Une IA du MIT a découvert un antibiotique efficace même contre les bactéries les plus coriaces

Les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont découvert, à l’aide d’une IA, un nouvel antibiotique baptisé Halicine. Sa particularité ? Ce composé serait plus efficace que les antibiotiques actuels, notamment la ciprofloxacine. La découverte illustre une nouvelle fois comment l’intelligence artificielle peut assister la médecine.

Boites de pétri montrant l’efficacité de la halicine contre la bactérie E. Coli (en haut), par rapport à un autre antibiotique courant, la ciprofloxaxine (en bas) contre lequel E. Coli a développé une résistance / Crédits : Collins Lab / MIT

Des chercheurs du MIT ont découvert un tout nouvel antibiotique qu’ils ont vraisemblablement baptisé halicine en référence à l’intelligence artificielle HAL 9000 dans 2001 : l’Odyssée de l’espace, le célèbre chef d’oeuvre de Stanley Kubrick. Et pour cause : pour trouver cette molécule, les chercheurs ont entrainé une intelligence artificielle à apprendre à se représenter des molécules automatiquement, et à les cartographier pour prédire leur effet.

L’IA, un formidable espoir pour la santé

Ainsi avec leur système, les chercheurs peuvent définir des caractéristiques désirables (comme par exemple tuer des bactéries) que la machine tentera alors de retrouver automatiquement à partir de milliers d’exemples. Une méthode bien plus efficace que celles disponibles jusqu’alors puisqu’ainsi la machine abat beaucoup plus vite le long et laborieux travail de recherche de biologies humains. La machine a en effet beaucoup moins de difficulté à manipuler de grandes quantités de données.

Les chercheurs lui ont ainsi « montré » 2500 molécules qui incluent 1700 médicaments connus et 800 produits naturels. Puis ils ont demandé à l’IA de trouver les molécules les plus efficaces contre quelques 6000 composés. La halicine s’avère être la molécule la plus efficace, ce qui a pu être confirmé sur des souris infectées par A. baumanii (une infection commune des soldats déployés en Afghanistan et Iran).

Lire également : Xiaomi et plus de 300 firmes chinoises s’endettent pour endiguer le coronavirus

Il faudra encore du temps pour que des tests cliniques soit menés avant que le médicament ne puisse être utilisé sur l’homme. Mais outre la découverte de la halicine, cette méthode nourrit beaucoup d’espoirs, comme celui de pouvoir créer de nouveaux antibiotiques et de modifier des médicaments existants pour en réduire les effets secondaires. Un enjeu crucial alors que la résistance de maladies aux antibiotiques connus est une menace sanitaire mondiale grandissante.

Source : Engadget



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Display arrête la fabrication des TV LCD les moins chères

Samsung Display arrêtera de fabriquer des télévisions LCD d’ici la fin de l’année 2020. La firme veut désormais fabriquer exclusivement des écrans de technologie Quantum Dot – une technologie qui lui permet d’adapter les lignes de production LCD existantes, plutôt…

Confinement coronavirus : le Furet du Nord offre 5000 livres numériques

En cette période de confinement, la librairie Le Furet du Nord offre 5000 livres numériques, disponibles sur n’importe quel support. De quoi s’occuper et s’évader le temps de quelques romans, polars ou livres de science-fiction. Les Français devront rester encore…

Smartphone : le coronavirus peut survivre jusqu’à 96 heures

Les premières études montrent que le coronavirus peut survivre jusqu’à 72 heures sur des surfaces comme le plastique ou l’acier. Pour le verre qui recouvre les écrans des smartphones, la seule étude disponible pour l’instant date de l’épidémie SRAS-CoV de…