Nos smartphones pourraient bientôt remplacer les datacenters

Une équipe de chercheurs de l’Université d’Helsinki, Finlande, estiment que les smartphones peuvent être utilisés pour remplacer les datacenters afin d’effectuer des calculs de grande envergure et autres tâches de traitements de données complexes. Selon eux, la puissance et la connectivité de nos appareils mobiles pourraient permettre d’effectuer ces opérations à moindre coût.

ubispark smartphones data center

Les smartphones modernes offrent une puissance de calcul plus importante que les ordinateurs utilisés par la NASA pendant le programme spatial Apollo. En outre, grâce à l’internet des objets, nos appareils électroniques sont de plus en plus connectés entre eux.

Pourtant, la plupart du temps, cet immense potentiel reste inexploité. Pendant tout le temps où vous n’utilisez pas votre téléphone, sa puissance reste en sommeil dans votre poche ou sur votre table de chevet. Face à ce paradoxe, les chercheurs de l’université d’Helsinki ont décidé de lancer le projet Ubispark.

Ce projet vise à utiliser les smartphones et autres objets connectés pour effectuer des tâches de calcul et de traitement de données à grande échelle. Pour ce faire, les scientifiques envisagent de mettre en place des clusters de calcul en connectant ces appareils par le biais des réseaux mobiles.

L’équipe de chercheurs compte créer une application mobile sur laquelle l’utilisateur pourrait choisir un projet scientifique ou commercial auquel allouer la puissance de son smartphone pendant qu’il ne s’en sert pas. Les tâches à effectuer seraient alors transmises depuis le cloud et s’exécuteraient sur le smartphone. Une fois les calculs effectués, les résultats sont renvoyés à la source.

Par exemple, les smartphones pourraient servir à calculer les prévisions météorologiques ou les risques de séisme.

Ubispark : les utilisateurs de smartphones pourraient être payés pour prêter la puissance de leur smartphone

Afin de vérifier la faisabilité du projet, les chercheurs ont mis en réseau neuf Samsung Galaxy S4 et une télévision connectée LG. Ensemble, ces appareils atteignent la même puissance qu’un serveur. Avec 90 smartphones, il serait possible d’égaler la puissance d’un cluster Amazon Web Services.

En plus de permettre aux entreprises d’économiser le coût d’un centre de données, Ubispark permettrait d’économiser de l’énergie, puisque les smartphones consomment jusqu’à 90% d’énergie de moins qu’un serveur. Selon Eemil Lagerspetz, responsable du projet d’étude, une heure de calcul ne consomme que 10% d’autonomie du téléphone.

Malheureusement, il est probable que la plupart des consommateurs refusent de prêter la puissance de leur smartphone par simple gentillesse. Toutefois, les chercheurs imaginent déjà un système de compensation financière permettant de convaincre les utilisateurs. Par exemple, les participants au projet pourraient bénéficier d’une déduction sur leur facture d’électricité ou leur forfait téléphonique en fonction de la puissance de calcul qu’ils ont prêté.

Selon Lagerspetz, une première version de l’application Ubispark pourrait être lancée sur Android dès la fin de cette année. Et vous, seriez-vous prêts à prêter la puissance de votre smartphone pour aider la recherche scientifique ou les projets commerciaux qui vous intéressent ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Avengers Endgame est déjà disponible en téléchargement illégal

Avengers : Endgame est assuré de faire un carton au cinéma. Mais le film pourrait bien également battre des records de piratage. D’ailleurs, quelques heures après sa sortie au cinéma, il était déjà disponible en téléchargement illégal par torrent. Seulement…

John McAfee veut révéler qui est le vrai fondateur du bitcoin

John McAfee, grand habitué des provocations et sorties médiatiques lunaires, a fait encore plus fort que d’habitude. Il assure avoir réussi à identifier le créateur du bitcoin et annonce vouloir révéler son véritable nom publiquement. Satoshi Nakamoto est le pseudo…

Gare au SMS qui vide votre compte bancaire !

Un SMS frauduleux envoyé par des pirates peut vider votre compte bancaire. Une cliente en a fait les frais en voyant son compte débité de la somme de 6 000 euros. Cette opération, elle affirme ne l’avoir jamais faite. Le…

Voici le top 10 des pires mots de passe

Le top 10 des mots de passe les plus vulnérables au piratage a été dressé par une étude britannique. Pour mettre sur pied cette liste, le National cyber security centre (NCSC) s’est intéressé aux 100 000 mots de passe les plus…