails, au même titre qu'AOL. Racheté par AOL en 1998, le service a été revendu dès 2008 à Digital Sky Technologies, une firme russe devenue Mail.ru quelques années plus tard.

Sur le même sujet : voici les 5 meilleures messageries alternatives à WhatsApp

L'annonce de WhatsApp booste les téléchargements de ICQ

Depuis sa naissance dans les années 90, ICQ a évidemment évolué. Désormais, le service est aussi accessible sur smartphone via une application Android ou iOS. L'application offre des fonctionnalités similaires à WhatsApp et consorts : appels vidéo et audio, messages, envoi de stickers, de photos ou de vidéos. Sur le Play Store, ICQ se décrit comme “le service de messagerie pour ceux qui sont toujours en ligne”.

Depuis le début du mois janvier 2021, la version mobile de ICQ a enregistré une hausse de 35% de ses téléchargements. Selon le média, ICQ récupère de nombreux utilisateurs ayant déserté WhatsApp après l'annonce du partage de données avec Facebook. Le service capitaliserait notamment sur la nostalgie des internautes ayant connu ICQ dans les années 90. Néanmoins, on notera que Mail.ru, qui développe ICQ, n'est pas un exemple en matière de confidentialité et de respect de la vie privée. Basée à Moscou, cette firme russe a été accusée à plusieurs reprises d'enfreindre la législation en matière de protection des données.

Source : Wall Street Journal



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !