StopCovid : l’un des concepteurs promet que l’appli ne drainera pas trop la batterie

 

À l’occasion d’une interview, le fondateur de Nodle, l’une des sociétés en charge du développement de StopCovid s’est exprimé à propos de l’utilisation constante du protocole Bluetooth pour repérer les autres smartphones à proximité. Selon lui, l’application ne consomme qu’entre 0,5 % et 3,5 % de la batterie.

stopcovid appli batterie

StopCovid, l’application de traçage de contact qui devrait accompagner le déconfinement en France, n’est pas encore installée dans nos smartphones. Loin de là. Et elle ne le sera certainement pas avant le 2 juin, date du début de la seconde phase du déconfinement. Cependant, elle fait déjà beaucoup parler d’elle. De nombreuses questions se posent quant à l’efficacité d’une telle application et sur l’usage des données personnelles qui sont collectées pour déterminer le chemin de contamination et prévenir un utilisateur qui a été en contact avec une personne testée positive au coronavirus.

Lire aussi : Déconfinement : Comment calculer la zone des 100 km autour de votre domicile

L’une des questions récurrentes est la consommation de la batterie. En effet, pour pouvoir détecter les smartphones aux alentours, l’application doit effectuer des recherches en permanence en utilisant le protocole Bluetooth. C’est ce même protocole qui sert par exemple à connecter un téléphone à une enceinte interactive, un accessoire connecté (manette de jeu, montre, bracelet sportif) ou un casque audio sans fil. Utiliser en permanence ce protocole a une incidence sur la batterie. Reste à savoir à quel point.

Il consomme entre 0,5 % et 3,5 % de la batterie

Micha Benolliel est le fondateur de la société Nodle. Elle fait partie des entreprises qui sont chargées du développement de StopCovid, sous la direction de l’INRIA. Nodle a participé à la création de Coalition, un équivalent de StopCovid lancé aux États-Unis. Le rôle de Nodle dans StopCovid est de concevoir la brique dédiée au Bluetooth. Soit celle qui, justement, sert à établir un contact avec un autre téléphone. À l’occasion d’une interview accordée à nos confrères de 01Net, Micha Benolliel affirme que l’impact de StopCovid est relativement limité sur la batterie. Son estimation : entre 0,5 % et 3,5 %.

Derrière cette estimation vient une autre question : quelle est la capacité de la batterie utilisée pour réaliser cette estimation ? Ce n’est pas pareil de dire 0,5 % de la batterie d’un Galaxy S20 et 3,5 % de la batterie d’un Galaxy S20 Ultra. Nous craignons évidemment que les 3,5 % correspondent à la consommation d’énergie pour une batterie de petite taille et 0,5 % à une batterie de grande taille. Il explique également que le protocole Bluetooth est très précis quand il est utilisé à une distance de 2 mètres (soit un peu plus de la distance de 1,5 mètre) et qu’il fonctionne même dans les endroits clos, contrairement au GPS et aux réseaux GSM.

Micha Benolliel revient également sur deux autres questions récurrentes : l’anonymat des contacts et le refus d’utiliser les API d’Apple et Google. Il affirme qu’aucune donnée personnelle n’est transférée entre les smartphones, uniquement un identifiant aléatoire. Il ajoute que les API d’Apple et Google consomment plus d’énergie que la solution choisie, même si cela engendre quelques complications dans la justesse des résultats. Et là aussi, c’est une problématique récurrente…

Source : 01Net



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !