SpaceX : le 8e prototype de Starship qui doit aller sur Mars explose à l’atterrissage lors d’un test

 

SpaceX a mené mercredi 9 décembre 2020 (Paris) un test d'altitude et des ailerons de son 8e prototype de fusée Starship qui doit à terme emmener les humains sur Mars. Le test est dans l'ensemble un succès mais une pression insuffisante dans l'un des réservoirs a provoqué un atterrissage un peu brutal, provoquant une énorme explosion

Starship SN8 explosion
Crédits : SpaceX

Le test d'altitude et des ailerons du Starship SN8 était très attendu par la communauté des fans de SpaceX ces derniers mois. Le test avait pour but d'atteindre à la fois un nouveau pallier d'altitude, tout en testant l'approche retenue par la firme pour l'atterrissage contrôlé du véhicule. De facto SpaceX ne teste ici que l'étage supérieur de la fusée, qui est déjà en soit immense.

Cet étage d'une hauteur de plus de 52 mètres sera le lieu de vie premiers astronautes qui auront la chance d'emmener l'humanité sur Mars. Pour le développer, le patron de SpaceX Elon Musk a décidé de partir d'une feuille blanche, avec les dernières technologies disponibles, et diverses innovations, comme par exemple l'emploi d'acier plutôt que des matériaux composites pour le corps de la fusée.

Le 8e prototype de Starship victime d'un “démontage rapide non planifié”

Mais le développement de cette fusée rime aussi avec un procédé industriel aussi intense qu'innovant. Car pour Elon Musk il ne s'agit pas seulement de concevoir une fusée, mais aussi le procédé industriel qui permettra d'en construire à la chaîne plusieurs par semaine. Pour l'heure, le projet n'en est néanmoins qu'au stade de ses premiers tests. Avec il faut le dire beaucoup d'explosions – qui sont en réalité des occasions pour Elon Musk d'affiner le design de l'appareil et de le rendre toujours plus sûr.

Après deux “sauts de grenouille” démontrant la faisabilité d'un appareil tel que Starship, le 8e prototype était donc appelé à voler à près de 15 km d'altitude, avant d'atterrir de manière contrôlée. Au final, dans l'ensemble, SpaceX a obtenu les données qu'il souhaitait. En parvenant à faire voler Starship SN8 à 12,5 km d'altitude, et en le faisant atterrir de manière contrôlée. Sauf que l'atterrissage s'est terminé en une énorme explosion (voir vidéo en fin d'article).

L'explication n'a pas tardé à arriver, puisque Elon Musk a rapidement twitté : “la pression du réservoir supérieur de carburant était basse durant l'allumage des moteurs pour l'atterrissage, ce qui a provoqué une vitesse d’atterrissage assez élevée et un ‘démontage rapide non planifié', mais nous avons toutes les données dont nous avons besoin !”. A cause de ses méthodes de production innovantes, SpaceX a déjà un véhicule de remplacement (nom de code SN9) pour mener des tests.

Lire également : Tesla Cybertruck – la version finale sera plus solide que prévu, grâce à SpaceX

Et plusieurs autres sont déjà en cours de construction – chacun héritant des leçons des échecs passés et des données collectées. A terme, Starship sera la plus grande fusée jamais lancée par l'homme avec une hauteur de 120 mètres. Elle pourra emporter jusqu'à 100 tonnes.

Source : The Guardian



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !