TikTok : même si vous ne l’utilisez pas, l’appli recueille vos données

 

Tiktok est capable de récolter des données sur les internautes qui n'utilisent même pas l'application mobile. Nul ne sait ce que la compagnie chinoise en fait, mais cela nous rappelle que sur Internet, les règles sont si floues qu'elles sont faciles à contourner.

Vous n’êtes pas sans savoir que Facebook, Google, Meta ou encore Amazon, en bref, les membres du GAFA, recueillent autant d’informations que possible vous concernant. Ces données, utilisées à plus ou moins bon escient, leur permettent de vous proposer des articles, des résultats de recherche, des produits toujours plus pertinents et ciblés, que vous finirez peut-être par acheter. Lorsque l’on pense à TikTok, on imagine beaucoup de vidéos instructives, amusantes ou étonnantes. Une étude de Consumer Reports nous révèle que l’application mobile de partage de vidéo et de réseautage social n’est pas si innocente et bon enfant qu’elle le laisse paraître.

En effet, cette dernière récolte, elle aussi, les données des internautes, même ceux qui n’ont pas de compte dans l’application. L’entreprise chinoise y parvient en plaçant des pixels traceurs dans les sites Internet de ses partenaires publicitaires. Une technique qui permet de tracer les habitudes en ligne et les goûts des gens à leur insu, depuis longtemps utilisée par Google et consorts, mais qui est plutôt inédite pour une application mobile. Selon Patrick Jackson, journaliste de CR, refuser les cookies ne suffit pas à se dépêtrer de ces traceurs, ce qui est problématique d’une part, et surtout illégal en France.

Tiktok récolte des données sur tout le monde grâce à ses partenariats publicitaires

Sur 20000 sites Web analysés, dont les mille sites les plus populaires du monde et des domaines d’organismes officiels terminant en .gov ou .org, plusieurs centaines partagent des informations avec TikTok. Faites-vous des courses en ligne sur une grande enseigne de supermarchés ? Tiktok sait quels produits vous achetez. Avez-vous acheté un livre un tant soit peu polémique sur le site d’une grande enseigne culturelle française ? Tiktok l’a bien enregistré. Les exemples de ce type et les dérives possibles sont nombreux.

Selon Patrick Jackson, l'activité publicitaire de TikTok explose, et le nombre de partenariats augmente tous les jours. Il n’y a donc aucune raison pour que la collecte de données personnelles ne ralentisse. Même si la collecte d’informations est théoriquement très encadrée, la réalité est que Tiktok a placé des traceurs sur des sites qui peuvent révéler des informations personnelles ou qui concernent les enfants (des informations considérées comme confidentielles et qui ne sont donc pas censées être partagées). Des scandales comparables à Cambridge Analytica sont peut être en train de se préparer, mais personne n’y prête encore attention. Me Jackson affirme ainsi que les entreprises doivent s’éduquer sur le partage des données confidentielles. À le croire, la plupart des propriétaires de site n’imaginent même pas la quantité de données qu’ils partagent avec Google, Meta et Tiktok.

Source : Consumer Reports



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !