Téléchargement illégal : des ayants droit considèrent IMDb et Allociné comme des sites pirates

Google reçoit des millions de demandes de déréférencement au quotidien. Elles concernent pour la plupart des liens dans ses résultats de recherches qui redirigent vers des sites pirates ou des sites qui violent les droits d’auteur. Aussi étonnant que cela puisse paraître, de nombreux ayants droit continuent d’envoyer des demandes de bannissement ciblant des sites parfaitement légaux comme IMDb et Allociné.

Sites pirates

Google met régulièrement à jour son « rapport de transparence » qui nous renseigne sur les demandes de suppression de contenu pour atteinte aux droits d’auteur. En 2018, la firme a atteint près de 4 milliards de demandes de déréférencement. Pas vraiment étonnant quand on sait que son moteur aspire à lui seul près de 90% des requêtes effectuées sur le web.

IMDb et Allociné mis dans le même panier que les sites pirates

IMDb abrite l’une des plus grosses bases de données en ligne sur le cinéma mondial. Idem pour Allociné qui est l’un des meilleurs sites francophones d’informations cinématographiques en ligne. Ces sites n’ont aucun lien avec le streaming ou le téléchargement illégal et pourtant ils sont régulièrement ciblés par la lutte anti-piraterie. De nombreuses associations et ayants droit font valoir la Digital Millennium Copyright Act (DMCA), une loi visant à lutter contre la violation du droit d’auteur, pour solliciter le déréférencement de plusieurs liens venant de sites qui bénéficient pourtant d’une solide réputation.

 

Le rapport de Google répertorie plus de 170 plaintes contre IMDb. Des plaintes venant pour la plupart d’organisations sérieuses travaillant pour le compte de sociétés comme Sony Pictures Entertainment. Ce qui rend ces demandes encore plus étonnantes, c’est que IMDb qui est la propriété d’Amazon contribue à promouvoir la consommation légale des œuvres culturelles.

Sur toutes les pages où cela est possible, le site place un lien qui dirige les visiteurs vers des contenus disponibles légalement sur Prime Video. Heureusement, les actions de Google ne sont pas systématiques et sont validées par une analyse minutieuse des plaintes. YGGtorrent a par exemple souvent été victime du déréférencement de ses pages dans Google.

Allociné en ce qui le concerne a fait l’objet de 113 demandes individuelles qui concernent 138 URLs de son domaine. Google affirme n’avoir effectué aucune action particulière sur 92% des adresses. Seulement 5 (3,6%) ont été retirées des résultats de recherche pour des raisons que l’on ignore. Le rapport de Google est accessible à cette adresse.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Firefox 66 est disponible : les nouveautés et comment le télécharger

Firefox 66 est désormais disponible au téléchargement. Cette nouvelle version permet notamment de bloquer automatiquement l’autoplay des vidéos, comme Google Chrome le fait déjà. On fait le tour ensemble sur les nouveautés proposées par Mozilla.  Près de deux mois après…

YouTube alerte les internautes en cas de fake news

YouTube vient d’annoncer une fonctionnalité visant à lutter contre les fake news. L’application analysera désormais toutes les recherches effectuées par les internautes. Lorsqu’un utilisateur saisit un terme ou une expression ayant rapport à des sujets particuliers, un panneau d’information s’affichera…

Google teste des publicités shopping dans Google Images

Google est en train de tester des pubicités shopping directement intégrées à Google Images. Concrètement, la fonctionnalité, inspirée d’Instragram et de Pinterest, affiche des bulles cliquables sur les éléments que l’on voit sur certaines images – par exemple des meubles…