Trottinettes électriques : la première assurance spécifique vient d’être lancée, voici ce qu’il faut savoir

Les trottinettes électriques provoquent une explosion du nombre d’accidents qui commence à faire bouger les lignes chez les assureurs. Une startup, Luko, lance les premières offres adaptées entre 8 et 12 euros par mois. Tandis que les assureurs classiques ont également des solutions, souvent méconnues. Voici ce qu’il faut savoir pour vous assurer en trottinette électrique. 

Des trottinettes électriques Lime S à Austin, Texas
Des trottinettes électriques Lime S à Austin, Texas / Crédit : Flickr via Chasqui

Le nombre d’accidents impliquant des trottinettes électriques explose, et les assureurs commencent à s’adapter. Le Figaro rapporte l’existence de nouvelles solutions pour s’assurer sur ces nouveaux modes de transports. Comme la toute nouvelle startup Luko qui lance le premier contrat d’assurance en ligne spécial nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI) – des assurances entre 8 et 12 euros par mois. D’autres entreprises devraient proposer prochainement des contrats adaptés, mais ils existent peut-être déjà chez votre assureur.

Trottinette électrique : le nombre d’accidents explose

Comme le rappelle Le Parisien, en effet, le nombre d’accidents liés aux trottinettes électriques a bondi de 20 % en 2017. Au total, ce sont pas mois de 284 blessés – dont une partie a sans doute du avoir recours à leur assureur – et 5 décès. En 5 ans, il y a eu au total quelques 1378 accidents impliquant une trottinette électrique ou des rolliers. La plus grande partie de ces accidents ont eu lieu à Paris et en Île-de-France.

Mais leur nombre est en constante augmentation, face à l’arrivée de startups comme Lime, Bird ou des firmes comme Uber qui en font un mode de transport public. Et son adoption croissante par les particuliers, qui ne savent pas toujours quelles sont leurs droits et leurs devoirs…

L’assurance est-elle obligatoire pour les trottinettes électriques ?

Oui. Que ce soit pour les véhicules roulant à moins de 25 km/h comme pour les trottinettes capables de rouler au-delà de cette limite, c’est très clair : il faut obligatoirement un contrat d’assurance. En dessous de 25 km/h, cette assurance est souvent incluse dans le contrat d’assurance habitation, mais c’est rarement le cas au-delà, puisque dans ce cas, c’est davantage une assurance véhicule moteur qui s’applique.

Il faut dans tous les cas absolument se renseigner auprès de votre assureur. En cas d’accident impliquant des dommages, vous pourriez, dans le cas contraire, être poursuivis et contraint de verser des dommages-interêts et amendes potentiellement élevés sur vos deniers. Des montants qui peuvent atteindre plusieurs millions d’euros dans certains accidents graves…

Quelles sont les conditions pour être couverts par un assureur classique ?

La Maif, Allianz et d’autres compagnies d’assurances proposent désormais des offres en lien avec les nouvelles mobilités.  Attention, car les contrats nécessaires ne sont pas les mêmes selon que le véhicule roule en-dessous de 25 km/h (l’assurance habitation inclut parfois alors une couverture pour ces modes de transport), ou au-delà : il faudra alors dans la plupart des cas souscrire un contrat distinct, comme pour tous les véhicules à moteur. Dans tous les cas, les assureurs imposent généralement le port du casque à leurs clients.

L’avocat Hadrien Muller souligne dans une interview du Dauphiné qu’il est vivement recommandé de ne plus circuler sur les trottoirs : « sur le trottoir, en principe, c’est 6 km/h, c’est-à-dire la vitesse des piétons. Au-delà, on n’a pas le droit de circuler sur le trottoir, d’autant plus quand il s’agit d’un véhicule terrestre à moteur », explique-t-il. En prime, l’usager peut, en théorie, recevoir une amende pour infraction au Code de la roue, même si cette sanction n’est pour l’instant pas voire peu appliquée.

D’ailleurs, le projet de Loi d’orientation des mobilités devrait interdire complètement de circuler sur les trottoirs en trottinette électrique « pour protéger les piétons », pour reprendre les mots de la ministre des Transports Elizabeth Borne.

Trottinette électrique : où a-t-on le droit de rouler, voici les règles

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Gilets Jaunes : carte des blocages en temps réel sur les routes

Le mouvement des Gilets Jaunes continue ce lundi 19 novembre 2018 avec de nouveaux blocages sur les routes de France : un peu plus d’une centaine répartis sur le territoire, en particulier sur des sorties d’autoroute et près des raffineries…